background preloader

Economie Collaborative

Facebook Twitter

L'économie collaborative va détruire les emplois ? Pas grave ! Il ne faut pas se voiler la face : bien sûr que l’économie va détruire massivement des emplois.

L'économie collaborative va détruire les emplois ? Pas grave !

Mais est-ce une catastrophe ? Oui, si l’on ne prend pas de recul sur ce que signifie « emploi », « travail », et le lien avec les revenus. Non, si l’on ose prendre au sérieux les solutions radicales qui se présentent. Il y a quelques mois, le site des Echos publiait un intéressant article sous la plume de Dominique Turcq. « Le modèle « collaboratif » va détruire des emplois » affirme ce dernier. Parmi les arguments invoqués, le fait que le crowdsourcing est en train de se substituer à de nombreux métiers, par exemple la photographie : Des emplois rémunérés seront remplacés par des travaux d’amateur disponibles gratuitement ou par des emplois faiblement rémunérés. Le même phénomène est bien entendu réplicable dans bien d’autres secteurs. L’ère de la seconde économie Pour Brian Arthur, c’est là le signe qu’une seconde économie s’est formée aux côtés de l’économie physique. Utopique ? Illsutration. Circuits courts économiques et solidaires. Les circuits courts de l’ESS sont l’un des quatre axes de travail du LABO de l’ESS (avec les PTCE, les outils financiers solidaires et le réinvestissement des banques sur le territoire).

Circuits courts économiques et solidaires

Ce thème était déjà présent dans les 60 propositions pour une autre économie, et avait été mis en avant lors des Etats Généraux de l’ESS. Le groupe de travail du LABO a défini ainsi les circuits courts Circuits Courts Définition du concept de circuits courts économiques et solidaires comme : Si les circuits courts sont surtout connus dans le secteur de l’alimentaire (définition du Ministère de l’Agriculture), notre définition, formulée à partir des initiatives du groupe de travail, ouvre cette forme d’échange économique dans de nombreuses autres filières : finance locale (voir par exemple SPEAR), culture (avec les AMACCA), habitat (par exemple la filière bois)… Exemples illustrés sur la vidéo suivante : Comment démontrer la force transformatrice des circuits courts ? Les circuits courts de l'Economie Sociale et Solidaire.

Les Outils financiers solidaires. Pour une finance "patiente", à la recherche du bien commun.

Les Outils financiers solidaires

La question des outils financiers solidaire a été abordée dès la mise en place du Labo de l’ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation et le travail des 60 propositions. Elle a été traitée dans le cadre des Etats Généraux de l’ESS (à travers les Cahiers d’espérances) et a fait l’objet d’un thème à part entière dans la réorganisation par axes. En mars 2012, un groupe de pilotage a été constitué sur le thème : "Développer les outils financiers solidaires Outils financiers solidaires Définition et responsables" (thème 5). De nombreux acteurs sont en effet intéressés et participent à cette réflexion. Le but final du groupe est la production d’un support écrit.

D’une part pédagogique, faire connaître des initiatives efficaces auprès du grand public et, d’autre part, restructurer en interpellant les décideurs, afin de démocratiser l’utilisation du outils financiers solidaires et responsables. Vue d'ensemble de l'économie collaborative avec Michel Bauwens. La consommation collaborative. Je suis allé ce matin à un petit déjeuner organisé par Renaissance numérique sur le thème des nouveaux modes de consommation que permet le numérique, avec comme titre, un peu inexact mais tellement racoleur, de la "fin de la propriété".

La consommation collaborative

On avait ce matin les deux intervenants "concrets", airbnb qui fait dans le peer-to-peer pour la location d'hébergements, et autolib, où un loueur de voiture a développé un segment de marché qui n'existait pas et un théoricien, Christophe Bénavent. L'activité était expliquée de manière claire par les deux chefs d'entreprise, avec une vraie plus-value apportée par l'intervention du théoricien, qui a permis de donner une autre dimension à ces témoignages, en les replaçant dans un contexte plus large.

Ce type de présentation croisée est très efficace ! Beaucoup de choses tournaient autour de la notion, certes un peu marketing, de consommation collaborative. Il va en découler des modifications sociétales. 100 sites de consommation collaborative. La consommation collaborative. Parmi les nouvelles tendances de consommation qui se sont développées ces dernières années et qui sont favorisées par la crise économique actuelle, la consommation collaborative est certainement l’une des plus intéressantes. Elle a même été citée par le très sérieux Time Magazine comme l’une des dix idées qui vont changer le monde !

Cette forme de consommation peut se manifester de nombreuses manières, puisqu’il peut s’agir de louer, prêter, partager ou encore échanger des biens ou des services, tout en créant de nouvelles formes de lien social. Facilitée par le développement des réseaux sociaux et plus généralement des communautés sur internet, la consommation collaborative est actuellement en plein boom, et touche de nombreux secteurs d’activité. Voici les 3 grands types de consommations collaboratives, ainsi que quelques exemples de sites internet correspondants : Pour en savoir plus :