background preloader

Enfants placés et école

Facebook Twitter

Enfants placés. Un documentaire de Laurent Leclerc et Anna Szmuc Prise de son : Laurent Cesard et Julien Doumenc Mixage : Julien Doumenc Laurent Leclerc © Radio France Ils sont environ 150 000 chaque année en France à être placés dans des structures collectives, des familles d'accueil dans le cadre de la Protection de l’enfance.

Enfants placés

Que deviennent les filles et les garçons qui ont été pris en charge par cette institution ? Enquête auprès d’« anciens » devenus adultes et pour certains, parents à leur tour. Les anciens enfants placés constituent à la fois le cœur et le moteur de ce documentaire. L'insupportable réalité des enfants placés. Une vieille âme dans un corps d'ado.

L'insupportable réalité des enfants placés

C'est l'impression que donne Lyes Louffok, ancien de l'Aide sociale à l'enfance (Ase), revenu de "l'enfer des foyers". Un cas de résilience inouïe et une histoire qui cumule tous les dysfonctionnements de la protection de l'enfance. Quand Lyes naît, il y a vingt ans, sa mère, malade psychiatrique, est sous tutelle. "A la maternité, elle a piqué une crise. Placé en pouponnière, j'aurais dû être adopté, mais cette personne qui est ma mère biologique a gardé l'autorité parentale jusqu'à mes 18 ans. " Lyes a 5 ans lorsqu'on lui annonce qu'il part "en vacances". Formation : La parenté nourricière dans les placements de longue durée en famille d’accueil.

Lors d’une recherche sur le parrainage en travail social j’ai découvert que le destin des parrainages organisés par l’Aide Sociale à l’Enfance se jouait souvent après la majorité des jeunes confiés, alors que, l’A.S.E n’étant plus là, les liens se renforçaient ou s’affaiblissaient.

Formation : La parenté nourricière dans les placements de longue durée en famille d’accueil.

Dans certaines de ces situations, les familles de parrainages et les jeunes adultes utilisaient ensuite l’adoption simple pour voir reconnaître et symboliser la parenté créée progressivement par la parentalité domestique. Ayant travaillé dix ans dans un placement familial et ayant encore accès à cette institution, j’ai pu vérifier que ce phénomène existe aussi à la fin des mesures de placement en famille d’accueil, le plus souvent à la fin du « contrat jeune majeur » (21 ans). Une partie des jeunes reste dans les familles d’accueil, traduisant la force des liens créés. Ces liens sont alors d’ordre privé. Formation : Le Placement familial : un long travail pour passer du conflit d’appartenance à l’acceptation d’une double appartenance. L’accueil d’enfants et d’adolescents en famille d’accueil est peut-être un «mal nécessaire» (selon les termes de P.D.

Formation : Le Placement familial : un long travail pour passer du conflit d’appartenance à l’acceptation d’une double appartenance.

Steinhaueur) mais il expose les différents acteurs de cette mesure de placement à une contradiction, contradiction qui peut devenir un paradoxe si elle n’est prise en compte et symbolisée. Cette contradiction fondamentale est que d’une part, le quotidien partagé dans la durée produit de la parenté et que d’autre part cette parenté d’accueil n’est reconnue ni légalement, ni culturellement, ni dans le champ professionnel du travail social. Pourtant ce type de parenté existe, a été théorisé par Anna Freud avec le concept de «parenté psychologique» et a eu une immense influence dans la conception anglo-saxonne de l’accueil familial. La parenté ainsi créée peut-être additionnelle ou se substituer à la parenté d’origine.

Ces contradictions sont plus ou moins fortes et peuvent s'atténuer si les adultes sont soucieux de ne pas coincer l'enfant dans des conflits de loyauté . Formation : L'apport de la CODE concernant la situation des enfants placés. La Coordination des ONG pour les droits de l'enfant (CODE)est un organisme belge qui produit des rapports remarquables, appuyé sur un travail démocratique de recherche : les militants, les chercheurs, les experts et les professionnels dialoguent et ce dialogue permet d’accéder au repérage de nombreuses tensions contradictoires.

Formation : L'apport de la CODE concernant la situation des enfants placés.

Formation : Le placement familial de la pratique à la théorie. L'approche de Myriam David. L'ouvrage de Myriam David "Le placement familial ; de la pratique à la théorie" (éditions ESF 1989) est considéré par la plupart des praticiens du placement familial comme une "bible".

Formation : Le placement familial de la pratique à la théorie. L'approche de Myriam David.

Ce livre de référence est aussi un livre indispensable pour toutes les problématiques de placement, donc pour les éducateurs qui travaillent en Maisons d’enfants, mais aussi en AEMO. Les analyses de Myriam David sont remarquablement présentées , avec des synthèses dans de petits encadrés et un sommaire qui en fait aussi un dictionnaire. Les résumés encadrés forment un hypertexte donnant les points essentiels, le cœur de ses explications. Quelques exemples (p 11) : Protection de l'enfance - Protection de l'enfance et Ecole. La ratification par la France, le 2 septembre 1990, de la convention des droits de l'enfant, en particulier son article 19, a institué la nécessaire prise en compte, par les institutions et l'ensemble des citoyens, du droit de l'enfant à être protégé de toute forme de maltraitances.

Protection de l'enfance - Protection de l'enfance et Ecole

Les parents sont les premiers protecteurs de leur enfant. L'autorité parentale est définie dans l'article 371-1 du Code civil comme "un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de l'enfant". Réécoutez l'émission de France culture consacrée à l'aide sociale à l'enfance. Parmi les nombreux témoignages recueillis, retrouvez ceux de Karine Senghor, organisatrice des Assises nationales de la protection de l’enfance, de Jean-Louis Sanchez, fondateur et délégué général de l’ODAS, ainsi que de nombreux autres professionnels et usagers de la protection de l’enfance.

Réécoutez l'émission de France culture consacrée à l'aide sociale à l'enfance.

En donnant la parole à ceux qui incarnent la protection de l’enfance, enfants, parents, juges des enfants, avocats de la famille, magistrats, assistantes sociales, directeurs de foyer, éducatrice(teur)s, famille(s) d’accueil, psychiatres et psychologues de l’enfance, ex-directeur de DDASS, chercheuses, sociologues, représentants d’organisations nationales… Ce documentaire nous entraine dans le quotidien de travailleurs de l’humain pris en étau entre parents et enfants ; il fait apparaître par touches, un portrait de la protection de l’enfance.

Reécouter l’émission : >>Télécharger le programme. France Culture - (ré)écouter. Santé - Protection de l'enfance au 1er janvier 2013 : comparaisons régionales. Développement social et protection de l’enfance. Comment ne pas rappeler pour commencer les enseignements de l’Observatoire national de l’action sociale (ODAS) qui, lorsqu’il réalisait l’enquête sur les signalements d’enfants en danger [1], avait montré que les services de protection de l’enfance n’intervenaient que dans un cas sur cinq pour des raisons de maltraitance avérée, qu’il s’agisse de violence physique, psychologique ou d’abus sexuel.

Développement social et protection de l’enfance

Dans les autres cas, il s’agissait de familles qui ne pouvaient assurer à leurs enfants les conditions élémentaires de socialisation. Et contrairement aux idées reçues, les raisons ne sont que rarement économiques (du moins directement), mais principalement éducatives avec des parents se montrant de plus en plus immatures et dépressifs. Autant de faiblesses largement dues au délitement des liens sociaux et familiaux, qui isolent les parents et les enferment dans leur malaise, compromettant la socialisation des enfants et leurs chances d’intégration future dans la société.

4041 enfants victimes de maltraitances à La Réunion. Selon la définition de l’O.D.A.S (Observatoire Décentralisé de l’Action Sociale) "l’enfant maltraité est celui qui est victime de violences physiques, cruauté mentale, agressions sexuelles, négligences lourdes ayant des conséquences graves sur son développement physique et psychologique".

4041 enfants victimes de maltraitances à La Réunion

Hier, le beau-père du jeune Kaylan, 2 ans, a reconnu avoir brutalisé ce garçonnet pendant de longues semaines. Cet homme âgé d’une vingtaine d’années a été placé en détention provisoire après avoir été mis en examen pour "violences habituelles sur un mineur de moins de quinze ans ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Ce drame qui a coûté la vie au petit Kaylan n’est malheureusement pas un cas isolé. Plus de 4000 cas d’enfants victimes de maltraitances, de carences affectives, éducatives (...) ont été recensés l’an dernier à La Réunion.

Un constat alarmant réalisé par la Cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP). Observatoire National de L'Enfance en Danger. Parcours en protection de l’enfance / Revue Politix. Enfants placés, déplacés, replacés : parcours en protection de l’enfance. En France, chaque année, 140 000 enfants font l'objet d'une mesure de placement à l'Aide sociale à l'enfance. Construit autour de récits recueillis auprès des familles d'origine, des familles d'accueil, des professionnels de l'enfance (juges, travailleurs sociaux...) et surtout des enfants et adolescents concernés, cet ouvrage restitue la parole et la dignité de ceux qui sont l'objet de ces mesures. Joris, Anna, Stéphane, Astrid... ont prêté leurs voix, raconté leurs expériences, donné libre cours à leur subjectivité pour rendre compte de la manière dont sont construits les parcours en protection de l'enfance.

Ces garçons et ces filles incarnent les centaines de dossiers consultés dans le cadre de cette recherche. Leurs témoignages permettent de comprendre ce que signifie être protégé. Le travail psychosocial des enfants placés. A l'école, «on me ramenait toujours à ma position d’enfant placé» libération.fr. Nouvelle année scolaire, nouvelle série de questions douloureuses pour les enfants placés. Ils font quoi comme métier tes parents ? Pourquoi c’est pas ta mère qui vient te chercher à la sortie de l’école ? Lyes Louffok, auteur du livre témoignage Dans l’enfer des foyers (Flammarion), s’est ému la semaine passée sur Facebook de ce type de remarques qui rappellent sans cesse à ces enfants qu’ils ne vivent pas avec leurs parents – mais en foyer ou en famille d’accueil – et donc qu’ils sont différents. «J’essaye à chaque moment de l’année, comme à Noël et à la fête des mères, d’alerter les gens sur ce qui peut se passer pour les enfants placés», explique Lyes Louffok.

Il en a profité pour appeler d’autres personnes à partager leurs expériences, parmi lesquelles on peut lire : «J’étais dans la provocation. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales.