background preloader

Etudes/Ecole

Facebook Twitter

Buffy Mars: Conseils ultimes pour réussir à l'université (de la L1 au M2) J'ai changé la plannification de mes posts rien que pour vous ! Ahlala, si c'est pas de l'amour, ça. En réalité, c'est toujours la même chose : à chaque fois que j'écris un article sur mes études (je rappelle que tous les articles sont disponibles dans cette catégorie), je reçois pleins de mails de futur.e.s étudiant.e.s de fac qui stressent pas mal et aimeraient avoir quelques bons conseils.

Etant donné que je viens de finir un cursus tout de même assez long de la 1e année de Licence à la dernière année de Master, je me suis dit qu'il était peut-être une bonne idée de donner mes conseils aux futurs étudiant.e.s (ou à celles et ceux qui squattent déjà les bancs des amphis mais se sentent encore perdu.e.s - oui, ça arrive, et c'est pas la mort ♥).

Cette idée a reçu beaucoup de réponses positives sur Twitter et vous avez été beaucoup à me demander quels conseils vous aimeriez pouvoir retrouver dans cet article. Notes : ↠ Comment bien préparer sa rentrée à la fac ? Votre inscription Bon. To Help Students Learn, Engage the Emotions. Photo Before she became a neuroscientist, Mary Helen Immordino-Yang was a seventh-grade science teacher at a school outside Boston. One year, during a period of significant racial and ethnic tension at the school, she struggled to engage her students in a unit on human evolution. After days of apathy and outright resistance to Ms. Immordino-Yang’s teaching, a student finally asked the question that altered her teaching — and her career path — forever: “Why are early hominids always shown with dark skin?” With that question, one that connected the abstract concepts of human evolution and the very concrete, personal experiences of racial tension in the school, her students’ resistance gave way to interest.

Dr. Her students learned because they became emotionally engaged in material that had personal relevance to them. Emotion is essential to learning, Dr. This rule holds true even across subjects and disciplines, Dr. Interested in more Well Family? Orthographe : le point de vue d’une professionnelle - Plaidoyer anarchiste pour le respect du vivant - La chaise pliante. Avertissement : il y a probablement des fautes dans ce texte. Je n’aime pas me relire parce que je passe déjà mes journées à relire les trucs des autres. Merci de votre clémence. Quelle idée. Après avoir parlé de révolution, je parle d’orthographe. Mais ne croyez pas que le thème est anodin. Notre usage de l’orthographe, notre attitude face à l’usage de l’orthographe, sont, je pense, révélateurs de nos statuts sociaux, de nos conceptions philosophiques et de nos idées politiques. L’orthographe revient régulièrement sur le tapis, notamment sur facebook où, à coup de perles du bac, de corrections doctorales et autres dîners de cons modernes, elle occasionne sourires narquois, honte populaire et revendications rebelles.

Via GIPHY Mais ce que les gens savent peu c’est que non seulement je me foutais déjà complètement de l’orthographe à l’époque où je m’amusais à faire les dictées de Pivot au collège et je pratique aujourd’hui ce métier sans passion aucune, bien au contraire. Via GIPHY. "Harcèlement à l'école, que faire ?"

" A partir d'un certain moment, Grégoire n'a plus qu'une seule idée en tête : fuir le plus loin possible de façon à mettre entre ses bourreaux et lui la distance la plus extrême. "(Harcèlement et brimades entre élèves, Jean-Pierre Bellon et Bertrand Gardette) Que faire quand on est victime de violences scolaires ? Que faire quand on est parent d'unE enfant victime de violences scolaires ? Sur les sites officiels, et dans les ouvrages de spécialistes, la réponse est simple et unanime : il faut "en parler".

En parler à ses parents. En parler à l'institution scolaire. C'est l'établissement scolaire, dans lequel les violences se produisent, qui est considéré comme seul habilité à résoudre le problème. ça ne doit pas en sortir. Encore faut-il avoir suffisamment confiance envers les adultes pour se confier à eux. Nombreuses sont les situations où les interventions des parents et les sanctions à l'école, ne font que renforcer et aggraver le harcèlement. L'école n'est pourtant pas obligatoire. Moyenne | Le blog d'une gentille. Héhéhé. Kikoo. Bon, en vrai mes bulletins n’étaient pas que tout noirs, il y avait du bon, mais psychologiquement je me sens plus proche du mauvais élève que de la tête de classe. Et c’est pas tellement un « problème » d’école, en vrai. J’ai vu des personnes lambda — parents ou non — dénigrer les enfants avec des résultats scolaires faibles ou moyens.

C’est dommage. Sinon tout s’enchaîne assez vite en ce moment, on espère que 2016 sera cool avec nous (n’hésitez pas à croiser vos petits doigts si vous nous souhaitez la même chose, ahah). J’ai lu pas mal de trucs vraiment chouettes au fait pour cette note (et d’autres moins), je vous donne quelques pistes de ce qui est cité ou non : - Sens du travail et travail du sens à l’école- Le genre d’article qui me donne le vomi : Élèves «moyens»:«Aujourd’hui, il vaut mieux un bon CAP plutôt qu’un BAC+3»- Une analyse d’un livre qui a l’air chouette à lire(Donner du sens à l’école.