background preloader

Vrac Cannabis à trier

Facebook Twitter

Etude : Le cannabis est surtout consommé comme substitut aux médicaments sur ord. Le cannabis médical est sur une pente ascendante : beaucoup de personnes qui dépendaient auparavant de médicaments sur ordonnance se tournent désormais vers le cannabis et ils y restent.

Etude : Le cannabis est surtout consommé comme substitut aux médicaments sur ord

Un des inconvénients majeurs dont beaucoup de personnes suivant un traitement à base de médicaments sur ordonnance se plaignent sont les effets secondaires. Beaucoup trouvent que certains de ces médicaments les laissent hébétés, confus et parfois incapables de fonctionner normalement : les médicaments les transforment pratiquement en zombies.

Je peux en témoigner, car j'ai vu mon père se transformer en mort-vivant pendant un traitement à base de médicaments contre des migraines chroniques. Ce n'est pas que les médicaments sur ordonnance ne sont pas efficaces. Ils le sont, et ils font ce qu'ils sont censés faire, c'est juste que les effets secondaires indésirables peuvent être très désagréables. Le cannabis est-il un médicament ? CANNABIS: Pourquoi il n’est pas et ne saurait être un médicament. CANNABIS: Pourquoi il n’est pas et ne saurait être un médicament Actualité publiée le 06-11-2012 Addictologie Cet article du Professeur Jean Costentin, pharmacologue, neurobiologiste, membre titulaire des Académies nationales de Médecine et de Pharmacie est, en quelque sorte une réponse au débat actuel sur le cannabis.

CANNABIS: Pourquoi il n’est pas et ne saurait être un médicament

Le Professeur Costentin suggère, que, dans le dessein de dépénaliser / légaliser l’usage du cannabis, il est apparu judicieux à ses hérauts de banaliser cette drogue, en la travestissant en médicament ; stratégie du cheval de Troie, pour le faire entrer dans la cité par la grande porte. Une nouvelle forme de cannabis thérapeutique pour fumer sans se défoncer - 31/05/2012 - LaDépêche. Et si fumer de la marijuana devenait un geste thérapeutique ?

Une nouvelle forme de cannabis thérapeutique pour fumer sans se défoncer - 31/05/2012 - LaDépêche

C'est l'objectif que se sont fixés des scientifiques israéliens : mettre au point une forme de cannabis sans accoutumance et sans euphories afin de profiter des vertus thérapeutiques de la plante. Si le cannabis est souvent consommé pour se défoncer, il l'est aussi pour ses effets positifs sur l'organisme. Des centaines de milliers de personnes dans le monde l'utilisent pour lutter contre les nausées liées à la chimiothérapie, contre certaines maladies psychiatriques, contre l'asthme, ou encore le manque d'appétit des personnes atteintes du Sida. Cannabis. Cannabis: effets physiologiques, psychologiques et pratiques. Herbe, Marijuana, cannabis, shit, etc.: tous ces termes recouvrent une quasi même réalité : le cannabis, transformé ou pas.

Cannabis: effets physiologiques, psychologiques et pratiques

L'illégalité de sa consommation (et plus encore de sa vente) donne la parole aux campagnes de prévention auprès des jeunes, ainsi qu'aux médecins. Pour sortir d'un listing très clinique ou très "propagandiste" concernant les effets de ces substances, il faudra vous rendre sur des forum ou des sites de témoignages. L'information grand public, si elle sert la cause des "antilégalisation" et de la prévention auprès des jeunes n'en reste pas moins parcellaire. Le cannabis et ses dérivés Il convient tout d'abord de revenir à ce qu'est cette substance: à l'origine, une plante dont les plans femelles uniquement sont "chargés" de THC (delta-9-tétrahydrocannabinol), molécule psychotrope. Il est plus qu'intéressant d'apprendre que les babas-cool des années 1970 ne fumaient pas les même substances qu'en 2010... CANNABIS (Sativa/Indica) : Propriétés, Bienfaits, Dangers, Effets secondaires ?

Expertises stupéfiantes. L’affaire pourrait faire tousser, voire éternuer, dans les gendarmeries, commissariats et palais de justice de toute la France.

Expertises stupéfiantes

Tout part, pourtant, d’un banal contrôle routier au fin fond de l’Alsace. Le 8 septembre dernier, à Mutzig, un étudiant de Nancy se fait arrêter au volant par les gendarmes. Il doit souffler dans le ballon. Mais il doit aussi subir un test de salive pour savoir s’il a consommé de la drogue. Cannabis : un stupéfiant à démystifier. Le cannabis médical fait peau neuve.

Le nouveau programme de cannabis médical qui remplacera en avril l’ancien programme fédéral ne sera pas sans conséquence pour les patients qui n’auront plus de permis pour faire pousser leurs propres plants.

Le cannabis médical fait peau neuve

Mais il n’est pas sans avantage, non plus. État des lieux avec Adam Greenblatt, qui gère toujours un dispensaire de cannabis thérapeutique à Montréal, mais qui a ajouté une corde à son arc: celle de consultant. Qu’est-ce qui va changer au niveau de la production? Avant, Santé Canada faisait produire son propre cannabis médical dans une mine du Manitoba. Mais il était de mauvaise qualité. On voit vraiment naître une industrie légale alors? Quels sont les bons et mauvais côtés du nouveau règlement?

Dr. Raphael Mechoulam discusses medical cannabis - National Geographic. Montana Biotech Laboratory Offers a Cannabis Marijuana Cannabinoid Potency Test Kit Analyze for THC CBD THCV at Home with Grow Buddy Thin Layer Chromatography TLC Qualitative Analysis System Get Results without a Gas Chromatography GC or High Pressure Liq. Most producers of medical cannabis do not have the capital, nor the expertise to operate a Gas Chromatography (GC) or High Pressure Liquid Chromatography (HPLC) machine to test the potency of their marijuana.

Montana Biotech Laboratory Offers a Cannabis Marijuana Cannabinoid Potency Test Kit Analyze for THC CBD THCV at Home with Grow Buddy Thin Layer Chromatography TLC Qualitative Analysis System Get Results without a Gas Chromatography GC or High Pressure Liq

Thin Layer Chromatography (TLC) can be preformed at home, for a nominal cost, and provide a grower, provider, closet tinkerer or professional breeder of cannabis the opportunity to qualitatively analyze for cannabinoids, FAST, and reproducibly harvest to harvest. TLC, UNODC (United Nations Office on Drug and Crime) Quelque chose ne tourne vraiment pas rond dans l’évaluation des teneurs en composants actifs du cannabis! IntroductionJe vais vous parler de la proposition visant à classer comme une drogue dure le cannabis (haschisch et herbe) contenant plus de 15% de THC1.

Quelque chose ne tourne vraiment pas rond dans l’évaluation des teneurs en composants actifs du cannabis!

Cette proposition est seulement fondée sur le seul rapport Garretsen (2013)2, stipulant pourtant explicitement qu'il n'y a aucune preuve qu’un cannabis plus puissant entraîne davantage de problèmes. Une seule étude, britannique, affirme que c'est le cas3. Limiter à 15% la teneur en THC n’a rien de judicieux aux yeux de la plupart des spécialistes du champ de l’addiction et des scientifiques néerlandais, de Jelinek4 au professeur Wim van Brink de l’Academisch Medisch Centrum (AMC)5.

Pour beaucoup, l'introduction d’un maximum de 15% est un coup de boutoir porté aux fondements et aux succès de la politique de tolérance néerlandaise, en particulier concernant la séparation des marchés des drogues. Vaquette: Je me demande si le cannabidiol (CBD) est l'objet de. Le cannabis «bio» et local se développe en France.