background preloader

Big Data & Cloud Computing

Facebook Twitter

Big Data : 5 exemples de son utilisation marketing. Connu et pourtant ignoré, le Big Data est un peu le sous-marin du Web, très puissant, il offre une véritable force de frappe aux marques qui le mettent en oeuvre, et pourtant il reste plutôt caché, à tel point qu’on oublie à quel point il est décisif… Sujet on ne peut plus tendance, il reste néanmoins fantomatique lorsqu’il est question de connaître ses débouchés tellement ces derniers sont nombreux. Savoir que le Big Data c’est : “Beaucoup de données”, citation qui, il faut l’avouer, ne nous aide pas beaucoup dans la recherche pratique de ce qu’est ce phénomène dont tout le monde parle. D’où l’idée d’aborder 5 exemples d’utilisation du Big Data en marketing, tant ce secteur a intérêt à s’y intéresser et le fait depuis quelques années déjà.

Pour revenir sur les métaphores un peu vides de sens : le Big Data, c’est un peu l’effet Canada Dry du Cloud. 1. Les annonces Display font vivre le web, Facebook, Twitter, Google, Yahoo, Amazon, Lemonde.fr, etc. 2. 3. 4. 5. Le résultat ? Une mine d’informations : les archives du Groupe de la Banque mondiale sont mises en ligne | Opinions. Jusqu’à une époque récente, les utilisateurs des archives — parmi lesquels des universitaires, des partenaires de développement et des chercheurs — devaient parcourir des kilomètres et parfois même traverser des continents pour pouvoir accéder aux dossiers conservés dans les archives du Groupe de la Banque mondiale.

Mais désormais, ils n’auront plus à se rendre à Washington pour consulter des documents déclassifiés En avril 2015, donnant suite à sa volonté de transparence et d’ouverture, le Groupe de la Banque mondiale a lancé son site web Archives Holdings, une plateforme à la pointe de la technologie qui porte au maximum l’accès du public à une énorme quantité de documents originaux de source primaire conservés par le service des archives et mis en ligne. ​

Créé à partir du logiciel libre Access to Memory, le site web offre un modèle de prestation de services en ligne plus rapide, plus efficace et personnalisé. Un dispositif pour sécuriser l'accès aux données du Big Data : 15 projets Big Data qui vont marquer 2015. [Infographic]: Big Data And Its Importance In Future. There are quite a number of tools to analyse big data being developed in the recent years. The importance of analysing big data has grown multi-fold. Let’s have a look at the journey of big data and its role in today’s businesses. The rapid growth of data at unimaginable levels has brought big data into picture. According to a study by NJIT, 90% of data in the world today has been created in just the last two years. Big Data is defined by 3 V’s namely volume, velocity and variety. Results of effective use of big data, companies recognising the implications are some of the contexts on which the institute has shown in the infographic below.

Digital, big data : pourquoi Axa met les gaz. La transformation digitale fait office de priorité stratégique pour les dirigeants du leader européen de l'assurance. Une seule question les taraude : vont-ils assez vite ? La signature institutionnelle adoptée en 2008 par Axa - « Réinventons / notre métier » - prendrait-elle tout son sens aujourd'hui ? A entendre Henri de Castries, le PDG du groupe, lors d'un séminaire presse international, la double révolution en cours du digital et du big data s'apparente ni plus ni moins à « un tremblement de terre économique et technologique », au même titre que l'invention de l'imprimerie ou la révolution industrielle.

Et, aujourd'hui, le modèle économique de l'assurance doit se réinventer. « Nous continuerons à protéger les gens, leurs biens, leur santé, leur famille, leurs projets. Mais la façon dont nous aurons à offrir cette protection risque de changer », indique Henri de Castries. Transformer la compagnie 800 millions d'euros sur trois ans Alignement d'intérêt entre l'assureur et ses clients. Marketing predictif - Quand le « Big data » anticipe vos désirs Page 2 sur 2 | Page 2. Vous l’avez compris, le principe est toujours le même : « utiliser la masse de centaines de millions d’informations créées par l’activité économique et humaine pour en tirer du sens » : les indicateurs sociaux et économiques publics et privés, les événements météo, sportifs, routiers, .. .On détecte les variations, les récidives, les doublons, les corrélations cachées.

Le data analytics fait émerger des phénomènes parfois contre-intuitifs comme par exemple, pour un magazine, découvrir que « le nombre de femmes qui bricolent, qui aiment le foot et la musique rock » qui constituent une de ses cibles les plus appétentes ».(1) Le big data = datamining + temps réel + géolocatisation + accès à des données externes ou publiques Une autre manière d’anticiper, en dehors de l’analyse des réseaux sociaux, est l’analyse géographique, appelé dans le jargon, le géofencing.

Le géofencing (clôturage virtuel). On peut faire encore mieux quand ces données de géolocalisation sont recoupées avec d’autres. What Big Data Needs to Do to Grow Up - Mahesh S. Kumar. By Mahesh S. Kumar | 12:00 PM June 6, 2014 We are in an Information Revolution — and have been for a while now. But it is entering a new stage. The arrival of the Internet of Things or the Industrial Internet is generating previously unimaginable quantities of data to measure, analyze and act on. These new data sources promise to transform our lives as much in the 21st century as the early stages of the Information Revolution reshaped the latter part of the 20th century.

But for that to happen, we need to get much better at handling all that data we’re producing and collecting. Consider the more than $44 billion projected by Gartner to be spent on big data in 2014. The disproportionate spending on services is a sign of immaturity in how we manage data. To understand what that path to maturity might look like for big data, it’s helpful to look at another, similar transformation. Over the years, the automobile industry has embraced numerous innovations to achieve this transformation. Les « big » débouchés du big data. On a longtemps pensé que si le gouvernement et le secteur privé acceptaient de partager leurs données plus librement et autorisaient leur traitement, des solutions nouvelles à d'innombrables problèmes sociaux, économiques et commerciaux pourraient surgir. On imagine à peine à quel point cette idée est juste. Même les plus ardents défenseurs des données ouvertes semblent avoir sous estimé le nombre d'idées et d'activités rentables possibles.

Plus de 40 gouvernements se sont engagés à ouvrir leurs données électroniques (informations météorologiques, statistiques sur la criminalité, données des réseaux de transports, entre autres) aux entreprises et aux consommateurs. Le McKinsey Global Institute estime que la valeur annuelle des données ouvertes dans l'éducation, les transports, les produits de consommation, l'électricité, le pétrole et le gaz, les services de santé et le crédit à la consommation pourrait atteindre 3 milliards de dollars.

Les occasions ne manquent pas. Décollage du big data et des apps dans les compagnies aériennes. Le big data et les apps sont présentées comme le nouvel eldorado permettant mieux connaître le client et doper le chiffre d’affaires. Les compagnies aériennes se préparent à cette révolution.En 2016, les compagnies aériennes transporteront 3,6 milliards de passagers soit 800 millions de plus en 5 ans selon les chiffres fournis par l’IATA (International Air Transport Association). L’expérience utilisateur devrait être complètement transformée notamment grâce à une utilisation beaucoup intensive des nouvelles technologies et notamment du smartphone qui est devenu en moins d’une décennie un objet central de la vie quotidienne.

L’industrie des transports aériens figure parmi celles qui ont été le plus impactés par l’informatique puis par l’Internet. Les premiers systèmes de réservation aérienne datent des années 60. Et les ventes de billets viennent au premier rang des produits et services sur Internet. Le big data au service du client. Au sommaire : Quand on parle de Big Data, la citation de Dan Ariely est souvent reprise : “Big data is like teenage sex: everyone talks about it, nobody really knows how to do it, everyone thinks everyone else is doing it, so everyone claims they are doing it”. Elle prête à sourire et pourtant …. En termes de big data, beaucoup de choses ont été dites. Cependant, les questions restent les mêmes. Avoir une vue unique du client Grâce à la révolution digitale, les consommateurs ont un accès immédiat à de nombreuses opportunités d’achat. En conséquence, il faut repenser l’organisation de l’entreprise, parler entre services, transformer la data en données utiles, rendre la data efficace.

Collecter et exploiter de la donnée structurée devient dès lors un enjeu majeur. . « only best services win » On le voit, chaque interaction représente une opportunité de collecter des informations sur l’utilisateur voire le client potentiel. C’est peu…. Rating: 5.0/5 (2 votes cast) Le Big Data, pour quoi faire ? « Aleph – GrayMatter - Une technologie pour le BigData. Le Big Data vous offre une nouvelle vision de votre entreprise et de votre environnement concurrentiel, un très large enrichissement de vos données, une mise en lumière et une analyse inhabituelle des informations qu’elles contiennent, un nouveau point de vue pour de nouvelles solutions. L’activité d’un Data Scientist se démarque largement de celle d’un Expert en BI. Ce dernier cherche à analyser une fraction des données structurées d’une entreprise en vue d’apporter une aide à la décision alors que le Data Scientist cherche à exploiter des données non-structurées, situées en partie hors de l’entreprise, afin de reconnaître des schémas de comportements récurrents, d’améliorer les services ou d’identifier de nouveaux clients.

C’est en changeant d’outil que l’on prend de nouvelles mesures, que l’on voit apparaître différemment les difficultés et les opportunités d’un milieu complexe. Pour des organisations de toutes tailles, la gestion des données est devenue un facteur déterminant. Direction financière et transformation numérique. Big data : donner du sens, créer la connaissance. Recueillir les données Le phénomène big data est une révolution informatique : le nombre de données explose suivant une courbe exponentielle.

Les données clients, les données sur les réseaux sociaux, les données issues des objets connectés augmentent inexorablement, les consommateurs, internautes, ou simples utilisateurs de smartphones, produisant en continu des données concernant leurs activités numériques, comme les connexions à Internet, les ouvertures d'applications mobiles, leurs achats ou leurs transactions bancaires, etc. Ainsi, comme l'écrit Hubert Guillaud dans son article "une nouvelle étape de l'informatisation du monde", sur Internet Actu : "les Big Data créent une intelligence artificielle qu'aucun humain ne peut comprendre (...). à mesure que les données, les croisements et les traitements se démultiplient, se complexifient et s'imbriquent".

Face à la multitude des données disponibles, les outils d'aide à l'analyse sont devenus indispensables. Aider l'analyse Donner du sens. Le BIG Data, l’Intelligence économique évoluée ? | Intelligence économique et stratégique. « Les données sont le nouveau pétrole », selon le Britannique Clive Humby, l’un des papes du big data.

Chaque jour, nous générons 2,5 trillions d’octets de données. A tel point que 90% des données dans le monde ont été créées au cours des deux dernières années seulement. Ces données proviennent de partout : de capteurs utilisés pour collecter les informations climatiques, de messages sur les sites de médias sociaux, d’images numériques et de vidéos publiées en ligne, d’enregistrements transactionnels d’achats en ligne et de signaux GPS de téléphones mobiles, des données dans l’entreprise et des nouveaux moyens technologiques proposés par les éditeurs, en particulier de la Business Intelligence. Ces données sont appelées Big Data ou volumes massifs de données.

Le terme de Big Data a été évoqué pour la première fois par le cabinet d’études Gartner en 2008 mais des traces de la genèse de ce terme remontent à 2001. Quels enjeux pour les entreprises ? Like this: J'aime chargement… L’Union européenne lance une consultation publique sur le Cloud Computing, le logiciel et les services - Informatique - Bureautique. La Commission européenne en charge du numérique auprès de l’Union Européenne, lance une consultation publique afin de déterminer les priorités en matière de Cloud Computing, de logiciel et de services.

Industriels, gros et petits, ainsi que les centres de recherche sont les bienvenus. Dans le cadre de la DG Connect (Directorate General for Communications Networks, Content and Technology), l’Union européenne ouvre une consultation publique sur Internet. L’objectif est de définir les priorités pour la recherche dans les domaines du Cloud Computing, du logiciel et des services. Toutes les parties prenantes intéressées sont chaudement invitées à contribuer à travers une interface web. Cet appel à contribution concerne tant l’industrie que les centres de recherche ou les universités et les utilisateurs privés. Depuis Juillet 2012, la DG Connect, une instance de la Commission européenne, gère l’Agenda du numérique pour l’Europe. Pierre Tran. EMC to Hadoop competition: “See ya, wouldn’t wanna be ya.” If, like many industry watchers, you’ve been confused about EMC Greenplum’s Hadoop strategy over the past couple years, Scott Yara has a message for you: “We’re all in on Hadoop, period.”

Yara, Greenplum’s co-founder and senior vice president of products, has a not-so-coded message for his big data market competitors, too. Put simply, he doesn’t think they stand a chance against his company, and he served notice on Monday morning with the unveiling of the company’s new Pivotal HD Hadoop distribution and Project Hawq in a staged event at San Francisco’s Dogpatch Studios.

Pivotal HD is a completely re-architected Hadoop distribution that has been natively fused with Greenplum’s analytic database (that’s the Project Hawq part), but Yara thinks it’s a bigger deal than just another SQL-on-Hadoop play. Building a data platform costs money, and lots of it But before the details, a little history. Big investment, big aspirations The data warehouse is the new mainframe. Big Data et Cloud poussent les entreprises EMEA au changement. A lire sur: Par L'Atelier - Paris08 février 2013 Tous pays confondus, les technologies de l'information sont au centre des préoccupations des décideurs informatiques, qui voient émerger de nouveaux métiers. A en croire une enquête* réalisée par EMC, un spécialiste d'outils de stockage et d'archivage de données, les inquiétudes concernant Big Data et Cloud planent aussi bien sur les pays d'Europe, que d'Afrique ou du Moyen-Orient. Ainsi, si 75% des entreprises des pays dits développés affirment être préoccupées par la sécurité et la gouvernance de leurs données, un chiffre équivalent (79%) est constaté chez leurs voisins émergents.

Le Cloud Computing, expliqué en 3 schémas. Windows Azure : le meilleur cloud. Exploiter les promesses du BPM en mode Cloud. Cloud Computing : des compétences rares et un gisement d'emploi qu'il reste à étayer. Big Data fait parler vos données - Informatique - Bureautique. Salon BIG DATA Paris 2013 - Congrès BIGDATA 2ème édition. Www.avanade.com/Documents/Research and Insights/avanade-big-data-executive-summary-2012.pdf.

100 start-up à créer pour construire une filière française du Big Data. Big Data, gros enjeux. Le Big data ou la mort annoncée de la BI traditionnelle. Le Big Data n’impose pas de tout rebâtir dans l’entreprise. Big data : les défis du XXIe siècle.