background preloader

Histoire du film documentaire

Facebook Twitter

[FULL] Berlin: Symphony of a Great City (Berlin: Die Sinfonie der Großstadt) A Day In The Life Of A Coalminer (1910) A propos de Nice : Jean Vigo. Auguste et Louis Lumière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Auguste et Louis Lumière Auguste et Louis Lumière. Origines familiales et naissance[modifier | modifier le code] Inventions[modifier | modifier le code] Les frères Lumière ont déposé plus de 170 brevets, essentiellement dans le domaine de la photographie.

Ils lancent la commercialisation des plaques photographiques instantanées en 1881. Projections privées et publiques de 1895[modifier | modifier le code] Le premier film tourné par Louis Lumière est Sortie d'usine, plus connu aujourd'hui sous le nom de La Sortie des Usines Lumière. Mécanisme Lumière : came excentrique et griffes, film à perforations rondes (les perforations rectangulaires des films Edison étant brevetées). En attendant la première séance publique, on montre le Cinématographe à de nombreux scientifiques. Le programme complet de la première séance publique payante, à Paris, compte 10 films, tous produits en 1895[10] : Autres inventions[modifier | modifier le code] Documentaire. Frederick Wiseman. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Wiseman. Frederick Wiseman Frederick Wiseman en 2005 Frederick Wiseman est un cinéaste américain né le 1er janvier 1930 à Boston, Massachusetts.

Dans ses films, il est réalisateur, scénariste, producteur, monteur, preneur de son, et parfois même interprète. Documentariste, il s'est principalement appliqué à dresser un portrait social des grandes institutions américaines. Biographie[modifier | modifier le code] Après des études de droit à la célèbre Yale Law School, dont il sort diplômé en 1954, et après son service militaire en 1955/1956, il est nommé professeur de droit à l'université de Boston, puis à l'université Brandeis et enfin à l'université Harvard entre 1959 et 1961. En 1966, avec des amis, il fonde une association d'aide sociale, l'Organisation for Social and Technical Innovation (OSTI) dont l'activité se prolongera jusqu'en 1973.

À partir de 1980, il travaille beaucoup à l'étranger. Ouvrages publiés. Histoire du Doc - documentaires.org. Histoire du documentaire. Les temps difficiles et le documentaire pour témoigner. Les bouleversements du début du XXème déclenchent une prise de conscience politique chez les cinéaste et amène leur implication dans la représentation de la réalité.

Les deux guerres, la crise de 1929, l'holocauste, la révolution bolchevique fondent le documentaire. La lourdeur de la machinerie nécessaire au cinéma parlant l'exclue de la pratique documentaire. De ce fait on utilisera les sous-titres, ce qui le rend moins adapté à la diffusion dans des salles de cinéma. Il ne subsiste que sous la forme appauvrie des actualités télévisées projetées avant le film de fiction (des images de sujets choisis pour leur retentissement: guerre, dépression, Jeux Olympiques ou pour leur côté mondain: mariages et couronnements princiers, grands prix hippiques. La séparation des genres est consacrée. Les États utilisent le documentaire pour leur propagande : Roosevelt et le New Deal, les soviétiques et la Révolution. Le retour du documentaire. Histoire et Géopolitique. Géopolitique Première guerre mondiale Seconde guerre mondiale Conflits Colonialisme Personnalités De 1945 à aujourd'hui Economie Histoire Avec Claude Villers, revivez une traversée de légende grâce à ces images inédites – les seules jamais tournées en couleurs en 1939 par M.

Jean Vivié, cinéaste amateur et jeune marié en route pour une croisière de rêve, qui sera aussi la dernière traversée du Normandie. Entre novembre 1944 et mai 1945, le Nord de l’Alsace a été libéré une première fois en décembre 1944, avant d’être réoccupé par les troupes nazies pendant près de deux mois, puis d’être définitivement libéré à la mi-mars 1945. A travers les contributions de nombreux acteurs majeurs de l’Europe politique, ce film interroge le rôle et l’avenir de l’Europe. En quelques années, l’Europe a dû faire face à une série de crises majeures auxquelles elle a essayé de répondre d’une seule voix... Imaginez que Ceausescu ressuscite et revienne dans son propre pays 20 ans après sa mort ! L'invention de la mise en scène documentaire (Penser le cinéma documentaire : leçon1, 2/2) - TCP - Université de Provence. Langage cinématographique/Introduction. Une page de Wikiversité.

Début de la boite de navigation du chapitre fin de la boite de navigation du chapitre En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Langage cinématographique : IntroductionLangage cinématographique/Introduction », n'a pu être restituée correctement ci-dessus. Le langage cinématographique est une expression qui désigne les divers moyens dont le cinéma est doté pour être compris en tant que "langage", moyen de communication. Langage filmique versus langage cinématographique[modifier | modifier le wikicode] Une partie du langage cinématographique est aussi celui du langage filmique. Les matières de l'expression filmique[modifier | modifier le wikicode] On peut distinguer cinq matières de l'expression filmique, qui servent à décrire le film d'un point de vue relativement objectif. Deux matières de l'expression visuelles: L'image (la picturalité)Les mentions écrites Trois matières de l'expression sonores: La paroleLes bruitsLa musique.

LE DOCUMENTAIRE CRITIQUE DES MEDIAS. Le documentaire de cinéma. Le genre documentaire est de plus en plus difficile à définir et suppose quatre conditions (partie 1) ; la neutralité de l'observateur n'en est pas une (partie 2), elle permet tout juste de servir d'axe d'analyse au sein des sous-genres documentaires : les documentaires sur les crimes contre l'humanité, les documentaires sur la guerre, les documentaires ethnographiques, les documentaires sociaux, les documentaires politiques, les documentaires écologiques, les documentaires sur l'art, les documentaires de fabulations, les documentaires autobiographiques.

I - Une définition, trois concurrents et quatre conditions Le documentaire possède une définition très simple : filmer des acteurs qui interprètent leur propre rôle dans les conditions du direct. Mais il se voit obligé de mieux préciser les conditions qui en font une oeuvre d'art vis à vis de formes voisines. La vérité supposée du documentaire est traditionnellement opposée au mensonge de la fiction. II - Documentaire et vérité Sources: Le documentariste et ses outils à travers les âges (Penser le cinéma documentaire : leçon 1, 1/2) - TCP - Université de Provence. Le roi blanc, le caoutchouc rouge, la mort noire. Le rôle et la place du documentaire aujourd'hui. Avant toute réflexion préalable, il me semble indispensable de donner un aperçu historique de ce genre cinématographique. Commençons par rappeler que le cinéma est né sous la forme du documentaire : les premières " Vues " des frères Lumières se présentent comme de courts plans séquences montrant des scènes de la vie quotidienne (l’arrivée d’un train en gare de la Ciotat, la sortie d’une usine…) Outil d’enregistrement qui permet de saisir le " réel " sur le vif, la caméra a d’abord été conçue comme un instrument à visée " scientifique ".

L’invention du cinéma s’inscrit dans la droite ligne d’un idéal positiviste de saisie objective du monde. Aujourd’hui, l’image peut s’apparenter encore à une marque de preuve indubitable. Au fétichisme de la preuve par l’image s’oppose l’idée d’une prééminence de l’écrit, seul garant d’un distance nécessaire à toute entreprise de connaissance. Le cinéma est donc né sous la forme du documentaire. B) le documentaire, outil de réflexion et de création. Le Triomphe de la volonté. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Triomphe de la volonté (en allemand : Triumph des Willens) est un film de propagande nazie tourné en noir et blanc par Leni Riefenstahl et sorti en 1935.

Le film[modifier | modifier le code] Les cinq premières minutes Générique[modifier | modifier le code] Fondu enchaîné du noir au sujet : un aigle surmontant une couronne entourant un svastika. Au son, roulement de tambour. Dans le ciel[modifier | modifier le code] Panorama vers la gauche. Sur terre[modifier | modifier le code] Une foule accueillante sur le tarmac. Fiche technique[modifier | modifier le code] apparaissent également au générique Wolfgang Brüning, Gustav Lantschner (comme Guzzi Lantschner), Otto Lantschner, Erna Peters, Walter Prager : assistants de productionRolf Hanasch : le pilote du dirigeableAnton Riediger : le pilote de l'avion Personnalités visibles dans le film[modifier | modifier le code] Analyses[modifier | modifier le code] Réception[modifier | modifier le code]

Luis Buñuel - Las Hurdes (1933) Manifeste de Dziga Vertov, ciné-oeil (1923) Manifeste de Dziga Vertov, ciné-oeil (1923) Je suis un œil. Un œil mécanique. Moi, c'est-à-dire la machine, je suis la machine qui vous montre le monde comme elle seule peut le voir. Désormais je serai libéré de l'immobilité humaine. Je suis en perpétuel en mouvement. Je m'approche des choses, je m'en éloigne. Je me glisse sous elles, j'entre en elles. Je me déplace vers le mufle du cheval de course. Michael Moore. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jeunesse et engagement politique[modifier | modifier le code] À dix-huit ans, il est élu au conseil d'administration de son école (Davison High School), où il devient l'un des plus jeunes Américains à accéder à une fonction publique.

Il se fait le porte-parole des étudiants. Abandonnant ses études de journalisme sur le campus régional de Flint de l'Université du Michigan, il fonde à vingt-deux ans le Flint Voice, un journal alternatif qu'il dirige pendant dix ans. Ses premiers engagements politiques sont à l'extrême gauche américaine. Il apporte son soutien au régime de Daniel Ortega au Nicaragua et dénonce l'embargo contre le régime de Fidel Castro à Cuba. Débuts dans le cinéma[modifier | modifier le code] The Awful Truth[modifier | modifier le code] Campagnes[modifier | modifier le code] Consécration au cinéma[modifier | modifier le code] Bowling for Columbine[modifier | modifier le code] Fahrenheit 9/11[modifier | modifier le code] Au cinéma. Nanook Of The North.

Nanouk l'Esquimau de Robert J. Flaherty (1922. Flaherty est l’image même du cinéaste-nomade. Fils d’un chercheur d’or, il est très tôt attiré par l’aventure, les voyages, la découverte d’un monde qu’il ne veut pas réduit à son Michigan natal, ni même au continent américain. A douze ans il accompagne son père pour une année de prospection dans la région du Lac des bois, période où tous deux vivent au côté d’un peuple indien. Partageant leur campement, Flaherty apprend à tirer à l’arc et à chasser et l’on imagine l’effet de cette immersion dans une culture ancestrale sur le jeune adolescent.

Cette année est une véritable illumination et Flaherty n’aura dès lors de cesse de repartir à l’aventure. De retour dans sa ville d’origine, il ne parvient pas à se ré acclimater, ne cessant de rêver à de nouveaux voyages. Il multiplie les fugues avant de se faire renvoyer définitivement de l’école des mines où son père l’a inscrit. Avant d’aborder le film il convient en premier lieu de lever deux malentendus au sujet du cinéaste. Nuit et brouillard (Night and Fog) part 1/3. Peek Frean and Co biscuit works Bermondsey, London, 1906. Film 13004. Robert Flaherty. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Robert Flaherty Il est souvent considéré, avec Dziga Vertov, comme l'un des pères du film documentaire, terme utilisé pour la première fois lors de la sortie de Moana[2], dans un article du New York Sun écrit par John Grierson[3], qui travaillera plus tard avec Flaherty.

Il est considéré aussi comme pionnier ou fondateur de ce que l'on nomme aujourd'hui docufiction ou ethnofiction, une pratique utilisée, d’une façon plus ou moins intense, dans tous ses films depuis Nanouk l'Esquimau. Biographie[modifier | modifier le code] Né d'une famille issue de l'émigration irlandaise, Flaherty débute sa carrière comme explorateur, cartographe et géologue dans la région de la Baie d'Hudson, au Canada, pour le compte d'une compagnie minière. Son premier reportage filmé date de 1916. Nanouk l'Esquimau (Nanook of the North) est un travail de commande, réalisé pour le grand fourreur parisien Révillon Frères.

Les thèmes de Flaherty[modifier | modifier le code] The Man With The Movie Camera Dziga Vertov (1929) Une symphonie urbaine. Une série de cours sur internet autour du documentaire - documentaires.org. Untitled. CINEMATEK? Collections 14-18 Calendrier Programme Bibliothèque Education Expo Shop Nl | Fr Infos pratiques Compte CINEMATEK 9 rue Baron Horta 1000 Bruxelles Rechercher Dans le site Mon panier Calendrier Rétrospective complète du grand réalisateur grec disparu voici deux ans CINEMATEK et FLAGEY mettent la radio à honneur à l'occasion de son centième anniversaire.

Un aperçu des productions récentes, à côté de films-clés de l'histoire d'un cinéma longtemps resté méconnu. cinéma muet 1914-1929 Journaux de femmes de chambre Voilà 60 ans, les studios voyaient le jour... l'occasion d'une rétrospective. Numérisation, restauration, événements, mise à disposition de films sur la Grande Guerre 21:30 > Dracula a.d. 72 20:00 > L'heure suprême 19:00 > Proba de microfon 17:30 > R... ne répond plus (+ Wrill) 19:30 > Les parapluies de Cherbourg DVD CINEMATEK désormais disponibles au MMshop (La Monnaie) !

Sériegraphies séduisantes! Dernières acquisitions de livres «The First American Anti-Nazi Film, Re- discovered!»