background preloader

NEURO-PEDAGOGIE

Facebook Twitter

Cerveau, gestes mentaux et styles d'apprentissage? L'approche neuropdagogique. L’école a désormais pris conscience que les méthodes de travail jouent un rôle essentiel dans l’appropriation des connaissances et, par suite, dans la réussite scolaire. De plus, il est maintenant reconnu qu’il ne suffit pas de placer les élèves en situation de mobiliser leurs connaissances, de lire un énoncé, de mémoriser, de prendre des notes, de rédiger… pour qu’ils acquièrent les savoir-faire nécessaires pour maîtriser ces opérations. Les méthodes de travail ne sont pas une donnée mais une conquête. Cette conquête ne peut aboutir sans un enseignement de la méthodologie qui traverse l’ensemble des disciplines. Tout les élèves ne sont pas identiques : ce qui convient à l’un peut ne pas convenir à l’autre.

En fait, dès que nous nous intéressons à la méthode, nous avons à répondre aux questions : d’où partons-nous ? Où allons-nous ? Par où allons-nous passer ? La méthode est un trajet entre un individu et un but à atteindre. L’apport des neurosciences est, en ce sens, primordial. Sun Tsé. Comprendre les cycles du sommeil. Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Dernièrement, je vous parlais de l’importance du sommeil. Non seulement parce que c’est le moment où votre cerveau inconscient travaille le plus (davantage qu’à l’éveil), j’y reviendrai dans un autre article, mais c’est aussi le moment de recharger vos batteries pour être en forme, quel que soit l’environnement (j’en parlais ici…). Un mauvais sommeil entraine l’irritabilité, la démotivation, la déprime, la perte de créativité, et plein d’autres désagréments que vous avez déjà certainement expérimentés.

Pour être en forme et garder le moral, le sommeil est de loin la clé n°1. Mais comment optimiser ce sommeil ? Comment se lever du bon pied ? Comment bien régler son horloge biologique ? Avant tout, il est important de comprendre ce qu’il se passe pendant que nous dormons. Comprendre les cycles de sommeil Déjà il faut savoir que notre sommeil se décompose en plusieurs cycles de 90 à 120 minutes. Comment optimiser son sommeil ? 23H301H2H304H5H307Hetc. Dans le secret des télomères. Le cerveau à tous les niveaux. Comprendre le fonctionnement du cerveau pour mieux enseigner. Coaching organisation avec Bernadette Lecerf-Thomas - Accueil.

La neuroscience contre les troubles d’apprentissage - Éducation - L'Étoile. Le programme Arrowsmith repose sur des années de recherche dans le domaine de la neuroscience – l’étude du système nerveux et d’organes comme le cerveau. Les études ont démontré que, par la répétition de certaines tâches mentales ou activités, la structure du cerveau, les cellules et leurs connexions se modifient. Ce procédé est appelé plasticité neuronale. Ainsi, le cerveau humain est continuellement en changement. Depuis les trente dernières années, Barbara Arrowsmith Young, fondatrice du programme Arrowsmith, a peaufiné ses recherches et identifié les parties du cerveau qui doivent être développées afin de pallier ses faiblesses.

La première école Arrowsmith est née en 1980 en Ontario et, depuis, ce programme a été adopté dans certaines écoles au Canada, aux États-Unis et en Australie. Une école avant-gardiste Ainsi, le lundi 29 avril dernier, une représentante du programme Arrowsmith était présente à l’occasion des portes ouvertes d’Écolita afin de répondre aux questions des parents. Bruno della Chiesa aux journées de l'innovation. 5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation. Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI !

Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. 1. Tous les êtres humains disposent d’une mémoire de travail. De plus, les recherches montrent que l’attention des apprenants chute naturellement au bout d’environ 10 minutes. 2. 3. 4. 5.

Source : J. Les découvertes en neurosciences transforment notre conception de l’apprentissage. C’est de cette question que j’ai débattu avec une équipe d’enseignants et d’éducateurs d’un collège du sud de la France. La demande précise portait sur : Comment aider les élèves à s’engager dans les apprentissages ? (sous titre : en quoi les découvertes récentes des neurosciences peuvent aider les pédagogues ?). 1. Quelques éléments de connaissance sur les avancées de ces vingt dernières années en neuro sciences. La neuroplasticité ou comment changer notre cerveau par la pensée. Notre cerveau produit nos pensées, nos émotions, notre conscience.

Quand l’esprit change, notre cerveau change. Le cerveau fonctionne comme un système global, vouloir attribuer certaines fonctions (attention, émotion..) à une seule de ses parties est une vision simplificatrice. Les activités de développement de la pleine conscience modifient les zones du cerveau qui sont le soubassement de l’activité intellectuelle. Le penchant négatif de la mémoire. Un enfant ne fonctionne pas comme un ordinateur ! 2. Doutes sur la fiabilité des neurosciences. Neurosciences de l'addiction. Neurosciences et apprentissages. Les neurosciences constituent l'une des branches de la recherche médicale qui intéresse le plus le grand public. Nous fondons d'énormes espoirs dans la recherche sur le fonctionnement du cerveau, qui bénéficie de financements importants.

Mais il n'est pas plus raisonnable de fonder l'espoir d'une société idéale ayant vaincu la maladie et, pourquoi pas, la mort, sur les neurosciences que sur les technologies numériques. Mais peut-on vivre et avancer sans cet espoir ? Sans doute pas. Et chaque découverte sur le fonctionnement de notre cerveau est bonne à prendre. Il ne faudrait pourtant pas confier toute sa destinée d'apprenant et, plus largement, d'être humain, à la puissance de l'esprit. Ces caractéristiques semblent aujourd'hui pouvoir se déployer dans un espace numérique moins normé que l'espace physique, qui devient le terrain de jeu sans limites de notre esprit. Illustration : Lightspring, Shutterstock.com Exige-t-on trop des neurosciences? 5 mai 2013 L'appel du ventre 6 mai 2013. Le cerveau de lapprenant. dr Alain POUHET.pdf.

Bien-être mental - Les 6 super-neurotransmetteurs de votre cerveau. Pour savoir comment des molécules peuvent agir sur la vigilance, le souvenir, le sentiment de bien-être ou le stress, une petite visite du cerveau s’impose. Pour comprendre pourquoi certaines opérations du cerveau s’émoussent avec le temps, un petit tour au sein des cellules est indispensable. Les neurones Le cerveau est isolé du reste du corps par une enveloppe qu’on appelle barrière hémo-méningée. Elle est très sélective, et ne laisse pas n’importe quelle substance accéder au cerveau. Le cerveau est surtout constitué de cent milliards de cellules nerveuses qu’on appelle neurones. Les neurones sont parcourus à chaque instant de décharges électriques, qui sont les moyens qu’ont trouvé de nombreux êtres vivants pour acheminer une information. Un neurone est conçu de telle manière qu’il peut détecter de petits courants électriques et les transmettre à d’autres cellules.

Comme d’autres cellules du corps, un neurone possède une membrane et un noyau. Comment le message est transmis. Cerveau Fantastique. Neurones 1. Neurones 2. La cartographie du cerveau : Neurotransmetteurs (adrénaline, dopamine, sérotonine...) Benjamin Fabre » Cerveau gauche ou cerveau droit ?