background preloader

Logiciels libres

Facebook Twitter

Libre en Fête 2019. Autour du 20 mars, découvrez le Logiciel Libre partout en France ! Initiée et coordonnée par l’April, l’initiative Libre en Fête est relancée pour la dix-huitième année consécutive : pour accompagner l’arrivée du printemps, des événements de découverte des Logiciels Libres et du Libre en général seront proposés partout en France autour du 20 mars, dans une dynamique conviviale et festive. Les dates retenues pour Libre en Fête 2019 sont du samedi 2 mars au dimanche 7 avril inclus. Au travers de ces événements, vous pourrez découvrir tous les avantages des Logiciels Libres : des valeurs d’entraide et de coopération, un bien commun accessible à tous favorisant le partage des connaissances, une communauté vivante prête à aider les nouveaux venus, etc. Pour cette édition 2019, les animateurs proposent aux organisateurs d’événements la thématique optionnelle « la priorité au logiciel libre au quotidien ».

L’édition 2019 du Libre en Fête est en cours d’organisation. PrimTux — nouvelle version pour Raspberry Pi. PrimTux est une distribution GNU/Linux éducative développée par une petite équipe de professeurs des écoles et de passionnés de l’informatique en milieu scolaire. Bien qu’elle soit tout à fait utilisable sur des PC dernier cri, elle a vocation à recycler du matériel ancien pour le destiner aux établissements scolaires ou simplement aux familles renouvelant le PC principal de la maison.

Elle intègre des outils de contrôle parental permettant de protéger la navigation des enfants sur le Web. Dans cet esprit, parce que cette solution permet de s’équiper à moindre coût, l’équipe de PrimTux est heureuse d’annoncer la sortie de la version 4 de PrimTux pour Raspberry Pi. Un nouveau nom Comme pour les versions PC, les versions de PrimTux pour Raspberry Pi font l’objet d’une nouvelle dénomination en raison d’une uniformisation des interfaces.

PrimTux4-Debian9-DG-RPi Primtux4-Debian9-DG-RPi utilise Dansguardian pour la sécurité Internet. PrimTux4-Debian9-CTP-RPi Construire soi‐même sa PrimTux RPi. Dégooglisons Internet - Liste des alternatives - Framasoft. L'Agenda du Libre | AuverNET. AuverNET est une association loi de 1901 créée en octobre 2012. Notre association a pour objet de promouvoir l’utilisation et le développement du réseau Internet dans la région auvergnate en permettant un accès à Internet dans le respect de la neutralité du réseau et des standards internationaux (IP, IETF …). Nous nous efforçons de favoriser les utilisations de ce réseau par le grand public où chaque adhérent peut être acteur du réseau Internet mondial. L’absence de volonté commerciale nous permet de ne demander à l’adhérent que le strict nécessaire au bon fonctionnement de l’association. AuverNET a rejoint la Fédération FDN en juillet 2013.

Cette association regroupe des FAI associatifs en France qui se reconnaissent dans sa charte. Nous sommes un Fournisseur d’Accès Internet au même titre qu’Orange, Bouygues Telecom, SFR ou encore Free. Plus concrètement les missions d’AuverNET peuvent être : Un moyen très simple pour choisir sa distribution Linux! - Android-DZ.com. Windows est le système d’exploitation le plus utilisé dans le monde. Et si on pensait à le changer, ou à essayer une distribution Linux à côté de Windows. Mais le choix d’une distribution Linux n’est pas toujours évident. Cet article est justement dédié aux personnes qui n’arrivent à choisir une distribution. Ubunto Ubunto est l’une des distributions de Linux les plus connues sur le web, à côté de Debian. On ne peut dire qui est des deux est plus connue. Seulement, les deux distributions divergent en matière de système. Les avantages d’Ubunto Il est très facile à installer. Les inconvénients d’Ubunto C’est une distribution assez lourde par rapport aux autres distributions Linux.Des mises à jour sont disponibles tous les six mois.

Xbunto Xbunto part du même principe que Linux. Avantages de Xbunto Elle reprend les mêmes avantages qu’Ubunto. Inconvénients de Xbunto Les mêmes inconvénients qu’Ubunto, la lourdeur exclue. Linux Mint Avantages de Linux Mint Inconvénients de Linux Mint Debian Fedora. Moteur de recherche de ressources libres. Moteur de recherche de ressources libres Delete 64 shaares Liens par page PeerTube Des documentaires, des conférences, des rencontres libres de droits documentaire April 25, 2018 4:18:27 PM GMT+02:00 · permalien NOTHING TO HIDE documentaire "Le film aborde la question de la surveillance de masse et son degré d'acceptation par la population résumé par l'argument « je n'ai rien à cacher ». Creative-commons · documentaire · film · vidéo January 16, 2018 3:56:55 PM GMT+01:00 · permalien Monkaa Monkaa est un singe à peau bleue et à visage rose qui consomme une météorite cristallisée, ce qui le rend invinciblement fort et trop chaud à manipuler.

Creative-commons · film · vidéo July 21, 2017 9:58:58 AM GMT+02:00 · permalien Glass Half - court métrage July 21, 2017 9:57:06 AM GMT+02:00 · permalien Decay Écrits | Framalibre Éditions Ionas. Darktable, un logiciel gratuit pour retoucher ses photographies (alternative à Lightroom) Les photographes amateurs et professionnels utilisent plusieurs types de logiciels pour améliorer leurs photos et développer leurs RAW. Adobe Lightroom est sans doute le logiciel de retouche photo le plus populaire. Il est centré sur la modification des photos (luminosité, contraste, retouches précises, corrections sélectives…), tandis que Photoshop permet de créer des images de toutes pièces. Un outil gratuit pour retoucher ses photographies Si vous cherchez une alternative à Adobe Lightroom, vous pouvez tester Darktable.

C’est un outil open source et gratuit, conçu par des passionnés de photographie. Darktable était, jusqu’à maintenant, disponible sous forme de package Linux (PPA). La version Windows vient d’être mise en ligne, vous pouvez la télécharger ici. Centraliser et modifier ses photos facilement Darktable permet de centraliser toutes ses photographies (table lumineuse) mais également de modifier ses photos pour les améliorer (chambre noire). A la découverte des logiciels libres – L@ppli blog. Utiliser un logiciel libre, c’est un choix autant pratique que philosophique, et économique… Mais en premier lieu, c’est quoi un logiciel « libre » ?

C’est un programme dont le ou les concepteurs autorisent :l’exécution pour tous les usages (oui, tous !) ;l’étude du fonctionnement et la modification pour effectuer les tâches souhaitées (ce qui nécessite un accès au code source) ;la redistribution de copies ;la redistribution de copies de la version modifiée afin de faire profiter la communauté (développeurs, utilisateurs) des changements et améliorations. Ouf ! On parle alors des 4 libertés essentielles qui définissent un logiciel libre. La licence la plus répandue qui définit juridiquement ces droits est la GNU Public Licence (GPL) mais il en existe d’autres en fonction des besoins et des choix des développeurs. ous vous recommandons une visite sur Veni, Vidi, Libri pour plus d’infos. La notion de logiciel libre est une réaction aux logiciels privateurs (ou propriétaires). Conclusion. Rennes passe au logiciel libre, en commençant par la messagerie - ZDNet. Rennes – la ville et Rennes Métropole (43 communes), dont la DSI est mutualisée - vont dire bye-bye à Outlook pour leurs messageries, rapporte 20Minutes : "Nous allons économiser 500.00 euros en boulant Microsoft", lui déclare Matthieu Theurier, chef de file du groupe écologiste.

Rennes avait commencé à étudier la question il y a deux ans, en vue de la fin de son contrat de 700.000 euros avec l'éditeur. L'hôtel de ville de Rennes, en 2013. Photo: Édouard Hue / Wikimedia Commons / CC by-sa Laurent Hamon, conseiller municipal délégué aux usages du numérique et conseiller métropolitain (EELV) commente pour le quotidien : "Nous avons mené une longue réflexion pour étudier la possibilité de passer par des logiciels open source.

Nous nous sommes rendu compte que nous pouvions avoir de meilleures fonctionnalités tout en gagnant de l'argent. " Laurent Hamon cite en exemple Nantes qui "l'a fait et a gagné 1,5 million" – la préfecture d'Ille-et-Vilaine espère quant à elle y économiquer un million. Avidemux - Main Page. ENAC | Annuaire EPFL des principaux logiciels libres. Avant-propos Vous pouvez aussi lire nos anciens articles suivants : • article du Flash EPFL 08/2014 sur l'importance du logiciel libre en milieu académique et dans la recherche scientifique. . • article du Flash Informatique EPFL 5/2013 qui constituait un résumé de la présente page web. Table des matières 1. 1.1 Définitions Les fondements du mouvement du logiciel libre sont en fait identiques à ceux qui sont à la base du développement scientifique, à savoir : la mise en commun des idées et découvertes pour faire progresser le développement et le savoir collectif.

Le terme logiciel libre (en anglais free software) désigne tout logiciel garantissant à l'utilisateur 4 libertés fondamentales (numérotées de 0 à 3) : Le mouvement du logiciel libre fait souvent sienne la devise : "Liberté, égalité, fraternité". Il ne faut pas confondre logiciel libre avec logiciel gratuit (freeware, gratuiciel), et il y a aussi une nuance importante à faire par rapport à la dénomination logiciel open source : 2. 3. "Neutralité du Net" : derrière un concept fort, une expression qui a fait perdre du temps. Netflix, Reddit, Amazon, Youporn, Vimeo, Spotify ou, plus sobrement, Google et Twitter... au total, plus de 200 sites américains se sont associés pour protester contre les attaques dont a pu faire l'objet la neutralite du Net ces derniers mois.

La neutralité du Net est dans le viseur de l'administration Trump. Cette neutralité du Net ou "Net (pour network) Neutrality" est un concept issu du droit. C'est un juriste américain, Tim Wu, qui en a la paternité. Il l'emploie pour la toute première fois en 2003 en signant "Network Neutrality, Broadband Discrimination", un article de 39 pages paru dans la revue "Journal of Telecommunications and High Technology Law". Ce concept recouvre l’idée que les flux d'information ne doivent être ni bloqués, ni dégradés, ni favorisés par les opérateurs télécoms pourvoyeurs d’accès au réseau internet. En substrat, prédomine l’idée d’une utilisation libre de la Toile. Filtrage et flicage C'est du filtrage.

Mais la France est à la traîne. "Les logiciels libres : un moyen de passer de la société de la consommation à la société de la contribution" Par Vincent Tardieu / Colibris - 4 juillet 2017 Pierre-Yves Gosset est directeur et délégué général de l’association Framasoft. Après un parcours l’ayant amené à travailler en tant qu’ingénieur pédagogique pour plusieurs universités, ainsi qu’au CNRS, il coordonne aujourd’hui les multiples projets de l’association, et notamment la campagne Dégooglisons Internet ainsi que le projet CHATONS.

Projet auquel Colibris s’associe pour promouvoir les “outils libres” et les “communs”. Pierre-Yves nous décrypte ici les enjeux de ce combat pour changer le monde du numérique et nos usages. – Quelles sont les principales missions de Framasoft ? Depuis plus de 10 ans, nous menons des actions d’éducation populaire pour faire découvrir au plus large public non seulement le logiciel libre (Firefox, VLC, Linux, etc.) mais aussi Wikipédia, les biens communs, le droit d’auteur∙e, etc. Triple domination sur nos modes de vie Absolument, car les enjeux sont essentiels pour nos modes de vie. Le Libre en Commun ? Les logiciels open source à l’assaut des services publics. [TRIBUNE] Le secteur public est-il pieds et poings liés avec Microsoft ? Si certains s’en défendent, rappelons qu’en 2013, le ministère de la Défense a reconduit pour quatre années supplémentaires un contrat signé en 2009 avec le géant américain (il avait d’ailleurs interpellé plusieurs parlementaires, ainsi que les défenseurs du logiciel libre, car passé sans appel d’offres) et qu’en 2014, les ministères du Travail, de la Santé et de la Jeunesse et des sports ont conclu avec Microsoft Irlande un contrat de plus de 11 millions d’euros pour un “maintien en condition opérationnelle des systèmes informatiques exploitant des produits de la société Microsoft”.

Á l’époque, François Rebsamen, alors Ministre du Travail, avait pourtant expliqué qu’un “désengagement progressif sur 4 à 6 ans” était prévu. Abus de position dominante La France “libre” Le meilleur de l’open source ? Trouver la bonne solution Christopher Potter Président de CEO Vision S.A.S. JOURNÉE D'ÉTUDE 12/05/2016 | Le libre en bibliothèque (4/8) | Gilles Gudin De Vallerin. Le Libre et les bibliothèques : partager valeurs, services et interactions.

Le Sénat a adopté le 3 mai 2016 en première lecture avec modifications le projet de loi pour une République numérique, dont le texte sera examiné le 29 juin en commission mixte paritaire.L’article 9 ter de ce projet de loi a été rétabli par le Sénat dans une nouvelle rédaction afin de promouvoir l’encouragement du logiciel libre par les administrations lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation d’un système d’information :« Les administrations mentionnées à l’article L. 300-2 du code des relations entre le public et l’administration veillent à préserver la maîtrise, la pérennité et l’indépendance de leurs systèmes d’information.Elles encouragent l'utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l'achat ou de l'utilisation, de tout ou partie, de ces systèmes d’information. » I. Mettre l’usager au centre du système d’information documentaire à travers des dispositifs de médiation centrés sur le Libre I.1.

I.2. I.3. II. II.1. II.2. 2 LANKES, R. Dégooglisez votre entourage en quelques tutos-vidéos ! – Framablog. Comment consulter une Framacarte ? (Tutos uMap 1/4) Juste avant Noël, nous vous présentions Framacartes, un service de création de cartes personnalisées pour vos sites web, communautés, randos, chasses au trésor… Framacartes est basé sur le logiciel Umap, qui permet d’ajouter des points, tracés et polygones sur les fonds de cartes d’OpenStreetMap. C’est alors qu’Antoine Riche, ingénieur informatique, Contributeur et Formateur OpenStreetmap, nous a contactés pour nous présenter sa série de tutoriels (libres, eux aussi) pour apprendre à maîtriser uMap (et donc Framacartes) à toute la famille Dupuis-Morizeau. C’est avec son autorisation (et de chaleureux remerciements) que nous reproduirons sur le framablog les quatre premiers tutos (le niveau « débutant ») afin d’en faire profiter le plus grand nombre.

Cette semaine, on apprend tout simplement à se familiariser avec uMap et à profiter pleinement d’une Framacarte ! Je consulte une carte uMap Ce que nous allons apprendre Procédons par étapes 1. Vous avez reçu par mail un lien vers une carte umap. Logiciels libres recommandés pour l’administration : Liste officielle SILL 2016. L’Etat vient de publier la mise à jour du Socle Interministériel des Logiciels Libres (SILL) qui fait référence. Ce document de 7 pages (en pdf) librement téléchargeable : Socle interministériel des logiciels libres 2016. Les recommandations portés sur les logiciels libres indiqués s’appliquent au secteur public : administrations centrales de l’Etat et collectivités territoriales, agences de l’Etat et secteur public hospitalier.

Plusieurs dizaines de logiciels libres recommandées pour les administrations Ce dossier inclut nouvellement des versions compatibles avec Windows 7, Android et Linux. La suite bureautique LibreOffice est ainsi recommandée pour l’édition de documents et Mozilla Firefox comme navigateur. Un tableau de 7 pages pour choisir Sécurité,Espace utilisateur et canal,Données et contenus,Infrastructure,Opérations,Conception et développement,Orchestration et logique métier,Logiciel système et virtualisation,Réseau,Intégration et échanges,Sauvegarde.

Circulaire du Premier ministre sur l’usage des logiciels libres dans l’Administration. Framapad - Éditeur de texte collaboratif. Framasphere* Promouvoir et défendre le logiciel libre.