background preloader

La consommation collaborative

Parmi les nouvelles tendances de consommation qui se sont développées ces dernières années et qui sont favorisées par la crise économique actuelle, la consommation collaborative est certainement l’une des plus intéressantes. Elle a même été citée par le très sérieux Time Magazine comme l’une des dix idées qui vont changer le monde ! Cette forme de consommation peut se manifester de nombreuses manières, puisqu’il peut s’agir de louer, prêter, partager ou encore échanger des biens ou des services, tout en créant de nouvelles formes de lien social. Facilitée par le développement des réseaux sociaux et plus généralement des communautés sur internet, la consommation collaborative est actuellement en plein boom, et touche de nombreux secteurs d’activité. Voici les 3 grands types de consommations collaboratives, ainsi que quelques exemples de sites internet correspondants : Pour en savoir plus :

http://www.marketingdurable.net/la-consommation-collaborative

100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation Achat groupé direct au producteur

Troqueurs de Temps.com permet l'échange d'heures libres Un site permettant à une communauté d'internautes de troquer du temps libre ! Innovant, convivial et gratuit ! Échangez des heures libres avec troqueurs-de-temps.com Communiqué du site Troqueurs-de-site. janvier 2012 Il s'agit d'un concept original de troc de temps : www.troqueurs-de-temps.com Ce nouveau site Internet permet la mise en relation de personnes qui n'arrivent pas à finir un projet par manque de compétences ou d'argent. La consommation collaborative Je suis allé ce matin à un petit déjeuner organisé par Renaissance numérique sur le thème des nouveaux modes de consommation que permet le numérique, avec comme titre, un peu inexact mais tellement racoleur, de la "fin de la propriété". On avait ce matin les deux intervenants "concrets", airbnb qui fait dans le peer-to-peer pour la location d'hébergements, et autolib, où un loueur de voiture a développé un segment de marché qui n'existait pas et un théoricien, Christophe Bénavent. L'activité était expliquée de manière claire par les deux chefs d'entreprise, avec une vraie plus-value apportée par l'intervention du théoricien, qui a permis de donner une autre dimension à ces témoignages, en les replaçant dans un contexte plus large. Ce type de présentation croisée est très efficace !

Guide pour créer un tiers-lieu (à destination des collectivités) La Caisse des Dépôts via son département développement numérique des territoires a publié en mars 2015, un dossier méthodologique et pratique (en libre téléchargement) : Télécentres & Tiers-lieux, un guide pour les collectivités locales (80 pages, en pdf). Ce guide est destiné aux collectivités locales désireuses de s’inscrire dans une démarche de création de tiers-lieu (autrement nommé lieu partagé) sur leur territoire. Guide pratique et méthodologique

L’économie de fonctionnalité comme stratégie de différenciation : critères de réussite, opportunités et retours d’expérience innovants Trois ans après la publication du rapport du groupe « Economie de fonctionnalité » du Grenelle de l’Environnement, les initiatives restent dispersées et le plus souvent cantonnées au BtoB. Certaines entreprises démontrent pourtant que la vente d’un service à long terme et non plus de biens matériels peut avoir des retombées positives pour l’entreprise (image, chiffre d’affaires …) et pour l’environnement. Le remplacement de la vente des produits par la vente de l’usage, peut-il devenir une nouvelle démarche industrielle, à grande échelle ? Comment intégrer ce type de mécanisme à son business model ? Quels freins et contraintes au développement de l’économie de services ?

Jeff Jarvis : « Nous pouvons voir les prémisses d’une nouvelle économie basée sur le partage » Méconnu en France il y a encore quelques mois, Jeff Jarvis s’est fait remarqué en mai dernier, lors de la grande messe l’e-G8. Face à un parterre d’entrepreneurs du web encravatés, il interpellait alors Nicolas Sarkozy pour lui demander de prêter une forme de serment d’Hippocrate : « ne pas blesser internet ». Éditorialiste, blogueur sur BuzzMachine.com et directeur du Tow-Knight Center for Entrepreneurial Journalism à l’université de New York, Jeff Jarvis fait parti des gourous du web outre-atlantique.

« Ce qui est à moi est à toi » Publié le mardi 04 octobre 2011 à 10H17 - Vu 445 fois Antonin Léonard se définit comme « entrepreneur, blogueur, innovateur ». Il anime le site consocollaborative.com qui fait référence en France. D’où vient le concept de « consommation collaborative » ? « C’est Rachel Botsman, dans son livre (paru en 2010) « What’s mine is yours » (« Ce qui est à moi est à toi »), qui a popularisé cette notion. Pour elle, la consommation collaborative vient de la croissance sans précédent des formes de partage, d’échange, de troc, de location et de revente permis par les nouvelles technologies et les systèmes « peer-to-peer », « pair à pair » en français.

L'économie collaborative va détruire les emplois ? Pas grave ! Il ne faut pas se voiler la face : bien sûr que l’économie va détruire massivement des emplois. Mais est-ce une catastrophe ? Oui, si l’on ne prend pas de recul sur ce que signifie « emploi », « travail », et le lien avec les revenus. Non, si l’on ose prendre au sérieux les solutions radicales qui se présentent. Liste réactualisée : 100 sites pour consommer sans posséder La liste réactualisée de ces 100 sites qui méritent d’être soutenus et popularisés et qui ne peuvent qu’aider. Mais si ces sites ont leur importance, il ne faut pas oublier non plus ceux qui en sont à l’origine ou qui relaient cette liste et qui eux aussi, font leur part du colibri. Chaque action, aussi minime soit-elle, est toujours un pas en avant pour tenter de changer l’ordre des choses pour un monde meilleur, alors vous aussi, faites circuler cette liste, vous aussi, faites « votre part du colibri« . Dernière mise à jour de cette liste que nous avions publiée l’année dernière.Si vous avez des liens utiles à partagerdans les commentaires,surtout n’hésitez pas ! Alimentation, autopartage, troc… voici une liste d’initiatives françaises de consommation collaborative.

Le Site des Eco-Citoyens et de l'Environnement - Accueil Que l'on parle d'épuisement des ressources naturelles ... de réchauffement climatique ... de l'extinction d'espèces vivantes ... de la fonte des glaciers ... de la cruauté envers les animaux ... de modifications génétiques du vivant ... Peu importe le sujet, en terme d' Ecologie et de Respect de l' Environnement , NOUS sommes en partie responsables ! Pourquoi "NOUS", après tout, on aime la Nature, on aime les randonnées en forêt et les couchers de soleil au bord de mer ... ? En effet, et NOUS possédons ce DROIT, cette chance formidable de pouvoir assister à ce que la Nature nous offre de plus merveilleux, ces spectacles à la fois simples et terriblement vivants ... Les Outils financiers solidaires Pour une finance "patiente", à la recherche du bien commun. La question des outils financiers solidaire a été abordée dès la mise en place du Labo de l’ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation et le travail des 60 propositions. Elle a été traitée dans le cadre des Etats Généraux de l’ESS (à travers les Cahiers d’espérances) et a fait l’objet d’un thème à part entière dans la réorganisation par axes. En mars 2012, un groupe de pilotage a été constitué sur le thème : "Développer les outils financiers solidaires Outils financiers solidaires Définition et responsables" (thème 5). De nombreux acteurs sont en effet intéressés et participent à cette réflexion.

L’innovation sociale a fait l’objet d’un colloque international Du 6 au 8 mai dernier, l’Université de Montréal accueillait la 6e Réunion mondiale des associations d’universités (GMA), consacrée cette année au thème de «l’innovation sociale : défis et perspectives pour l’enseignement supérieur». Organisé conjointement par l’Association Internationale des Universités (AIU), l’Université de Montréal et l’Organisation Universitaire Interaméricaine (OUI), l’évènement a réuni plus de 75 hauts dirigeants universitaires, venus des quatre coins de la planète pour mettre en commun leurs réflexions et leurs expériences, mais également leurs visions respectives du rôle des universités dans l’innovation sociale. Le recteur Guy Breton a ouvert le colloque en rappelant que «notre grande force de frappe, ce sont nos étudiants». Les conférences et les ateliers se sont articulés autour des cinq axes suivants : Les réunions mondiales des associations ont lieu tous les deux ans. Source : Vice-rectorat aux relations internationales et à la Francophonie

Piloter les communautés de pratique avec succès Nous avons découvert 3 types de CDPavec des configurations différentes, mais qui ont tous trois du succès dans l’échange de savoirs et d’expériences entre les membres, pour contribuer au développement d’une pratique dans un domaine spécifique. Les facteurs de succès pour le pilotage n’ont pas la même importance dans les 3 types de CDP. Dans ce qui suit, nous expliquons aussi quelles sont les actions concrètes qui sont mises en place pour le pilotage de chaque type de CDP. Nous avons appelé ces CDP : les CDP « stratégiques innovantes » ;les CDP d’« excellence opérationnelle » ;les CDP « espace social et productif ». Les CDP du deuxième type sont constituées d’experts qui se transfèrent des pratiques de nature « technique et opérationnelle » à travers les divisions de l’organisation, dans le but d’effectuer leurs opérations quotidiennes de la manière la plus efficace et efficiente possible.

Related:  achilleb