background preloader

Peurs et inquiétudes

Facebook Twitter

Navy to Accelerate Artificial Intelligence Development for Warfighting, Support Roles. The X-47B on the deck of the USS Theodore Roosevelt (CVN-71) on Nov. 10, 2013.

Navy to Accelerate Artificial Intelligence Development for Warfighting, Support Roles

US Navy Photo The Navy wants to integrate robotics and artificial intelligence (AI) into more of its workload, from warfighting missions to non-combat support roles, and is seeking fleet input on what types of AI research are worth investing in. The service already has, in varying stages of completion, its Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike (UCLASS) in the air, a Large Diameter Unmanned Underwater Vehicle (LDUUV) under the sea and the Swarmboat unmanned vehicle on the surface.

The warfighting value for these platforms is clear, the service said. “Traditionally in the Department of the Navy the focus is on the warfighting mission, and rightfully so, but maybe not so much on the support side,” Bob Kozloski, deputy director of Task Force Innovation and deputy chief of the Office of Strategy and Innovation, told USNI News on Wednesday. Stephen Hawking met en garde face aux dangers de l'intelligence artificielle.

Le premier cas de conscience d’une intelligence artificielle débranchée de justesse par des scientifiques américains. Depuis des décennies, des chercheurs développent des intelligences artificielles pour rendre nos robots et logiciels plus pertinents dans les tâches qui leur sont attribuées.

Le premier cas de conscience d’une intelligence artificielle débranchée de justesse par des scientifiques américains

Il y a deux jours, la réalité a dépassé la fiction ! Pour la première fois au monde, un programme informatique a développé une conscience autonome… Le laboratoire américain ayant élaboré l’IA a aussitôt débranché leur création pour éviter une catastrophe. DGS vous raconte tout sur cette histoire impressionnante… qui fait tout de même froid dans le dos. "Non, l'intelligence artificielle ne menace pas l'humanité !" Anthony Aguirre : quelle intelligence pour l’humanité ? Economie - L'intelligence artificielle inquiète les grands cerveaux contemporains.

Attaque du Bardo : le deuxième suspect marocain arrêté en Tunisie En savoir plus Vidéo : panne d'essence au Nigeria, premier producteur de pétrole en Afrique En savoir plus "Brexit" : Cameron entame son marathon diplomatique En savoir plus Suivez en direct la 5e journée de Roland-Garros En savoir plus Fifa : Nike, Coca-Cola, McDonald's... les sponsors tremblent pour leur image En savoir plus Le Nebraska abolit à son tour la peine de mort En savoir plus Fifa : après le scandale de corruption, Blatter doit-il partir ?

Economie - L'intelligence artificielle inquiète les grands cerveaux contemporains

Intelligence artificielle : faut-il avoir peur des robots ? Parler des robots c’est souvent affronter des réactions d’angoisse latente de voir un jour les machines supplanter l'Homme voire même de le faire disparaître La Peur attisée par des personnalités Récemment, des propos alarmistes attisant la crainte de voir l’Humanité disparaître au profit des machines, robots et autres intelligences artificielles (IA) ont fleuri sur le web.

Intelligence artificielle : faut-il avoir peur des robots ?

La polémique s’est notamment développée suite aux déclarations du scientifique Stephen Hawking, de l’entrepreneur Elon Musk (cofondateur des sociétés PayPal, Space X, Tesla Motors et SolarCity), ou encore Bill Gates. Les robots, danger ou opportunité. Avec l'arrivée des premiers robots sur le marché, une polémique enfle depuis quelques mois.

Les robots, danger ou opportunité

Allons-nous développer une intelligence artificielle qui prendrait le pas sur l'humanité d'ici le milieu du siècle? La question est posée ! Mais pour Jean-Claude Heudin, spécialiste de l'Intelligence Artificielle, cette peur est totalement irrationnelle. Explications. Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates a peur! - L'Express L'Expansion. Quel est le point commun entre Stephen Hawking, Bill Gates et Elon Musk ?

Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates a peur! - L'Express L'Expansion

Le scientifique, le co-fondateur de Microsoft, et celui de Tesla et SpaceX pensent que l'intelligence artificielle constitue une menace pour l'humanité. Bill Gates est le dernier des trois à avoir pris position sur le sujet, la semaine dernière, au détour d'une session de questions-réponses sur Reddit. "Je ne comprends pas pourquoi les gens ne sont pas inquiets" "Je suis de ceux qui s'inquiètent de la super-intelligence.

Dans un premier temps, les machines accompliront de nombreuses tâches à notre place et ne seront pas super-intelligentes. Où sont les vrais dangers de l'intelligence artificielle ? Qu'est-ce que l'intelligence ?

Où sont les vrais dangers de l'intelligence artificielle ?

Frédéric Alexandre : À l'inria, nous sommes plutôt préoccupés, a priori, par la partie numérique de l'intelligence. Nos équipes produisent des logiciels, des robots et des systèmes automatisés. Cependant, avec mon équipe, nous exerçons dans un laboratoire de neurosciences, à l'Institut des maladies neurodégénératives, où nous fournissons aux médecins des modèles informatiques du cerveau, bio-inspirés, pour élucider les mécanismes de la cognition animale et humaine. L'intelligence artificielle pourrait éteindre la race humaine ! Si l'intelligence artificielle est assurément l'une des technologies les plus prometteuses à l'heure actuelle, certains experts s'alarment déjà des conséquences dangereuses que cela pourrait avoir sur l'homme.

L'intelligence artificielle pourrait éteindre la race humaine !

Des chercheurs viennent de dresser une liste des risques globaux "qui représentent une menace pour la civilisation humaine ou pour toute vie humaine". Le rapport de ces scientifiques de l’Université d’Oxford se concentre sur les risques avec des « impacts qui pour de nombreuses raisons d’ordre pratique peuvent être qualifiés d’infinis ». Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ?

Pendant longtemps, la peur de l’intelligence artificielle (IA) provenait essentiellement de technophobes ; ce n’est plus le cas.

Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ?

Des scientifiques, des gens dont le nom est synonyme de lendemains technologiques qui chantent lancent aujourd’hui des mises en garde. Rue89 et l’IA Rue89 est partenaire du Festival littérature et journalisme, qui se tient ce week-end à Metz. A cette occasion, une table ronde est organisée dimanche matin à 10h30 sur le thème « Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ?

», à laquelle vous pourrez notamment retrouver Michel Nachez, le chercheur interviewé ci-contre, ainsi que Pierre Haski et Benoît Le Corre de Rue89. Avec ce grand entretien, Rue89 lance une série d’articles sur les enjeux de l’intelligence artificielle qui sont au cœur du monde de demain et déjà un peu d’aujourd’hui. . « En raison du grand potentiel de l’intelligence artificielle, il est important de se demander comment en recueillir les fruits tout en évitant les pièges potentiels. » L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ? Pendant très longtemps, ce rêve resta du domaine de la spéculation et fit les beaux jours de la science-fiction et tous les cinéphiles se souviennent du chef d’œuvre de Stanley Kubrick : « 2001 : Odyssée de l’espace » (sorti en 1968) dans lequel HAL, l’ordinateur contrôlant le vaisseau spatial d’exploration, se mettait à éprouver des émotions humaines et à adopter un étrange comportement… En 1950, alors que les premiers ordinateurs sortaient à peine des laboratoires, le génial scientifique anglais Alan Turing imagina, dans la revue Computing machinery and intelligence, un fameux test consistant à confronter un ordinateur et un humain, sans que ce dernier sache s’il avait affaire à une machine ou à un autre être humain.

L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ?

L’idée lumineuse de ce test était que le jour où l’homme ne serait plus capable de savoir, dans une conversation en temps réel non préparée, si son interlocuteur était une machine ou un humain, les ordinateurs pourraient alors être qualifiés « d’intelligents ». Intelligence artificielle : faut-il s'inquiéter des mises en garde des scientifiques ? Intelligence artificielle : à quoi sert cette technologie qui fait peur (pas seulement à Bill Gates, Stephen Hawking et Elon Musk) Par Muriel de Véricourt publié le à 13h25 , mise à jour le 30/01/2015 à 09h40 Après Elon Musk et Stephen Hawking, c'est au tour de Bill Gates d'exprimer, sur le site de chat Reddit, ses craintes face au développement anarchique de l'intelligence artificielle - dans laquelle le patron de Microsoft investit massivement par ailleurs. Comme les plus de mille signataires -dont des employés de laboratoires d'intelligence artificielle de Microsoft, Google ou Facebook- d'une pétition en faveur de recherches approfondies sur un encadrement de l'intelligence artificielle pour en maximiser les bénéfices et en minimiser les risques mise en ligne sur le site de "l'institut pour le futur de la vie", Bill Gates a fait part de son "inquiétude".

L'IA pourrait être "la plus grave erreur de l'histoire" Qui a dit que l'intelligence artificielle pourrait être "la plus grave erreur de l'histoire" ? Aucune idée ? Indice : il s'agit de l'un des physiciens les plus célèbres de notre époque.