background preloader

Veille technologique

Facebook Twitter

Wearatec bouleverse les habitudes des horlogers avec Link. Wearatec, une startup canadienne propose une montre connectée hybride nommée Link. Un projet qui démontre bien l’évolution rapide de l’industrie horlogère grâce à l’Internet des Objets. Le monde change vite, très vite. La révolution connectée bouleverse des silos écosystémiques que l’on croyait, à tort, immuables. Les secteurs bancaires, automobiles ou santé se reconfigurent à une vitesse formidable, accélération brutale dont seuls les plus souples et les plus résilients sortiront vainqueurs répondant à cette maxime shakespearienne « Venez madame, venez mourir pour vivre à nouveau ».

L’industrie horlogère, Xavier Comtesse, vous en décrypte les enjeux régulièrement sur ce média, connait parmi les plus importants défis de son histoire. Un morcellement du paradigme horloger Frédéric Constant vient d’intégrer un tracker d’activité dans son « Horological Smartwatch » quand Tag Heuer passe déjà le milieu du guet avec sa « Connected » hybridée avec une puce Intel. Www.objetconnecte. Notre exploration du Taïwan connecté nous a permis de constater l’ampleur de la grande vague IoT et plus spécifiquement, de la tendance Smart Home. C’est une évolution naturelle pour des équipementiers réseau, nombreux sur l’île, sous réserve d’une stratégie claire et de moyens propres à concurrencer la Frenchtech. L’IoT made in France offre la concurrence la plus aboutie sur ce sujet. Dans le paysage taïwanais, plusieurs tactiques se dégagent. Le géant Acer prend le temps avant dérouler ses produits suivant une visée long terme, après des annonces faites en 2015.

D’autres se lancent déjà. Smart Home selon Edimax Edimax, qui fabrique des produits réseau depuis sa création en 1986, se trouve très concurrencé dans son cœur de métier par de nouveaux venus, tels que TP-Link ou Asus. Edimax n’utilise pas les standards tels que Z-Wave or ZigBee, mais son propre protocole qui fonctionne sur une fréquence Wi-Fi 2,4 GHz. ZyXEL : et la lumière fut. Fitbit Blaze : déjà 1 million d'exemplaires vendus ! Présentée lors du CES 2016, la montre connectée Fitbit Blaze (désormais disponible à la vente à l’international – 229,95€) s’est déjà vendue à 1 million d’exemplaires. Fitbit est l’un des acteurs dominant du marché des objets connectés dans le monde. Si le marché des trackers d’activité a fait des victimes (on pense à Nike ou à Jawbone…) et que la valeur de ce segment s’est reportée sur les smartwatches, l’un des seuls acteurs à être parvenu à émerger reste Fitbit.

Son entrée en bourse réussie l’an dernier en témoigne. Fitbit est ainsi devenu le leader mondial des bracelets connectés de ‘quantified self’, pour comptabiliser la nature et le niveau de son activité physique au quotidien. Dans le même temps, l’arrivée sur le marché de l’Apple Watch au printemps 2015 a permis de faire décoller le segment des montres connectées. C’est une belle performance et probablement un gage de succès pour l’avenir de ce produit, au design étudié et mêlant les genres. Via. Sigfox intègre la plateforme Azure IoT Hub de Microsoft. La startup toulousaine Sigfox et Microsoft annoncent l’intégration du cloud Sigfox à la plateforme Azure IoT Hub de Microsoft en France. Après avoir annoncé son partenariat avec SFR la semaine dernière, la pépite Sigfox et Microsoft France annoncent l’intégration du cloud de la startup toulousaine à la plateforme Azure IoT Hub de Microsoft. Cette intégration offrira aux entreprises une solution pré-configurée pour connecter, visualiser et analyser en temps réel des millions de données issues des objets connectés via Sigfox, simplifiant ainsi le déploiement à grande échelle de solutions IoT pour les professionnels.

Sigfox et Microsoft entendent faciliter le déploiement de solutions connectées en combinant la remontée des données en provenance d’objets connectés au réseau SIGFOX via la plateforme Azure IoT Hub de Microsoft. image : shutterstock. IoT Cloud : Bosch a sa plateforme pour l'internet des objets. Avec le Bosch IoT Cloud, le fournisseur international de services technologiques lance son propre cloud pour les objets connectés et les services compatibles web. Ce mois-ci, Bosch a annoncé la création de sa première plateforme cloud, située en Allemagne et destinée à gérer diverses applications en matière de mobilité connectée, d’industrie intelligente et d’activités connectées dans le secteur des bâtiments. Lors de la conférence Bosch ConnectedWorld organisée à Berlin, Volkmar Denner –CEO de Bosch– a ainsi précisé : « Nous proposons tous les atouts propres à un monde connecté (…) Bosch IoT Cloud est la clé de voûte du puzzle et apporte la touche finale à notre expertise en matière de logiciels.

Nous sommes désormais un prestataire de service intégral en matière de connectivité dans l’internet des objets » Un nouveau cloud pour l’IoT ? Bosch fait en effet partie des quelques sociétés actives sur les 3 niveaux de l’internet des objets : connectivité, capteurs et services associés. [Objets connectés] 10 actualités qui ont marqué le mois de Mars. Vous avez été trop débordés pour suivre les actualités de Mars liées aux objets connectés et à l’Internet des Objets ? Chaque mois, Aruco résume pour vous les 10 actualités incontournables qui ont marqué le mois écoulé. Si vous avez manqué la sélection de Février, vous pouvez la retrouver ici. Pour ce troisième mois de 2016, voici la sélection de la rédaction : 1- 3 Mars : Amazon Tap et Echo Dot Amazon a annoncé le lancement de 2 nouveaux objets connectés pour enrichir la gamme de produits Amazon dédiés à la maison connectée. Utilisant sa technologie de reconnaissance et de contrôle vocal Alexa, ces deux nouveaux accessoires sont disponibles dès à présent en pré-commandes : l’Amazon Tap est disponible sur Amazon.comtandis que l’Echo Dot ne pourra être acheté que par l’intermédiaire d’un appareil Alexa, par commande vocale avec la consigne : « Hey Alexa, order an Echo Dot.”

[Retrouvez l’article complet ici] 2- 4 Mars : Sculpteo accélère avec le procédé CLIP [Retrouvez l’article complet ici] France 2 - Envoye Special - Les Objets Connectes à Internet WiFi / 4G. Orange investit dans l'IoT avec LoRa. En septembre 2015, Orange avait annoncé le déploiement d’un réseau dédié à l’Internet des objets en France. Aujourd’hui, le géant de la télécommunication vient de confirmer son investissement dans l’IoT en rejoignant les membres du conseil de l’Alliance de LoRa. C’est une bonne nouvelle pour LoRa ! L’un des plus grands opérateurs vient d’adopter la norme LoRaWAN.

Un réseau qui lui permettra de développer des applications dédiées entièrement aux smart cities que les entreprises pourront gérer sur le réseau d’Orange sans avoir à construire leurs propres infrastructures. Les réseaux LoRaWAN, des réseaux avantageux Les réseaux LoRaWAN sont connus pour déployer une large gamme d’applications dans le M2M et l’IoT, que ce soit à travers les bâtiments intelligents, la gestion de la chaîne logistique, l’agriculture, l’identification des objets, la maintenance ou la géolocalisation.

Orange s’impose petit à petit dans l’écosystème IoT. 5 grands projets de ville connectée à travers le monde. D’ici 2020, le marché de la ville connectée atteindra 1,4 trillions de dollars. Avec l’expansion des populations et l’urbanisation rapide, il est devenu essentiel de rendre les villes intelligentes afin de répondre à de nombreux enjeux tels que la gestion de l’eau, l’éclairage public ou la sécurité des citoyens. Devant les défis environnementaux qui se posent à nous, les smart cities semblent ainsi être la solution idéale et centrent le citoyen au cœur d’une ville collaborative.

Plusieurs projets de smart city ont vu le jour, notamment en France (Angers). Mais cinq grandes villes remportent la palme d’or de l’intelligence urbaine à travers le monde, dont l’Inde, Dubai, l’Australie et Singapour. Inde, 100 villes connectées Dans le cadre du projet Smart City Mission, le premier ministre indien, Narendra Modi, prévoit une enveloppe équivalant à 1,5 milliard de dollars. Barcelone, 90 millions d’euros en faveur de la ville connectée Singapour : souriez, vous êtes filmé. Kickstarter : Oombrella, le parapluie connecté inoubliable. Présenté en janvier au CES 2016, le parapluie connecté Oombrella se lance sur Kickstarter.

La startup Wezzoo qui l’a créé promet que vous ne pourrez plus l’oublier ! Avec son design incroyable et son système de notifications intelligentes, le parapluie connecté Oombrella est l’accessoire idéal. Il vous alerte lorsque vous l’oubliez ou si la pluie arrive et contribue à la communauté Wezzoo, qui propose une météo communautaire hyper-locale basée sur des milliers de points de données. Pour ceux qui sont attachés à leur parapluie habituel, Wezzoo propose aussi un module à ajouter à votre parapluie pour le transformer en parapluie connecté. La capsule à fixer sur votre parapluie habituel offrira l’ensemble des fonctionnalités intelligentes imaginées par Wezzoo avec le studio de design Escabo. Pour savoir le temps qui fait, plus besoin de lever les yeux au ciel. C’est le rôle d’Oombrella, qui ne vous laissera plus jamais le quitter si la pluie menace… Michael Kors lance 2 montres connectées Android Wear. Le créateur s’est montré très prolixe sur sa légitimité et l’héritage de la marque dans ces nouveaux objets connectés mais bien moins qu’espéré concernant les spécificités techniques de ces deux montres.

A ce stade, on sait juste qu’elles fonctionneront sous Android Wear, le système de Google, et qu’elle seront compatibles avec les terminaux Android et iOS pour toucher un public large. On imagine donc qu’il sera possible de recevoir des notifications d’information en provenance de son smartphone relié en Bluetoot Low Energy afin d’être alerté de la réception de nouveaux SMS, appels ou emails. Les smartwatch Access pourront aussi être contrôlables à la voix et seront équipées de capteurs de mouvement afin de proposer les fonctions de tracker d’activité permettant de compter les pas, les calories, et mesurer la distance parcourue.

Les deux montres connectées seront commercialisés plus tard dans l’année, probablement à partir de l’automne, au prix minimum de $395 aux Etats-Unis. Via. Domino's imagine un robot pour livrer les pizzas. Le géant de la restauration rapide Domino’s a récemment dévoilé le prototype de son robot livreur de pizzas, déjà testé avec succès sur les voies d’Australie. Après une phase de tests réussis en Australie, la chaine de restauration Domino’s a choisi de révéler publiquement ses expérimentations concernant son robot livreur. Il s’agit d’une sorte de version compacte de la voiture autonome que tentent de mettre au point les géants tels que Baidu ou Google. Pour conserver sa position de leader, Domino‘s a inventé le petit robot DRU (Domino’s Robotic Unit), chargé de vous livrer votre pizza chaude sur votre paillasson.

Pour rappel, Domino’s avait déjà tenté de distribuer un bouton connecté, permettant de recommander facilement sa pizza préféré à la demande. Le Domino’s Robotic Unit, alias DRU, a été conçu par les équipes internes du laboratoire d’idées du groupe, en association avec la startup australienne Marathon Robotics, qui développe habituellement des dispositifs pour l’armée. Carrefour dévoile Pikit, sa scannette pour les courses.

Alors que toutes les enseignes de la grande distribution innovent pour nous proposer de nouvelles manières de faire nos courses, de nouveaux objets connectés viennent se faire une place dans notre quotidien pour nous aider à préparer nos listes de courses. Le dernier en date : « Pikit », une scannette qui dévoilée par Carrefour qui permet de scanner ses produits directement dans ses placards et de lister sa liste de courses ! Pikit : votre liste de course connectée La scannette a pour objectif de vous simplifier la vie lors de la « rédaction » de votre liste de courses. Ainsi, deux fonctionnalités principales s’offrent à vous : Le lecteur de code barre : Scannez simplement les articles de votre placard ou frigo.

A mesure que vous jetez un emballage ou encore lorsque vous voyez qu’un produit est presque terminé par exemple, vous pouvez simplement le rajouter à votre liste de courses en scannant son code barre. Commander mes courses en ligne avec Pikit Où trouver Pikit et à quel prix ? Le Thread, un protocole pour les dominer tous ? Les objets connectés, les startups et les entreprises savent en faire. Problème, il faut pouvoir les connecter ensemble, même s’ils sont conçus par différents constructeurs souvent concurrents. Les géants de l’industrie ont trouvé une solution pour la maison connectée : le protocole de communication Thread. Le but du protocole Thread ? Harmoniser la connexion des objets entre eux dans la Smart Home. Le Thread, un protocole de communication pour la maison connectée Techniquement, il se base sur IPV6 et 6LopWan pour une compatibilité avec les derniers standards de l’Internet et de l’IoT.

Ce réseau maillé a pour objectif de supporter un grand nombre d’applications pour la maison connectée : il est capable de gérer la ventilation, l’éclairage, la consommation électrique , la sécurité physique et informatique. Derrière l’interopérabilité, la profusion mène à la confusion Le Thread n’est effectivement pas le seul dans sa catégorie. Un combat gagné d’avance ?

Nyxoah lutte contre le sommeil avec un implant innovant. Parmi les maladies chroniques complexes à traiter, l’apnée du sommeil est un cas particulier. Nyxoah, une startup basée en Belgique développe une solution innovante qui combine un implant et un patch externe qui agissent par neurostimulation. Nyxoah est une startup fondée en 2009 à Mont Saint-Gibert en Belgique. Son but, traiter les troubles du sommeil, plus particulièrement le Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS), le trouble du sommeil le plus fréquent, associé à des risques cardiovasculaires et des d’autres troubles très importants. Pour faciliter la vie des patients, cette compagnie a créé une solution composée d’un implant et d’un patch qui agissent ensemble par neurostimulation. Robert Taub Robert Taub a une expérience unique et couronnée de succès en tant qu’entrepreneur dans les domaines de l’industrie pharmaceutique et des technologies médicales. En 2009, Monsieur Taub fonde la société Nyxoah.

Nyxoah, sauver les malades dans leur sommeil Le patch est à usage unique. L'observance médicamenteuse grâce aux objets médicaux. Comment améliorer la prise de médicaments par les patients ? C’est un problème qui touche autant les malades que les médecins et les pharmaciens. Les objets connectés et l’IoT peuvent-ils aider à améliorer l’observance médicamenteuse ? Petit tour d’horizon de la question. L’observance médicamenteuse n’est pas une expression très répandue. Pourtant, cette expression désigne quelque chose de simple : le respect des indications données par un médecin ou un spécialiste comme le pharmacien. Une définition médicale à dimension internationale L’observance thérapeutique comprend trois catégories : le suivi de la prise médicamenteuse, le respect des prises de rendez-vous et l’adhésion aux règles d’hygiènes de vie. Cette définition représente un enjeu important pour la médecine.

Autant de causes qui peuvent conduire à la non-observance médicamenteuse. Depuis de nombreuses années, le remboursement des médicaments pèse sur les caisses d’allocations maladie. L’e-santé attire les investisseurs. Plume Labs : des pigeons connectés mesurent la pollution à Londres. Big data et e-santé, une grande utilité ? 15 innovations à la loupe : Conduite autonome, volant tactile... montez à bord de la voiture de 2020.

Le droit international va autoriser les voitures autonomes. Baidu va tester ses véhicules autonomes aux Etats-Unis. Le sportif du futur sera connecté. Revue 01net n°796 "Les athlètes se dopent au numérique" pp.28. Les objets connectés du sport | Présentation de différents objets connectés utilisables pour le sport. Objets connectés. Smart Home & GAFA : Google, Amazon, Samsung, Apple, même combat ?