background preloader

PSYCHOLOGIE

Facebook Twitter

Psycho-sociologie : quelques lois et principes. Comment prenons-nous nos décisions? - Sciences. Decision Point tompagenet © via Flickr La prise de décision est l’une des fonctions essentielles de notre cerveau.

Comment prenons-nous nos décisions? - Sciences

Presqu’à chaque instant, nous devons décider de faire quelque chose, ou de ne pas le faire. De parler ou ne nous taire. Et même de marcher ou de nous assoir... Heureusement, une bonne part de ces décisions est automatique. Longtemps, ce qui se produit alors dans notre cerveau nous a échappé. . - Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous réfléchissons avant de prendre une décision ? - Pourquoi la meilleure solution nous paraît alors souvent difficile à trouver ? - Quel rôle peut jouer l’intuition et comment définir cette étrange aptitude ? - Dans les cas complexes, vaut-il mieux faire confiance à un ordinateur pour choisir à notre place ? - Les professionnels de la prise de décision, les décideurs, ont-ils des pratiques particulières pour décider mieux que les autres ?

Kahneman et l'analyse de la décision face au risque. 2.1.

Kahneman et l'analyse de la décision face au risque

L’histoire et la position sociale du décideur comme élément du contexte La portée exacte des contributions de Daniel Kahneman, Amos Tversky et de leur école à la théorie économique de la décision peut être appréciée de diverses manières. On peut considérer que les travaux de ces auteurs aboutissent à des spécifications particulières sur la fonction d’utilité des agents. Mais cet appauvrissement apparent de la théorie est compensé par deux considérations. Premièrement, les économistes de l’incertain avaient pris l’habitude de supposer implicitement la continuité de l’utilité marginale. Deuxièmement, la théorie des perspectives met l’accent sur le caractère dynamique de la gestion des risques. On interprète alors f − c comme l’accroissement de valeur du portefeuille durant la période considérée.

Sous cette dernière hypothèse, les investisseurs sont bien plus sensibles aux réductions qu’aux accroissements de leur richesse. Kahneman et l'analyse de la décision face au risque. La prise de décision. Cognisciences. Psychologie cognitive - Cours en ligne. Introduction à la psycho cognitive. Cours de psycho cognitive.

NUDGE

La consommation : penseurs et courants. À part quelques auteurs classiques – de Marx à Baudrillard –, la consommation est longtemps restée ignorée des sciences humaines.

La consommation : penseurs et courants

Depuis une trentaine d’années, les études se sont diversifiées. Mode, luxe, tourisme, alimentation, consommation culturelle…, de nombreux thèmes ont été développés dans les différentes disciplines : histoire, psychologie, sociologie, économie, sémiologie, anthropologie… Aujourd’hui, le champ des « consumers studies » offre toute une variété d’études spécialisées. Les penseurs ♦ Marx et le fétichisme de la marchandise Le fétichisme, c’est cette croyance que l’on associe aux peuples prémodernes, adorateurs d’objets auxquels ils prêtent des propriétés magiques ou divines. . ♦ Veblen et la consommation ostentatoire Les gens consomment-ils pour satisfaire leurs besoins et leurs désirs individuels ? Analyse des motivations d'achat d'un produit agroalimentaire - Paty Nsumbu. Il existe une discipline spéciale appelée « étude du comportement du consommateur », cette étude fait appel à des notions qui proviennent de diverses autres disciplines comme l'économie, la psychologie, la sociologie, l'anthropologie culturelle, la psychologie sociale...

Analyse des motivations d'achat d'un produit agroalimentaire - Paty Nsumbu

L'économie explique la façon dont les individus dépensent leur revenu et prennent une décision d'achat dans le but de maximiser la satisfaction et l'utilité en ayant la contrainte de budget, est une discipline importante dans l'étude du comportement du consommateur. Sa faiblesse consiste dans le fait que l'individu ne se comporte pas toujours d'une manière rationnelle. La psychologie est définie comme l'étude des individus et donc de leurs motivations, leur perception, leurs attentes, leurs attitudes et comportement...

Entretien avec Dan Ariely. «Les émotions sont essentielles dans nos conduites d'achat» - Propos recueillis par Achille Weinberg, article Psychologie. Pour l’économie comportementale, le consommateur n’est pas un agent très rationnel qui calcule ses coûts et avantage avec beaucoup de pertinence.

Entretien avec Dan Ariely. «Les émotions sont essentielles dans nos conduites d'achat» - Propos recueillis par Achille Weinberg, article Psychologie

Ses émotions jouent un grand rôle dans l’acte d’achat. Comment définiriez-vous l’économie comportementale ? Avant de répondre à cette question, il faut expliquer ce qu’est « l’économie standard » par rapport à laquelle l’économie comportementale s’est définie. L’économie standard s’est construite autour de questions simples. Comment les gens devraient se comporter en matière de choix de consommation ou d’investissement afin de maximiser au mieux leurs décisions. Ce neuromarketing qui nous transfome en machine à consommer - eco.

Le mariage des sciences cognitives et du marketing a donné une discipline, le neuromarketing, qui n'est pas sans poser de nombreuses questions.

Ce neuromarketing qui nous transfome en machine à consommer - eco

Avec la publicité, on nous prenait pour des idiots. Désormais, nous n'en aurons plus conscience... Comprendre notre cerveau pour comprendre nos décisions et nos actions. Lors des nombreuses recherches en neuromarketing, il a été démontré que nous avions 3 cerveaux, et que l’un d’eux est le vrai décideur, celui qui va déterminer l’action.

Comprendre notre cerveau pour comprendre nos décisions et nos actions

C’est ce cerveau qu’il faut activer, pour stimuler une action et donc influencer, comprenons d’abord quels sont ces 3 cerveaux, et comment ils sont utilisés : LE NEOCORTEX: C’est la partie qui pense et qui réfléchit de façon rationnelle. Il représente la conscience, la capacité symbolique (capacité de remplacer certaines choses par d’autres), le langage, base de la pensée abstraite.

Seul le cortex a cette capacité : c’est pour lui un moyen de gérer les autres cerveaux plus anciens. La cognition: Une introduction à la psychologie cognitive - Margaret W. Matlin.