background preloader

3° - VRAI-FAUX FAUX-VRAI

Facebook Twitter

France cultre

L'image photographique. Photographies Seconde Guerre mondiale ? Fiabilité et vérité en question. Le Documentaire et les images d'archives (Penser le cinéma documentaire : leçon 5) - Télé AMU - Université AIX MARSEILLE. Le Documentaire et les images d'archives (Penser le cinéma documentaire : leçon 5) De DzigaVertov à Frédéric Rossif, en passant par Alain Resnais et Chris Marker, de grandes signatures se sont prêtées à cet exercice bien particulier, qui consiste à faire un film sans tourner une seule image, un film qui va s’écrire entièrement sur la table de montage. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle bien souvent les documentaires d’archives des « films de montage ».Images d’actualité, émissions de télévision, archives industrielles, militaires, éducatives, films de famille, d’explorateurs ou d’ethnologues, les terrains de chasse du documentaire d’archives sont diverses et variées. Mais quelque soit l’origine du fonds qui va constituer la matière première du film à faire, il convient au préalable de savoir décrypter et déchiffrer ces images, afin d’en révéler la nature profonde. 1.Le contexte historique de l'usage des images d'archives dans le cinéma et à la télévision. 2. 3. 4. 5.

Une pratique de l’image d’archives dans l’écriture documentaire / E-Dossier de l’audiovisuel : L’Extension des usages de l’archive audiovisuelle / E-dossiers de l'audiovisuel / Publications / INA Expert - Accueil - Ina. Né à Carcassonne en 1968, Yves Jeuland est auteur et réalisateur de plus d’une vingtaine de films documentaires pour la télévision et le cinéma, alternant entre films d’archives et cinéma direct. Il a réalisé trois films pour le grand écran, dont « Le Président » avec Georges Frêche, sorti en salle en décembre 2010 et « Les Gens du Monde », tourné au service politique du journal Le Monde, sorti le 10 septembre 2014 (sélection officielle du 67e festival de Cannes).

Yves Jeuland obtient en 2001 le 7 d'or de la meilleure série documentaire pour son film « Paris à tout prix » sur deux ans de campagne municipale dans la capitale. En 2004, il reçoit un FIPA d'argent pour son documentaire « Camarades » (il était une fois les communistes français) et en 2007, le Lia award au Festival du film de Jérusalem pour « Comme un juif en France ». Le Focal international award du film d’archives lui est attribué à Londres en 2005 et en 2008. Ce texte est donc le fruit de mes travaux pratiques. Vidéo 1.

Où ?