background preloader

Ecole et société

Facebook Twitter

L'école face aux attentes du public. Enseignement-Éducation - Enseignants de collège et lycée publics en 2013 : panorama d'un métier exercé par 380 000 personnes. Solène Hilary, Alexandra Louvet Près de la moitié des enseignants de l'Éducation nationale exerce dans le second degré public.

Enseignement-Éducation - Enseignants de collège et lycée publics en 2013 : panorama d'un métier exercé par 380 000 personnes

Cette profession a subi une baisse notable de ses effectifs depuis le milieu des années 2000, alors que le nombre d'élèves restait relativement stable. Les conditions d'exercice du métier en ont été affectées : le nombre d'élèves par classe a augmenté, ainsi que le recours aux heures supplémentaires et aux enseignants non fonctionnaires. Les 380 000 enseignants du second degré public se répartissent entre plusieurs centaines de disciplines et différents statuts (agrégés, certifiés, professeurs de lycée professionnels, etc.). Ces caractéristiques déterminent en partie leur nombre d'heures de cours, leur rémunération ainsi que le type d'établissement où ils exercent et les classes auxquelles ils enseignent, du collège au post-baccalauréat. Enseignement-Éducation - Éducation nationale : des métiers exposés aux menaces et aux insultes. Imprimer la page Hélène Guedj, division Études sociales, Insee, Benjamin Beaumont, Depp Résumé Si les violences physiques contre les personnels de l'Éducation nationale (professeurs des écoles, enseignants du second degré, conseillers et assistants d'éducation, chefs d'établissement) sont relativement rares, chaque année en moyenne, 12 % d'entre eux déclarent faire l'objet de menaces ou d'insultes dans l'exercice de leur métier.

Enseignement-Éducation - Éducation nationale : des métiers exposés aux menaces et aux insultes

Cette proportion est près de deux fois plus élevée que dans l'ensemble des autres professions. Les enseignants de collèges et lycées sont le plus souvent menacés ou insultés par des élèves (3 cas sur 4) tandis que ceux de maternelle et primaire le sont majoritairement par des adultes (7 cas sur 10). Sommaire Encadré L'enquête SIVIS Publication Les personnels de l'Éducation nationale : pas plus de vols et de violences physiques que pour les autres professions Retour au sommaire.

C'est au pied du mur..... Ou comment se faire des amis en 5 minutes…. en évoquant ce « on » dont parlait Michel Colucci quand il disait : « On s’autorise à penser dans les milieux autorisés »… (merci Michel) et qui m’énerve tellement. 63 136 180 c’était le nombre de Français au début de l’année 2011.

C'est au pied du mur.....

Et c’est, à peu de choses près, le nombre de pédagogues en France. Bon, d’accord, je veux bien exclure de ce chiffre mon petit neveu* qui est né la semaine dernière et qui n’a pas encore vraiment réussi à exprimer clairement son opinion sur le sujet. Et ses camarades de moins de 3 ans. Mais à part eux…. Je ne sais pas comment c’est dans les autres pays mais ici, en France, on a vraiment de la chance. En fait pas du tout. En plus d’être mal classée dans les test internationaux, la France, chevalier blanc de l’égalité (des droits), est le pays qui reproduit le plus fidèlement les inégalités (sociales) à travers son Éducation Nationale.

L’école, je connais j’y suis allé. Spécialiste des questions d’éducation J'aime : Pourquoi les enfants de profs réussissent-ils mieux que les autres ? C’est une idée qui circule, que vous avez déjà entendue certainement, comme moi : les enfants de profs réussissent mieux que les autres à l’école.

Pourquoi les enfants de profs réussissent-ils mieux que les autres ?

Une chercheuse s’est penchée sur cette question, décortiquée dans une thèse de 390 pages. Et bien d’après elle, c’est vrai, et voici pourquoi. Annie Da Costa-Lasnes a analysé les résultats scolaires des enfants de profs par rapport à ceux des autres enfants, et particulièrement par rapport aux résultats des enfants des cadres, aux caractéristiques sociales proches (elle tentera ensuite de comprendre d’où vient la différence entre ces deux publics).

A tous les niveaux de la scolarité, les enfants d’enseignants ont de meilleurs résultats. - dès le CP, les enfants de profs ont des résultats légèrement supérieurs à ceux des cadres ; - à l’entrée en 6ème, 53,5% des enfants de profs appartiennent au quartile supérieur de réussite contre 48% des enfants de cadres ; Comment expliquer cet "effet enseignant" sur la réussite scolaire ? A. B. C.