background preloader

Pointillisme ou Divisionnisme ?

Facebook Twitter

Pointillisme - Google-Images. Divisionnisme - Google-Images. Quelle est la différence entre le courant du pointillisme et du divisionnisme? Cours de Histoire des arts - L'expérience divisionniste. En 1898, le peintre Paul Signac (1863-1935) publie son essai D'Eugène Delacroix au néo-impressionnisme, dans lequel il défend le divisionnisme, appelé aussi pointillisme ou néo-impressionnisme, théorie quasi scientifique qui entend notamment mettre de l'ordre dans l'enthousiasme avec lequel les impressionnistes ont utilisé la couleur pure.

Cours de Histoire des arts - L'expérience divisionniste

Matisse, qui voudrait mieux comprendre et maîtriser ses couleurs, ne peut être insensible à ce genre de recherches. La rencontre avec Signac sera effectivement décisive, mais pour convaincre Matisse d'aller plus loin. 1. Le Néo-impressionnisme au Musée d'Orsay. Exposition "Le NEO-IMPRESSIONNISME, de SEURAT à Paul KLEE" du 15/03/2005 au 10/07/2005 Lieu : MUSEE D'ORSAY, Paris L'exposition en bref :

Le Néo-impressionnisme au Musée d'Orsay

La technique et ses artistes. Divisionnisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Divisionnisme

L'étoile des couleurs de Charles Blanc, qui a influencé la théorie divisionniste Le divisionnisme (aussi appelé chromo-luminarisme) est une théorie picturale correspondant à un style qui consiste à appliquer sur un support de petites taches de couleur pure juxtaposées. Le divisionnisme est caractéristique de la peinture néo-impressionniste définie par la division des couleurs en points individuels qui inter-réagissent optiquement. HISTOIRE DE L'ART : LE POINTILLISME ET LE FAUVISME - Le blog de blaps. L'Art n'est pas une succession de mouvements très "délimités", allant de date à date : on ne se lève pas un jour en se disant "Tiens, je vais faire du Cubisme" ...

HISTOIRE DE L'ART : LE POINTILLISME ET LE FAUVISME - Le blog de blaps

Donc, entre l'Impressionnisme et le Cubisme, même si peu d'années ont passé, il y a eu une succession de "petits" mouvements, et d'artistes qui travaillèrent parfois en marge de tout mouvement . Le Pointillisme,Analyse et presentation du mouvement pictural et du style,caractéristiques,principaux peintres,écoles,toiles et tableaux. Signac, le pointillisme expliqué en trois (petits) points. De près, on ne voit que des points de couleur.

Signac, le pointillisme expliqué en trois (petits) points

Mais en s’éloignant… magie ! Une image apparaît. C'est le principe d'un mouvement pictural qui s’amuse à jouer avec notre perception : le divisionnisme, et plus particulièrement le pointillisme. L’un de ses plus célèbres représentants, avec Georges Seurat (1859-1891), a pour nom Paul Signac (1863-1935). A l’occasion du 150e anniversaire de sa naissance, le Musée des impressionnismes de Giverny (Eure) organise une grande exposition : "Signac, les couleurs de l’eau". A ne pas confondre avec l’impressionnisme ! L’idée de peindre en appliquant sur la toile des petites touches de couleur vous rappelle sans doute un autre courant : l’impressionnisme.

Observez bien ci-dessus cette vue du port de Concarneau selon Paul Signac et comparez-la à la toile impressionniste de Claude Monet représentant Etretat, conservée au musée d’Orsay. La science au service de l’art Mais pourquoi s’imposer un tel labeur ? Regardez cette vue du port de Saint-Tropez. Pratique du Pointillisme. Georges Seurat et Paul Signac ont développé la technique en 1886, se basant sur l'impressionnisme.

Pratique du Pointillisme

Le terme « pointillisme » a été inventé par les critiques d'art dans les années 1880 pour ridiculiser les œuvres de ces artistes mais est maintenant utilisé sans son ancienne connotation narquoise. Le néo-impressionnisme et le divisionnisme sont également des termes utilisés pour décrire cette technique de peinture. La technique repose sur la capacité de l'œil et de l'esprit du spectateur à fondre les taches de couleur dans une gamme plus complète de tons. Elle est liée au divisionnisme, une variante plus technique de la méthode. Le divisionnisme est préoccupé par la théorie des couleurs tandis que le pointillisme est davantage axé sur le style spécifique de pinceau utilisé pour appliquer la peinture. Pointillisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pointillisme

Le pointillisme est une technique picturale consistant à utiliser de petites touches de couleur juxtaposées plutôt que des teintes plates. Georges Seurat dans les années 1880 a fait de ce procédé utilisé depuis le XVIe siècle au moins, un système, que Paul Signac a théorisé sous le nom de divisionnisme[1]. Le procédé et le discours théorique que Signac ont séduit pendant quelques années, essentiellement en France et en Belgique, des peintres comme Camille Pissarro, Maximilien Luce, Théo van Rysselberghe, classés dans un courant artistique, dit néo-impressionniste, issu de l'impressionniste d'une part, et de ce que Seurat a tiré des recherches optiques de Michel-Eugène Chevreul et des écrits de Charles Blanc[2], tandis qu'il s'attirait les sarcasmes de Paul Gauguin[3].

Catégorie:Peintre pointilliste français. LISTES DE TOUS LES PEINTRES POINTILLISTES, Galerie-Creation. Biographie de Georges SEURAT - Le Néo-Impressionnisme. Enfant, il allait souvent avec sa mère au proche Jardin des Buttes-Chaumont.

Biographie de Georges SEURAT - Le Néo-Impressionnisme

De tels endroits de loisirs et les gens qui les fréquentaient allaient devenir un de ses thèmes favoris en peinture. En 1875, Seurat alla suivre les cours de dessin d'une école du soir municipale dirigée par le sculpteur Justin Lequien où il se lia d'amitié avec Edmond Aman-Jean (1858-1936), futur peintre et affichiste symboliste. En 1876, il y étudie la Grammaire des arts du dessin de Charles Blanc qui exposait "La loi du contraste simultané des couleurs" dégagée en 1836 par le chimiste français Eugène Chevreul (1786-1889), avant d’être admis en février 1878 avec Aman-Jean à l'École des Beaux-Arts, où il fréquentera la classe de Henri Lehmann, élève de Jean Auguste Dominique Ingres.

Biographie: Paul Signac. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biographie: Paul Signac

Pour les articles homonymes, voir Signac. Paul Signac[1], né à Paris le 11 novembre 1863, où il meurt le 15 août 1935, est un artiste peintre paysagiste français proche du mouvement libertaire[2], qui donna naissance au pointillisme avec le peintre Seurat. Il a aussi mis au point la technique du divisionnisme. Cofondateur avec Seurat de la Société des artistes indépendants dont il fut président, il est ami avec Victor Dupont, peintre fauve et vice-président du Salon.

§Biographie[modifier | modifier le code] Fils de commerçants d'Asnières (aujourd'hui Asnières-sur-Seine), il perd son père très jeune. Il fut nommé peintre officiel de la Marine en 1915. En 1929, il débute une série d’aquarelles des ports de France. Il meurt en 1935, à l'âge de 71 ans, d'une longue maladie. Biographie et peintures de Henri Edmond Cross. Paul SIGNAC : Biographie de Paul SIGNAC. Paul Signac, né à Paris le 11 novembre 1863 et y décédé le 15 août 1935, est un artiste peintre paysagiste français qui donna naissance au pointillisme avec le peintre Seurat.

Paul SIGNAC : Biographie de Paul SIGNAC

Il a aussi mis au point la technique du divisionnisme. Cofondateur avec Seurat de la Société des Artistes Indépendants dont il fut Président. Fils de commerçants d'Asnières, son père meurt alors qu'il est très jeune. Esprit anticonformiste, Signac est adoré de sa mère qui respecte ses choix, il quitte donc le lycée en 1880 pour se consacrer à une vie d'artiste, et la même année, il peint à Montmartre et loue un atelier. En 1880, il rencontre Berthe Roblès, une cousine éloignée de Pissarro, il l'épousera 10 ans plus tard1.

Il commence à peindre en 1882 à Montmartre (atelier d'Émile Bin), et se perfectionne seul sous l'influence des impressionnistes. Il fut nommé peintre officiel de la Marine en 1915.