background preloader

Objets fossiles & Anachronismes

Facebook Twitter

L’archéologie censurée « Humanitehistoire. « La liberté des chercheurs est un mythe et la neutralité scientifique n’existe pas » Pierre Bourdieu Alors même que l’Homme pense être dans une démocratie à l’abri de tout type de censure, il est loin de se douter que sur des sites archéologiques, des objets historiques ne rentrant pas dans les normes de la théorie générale, sont écartés de la recherche scientifique. Il y a un véritable tri sélectif qui se fait presque spontanément par la communauté scientifique.

Les anomalies historiques qui existent en abondance, rentrent en contradiction avec notre vision darwiniste du passé. Ainsi depuis plus d’un siècle, l’archéologie ne peut plus avancée car les scientifiques ne font plus attention à ces objets anachroniques. Heureusement, cette archéologie censurée est dénoncée par une poignée de scientifiques courageux qui ont affronté les critiques au péril de leur carrière. Michael Cremo témoigne: Richard Thomson : « On appelle cela le filtrage des connaissances. Si c’est pas de la censure ca !! C.E.R.P.I - Introduction | Accueil de l'ufologie. Traditionnellement, les débuts de l'ufologie ont été fixés à l'année 1947, en raison des observations de Kenneth Arnold et du crash de Roswell, entre autres, alors qu'elle est bien plus ancienne et semble remonter à la nuit des temps.

A l'heure actuelle, les explications définitives satisfaisant la totalité de ces phénomènes n'existent tout simplement pas. On peut seulement émettre de nombreuses hypothèses. Il est cependant certain que l'étude de l'ufologie s'impose comme un must incontournable pour le chercheur généraliste tant le sujet touche à tous les domaines et que chacun de ceux-ci s'avère des plus intéressants. Outre les hypothèses classiques, voire plus élaborées, le lecteur sera ici subjugué par l'étendue des recherches effectuées, leurs conséquences et implications possibles et peut-être surtout par le comportement des autorités, des médias ou même des scientifiques dans le cadre de l'information et de la désinformation. Travaux de maintenance en cours. Toutes les civilisations ne se valent pas. Il y a 5000 ans les égyptiens savaient fabriquer ceci : L’objet en question a été découvert lors de fouilles archéologiques menées en 1936 par Walter Bryan Emery, un égyptologue spécialiste des mastabas de Saqqarah.

Cet ustensile mystérieux se trouvait dans la tombe 3111, au cœur de la Mastaba de Sabu qui date de plus de 3000 ans avant l’ère vulgaire. Sabu était peut-être le fils d’ Horus Adjib, pharaon de la Première Dynastie. Comme on le voit sur les photos, l’artefact circulaire est percé d’un axe vers lequel convergent trois lobes profilés. L’objet présente un diamètre de 61 cm. Sa hauteur est de 10 cm. Il a été restauré pour être exposé sous son aspect actuel au Musée du Caire. Cette objet de culte hors du commun étonne cependant par son design un peu trop technologique pour l’époque.

Il s’agit en tout état de cause d’une pièce unique qui frise l’anachronisme par son audace…La Roue dont le concept est moins sophistiqué que celui de ce disque, n’est en effet apparue que 15 siècles plus tard. Copyright NanoJV (reproduction non autorisée). Des scientifiques affirment que des fossiles dans une météorite indiquent une vie extraterrestre. Des scientifiques affirment que des fossiles dans une météorite indiquent une vie extraterrestre MAJ 12-3-13 Les scientifiques ont publié un article le 10 Janvier 2013 dans l'édition du Journal de la cosmologie dans laquelle ils affirment qu'une météorite découvert au Sri Lanka contient des preuves de vie extraterrestre.

Le document, intitulé " diatomee-meteorite-srilanka.pdf ", affirme que des diatomées microscopiques fossilisées (algues) ont été détectées dans la météorite, et fournit donc des " preuves solides à l'appui de la théorie de la panspermie cométaire ". Ce média explique que le scientifique en chef, le directeur de l'Université de Buckingham Centre d'Astrobiologie, le professeur Chandra Wickramasinghe, " était le co-développeur de la théorie de la panspermie, qui soutient que la vie existe dans l'univers et se propage par les astéroïdes et les météorites.

" Mais tout le monde n'est pas d'accord avec les conclusions de l'équipe. Objets anachroniques de l’histoire. La science et l’archéologie officielle se targuent de n’accepter l’éventualité d’un fait, que si elle dispose d’une preuve matérielle concrète. Il n’est même pas question ici de prouver quoi que ce soit, juste d’en accepter la possibilité. Or, il existe de multitudes de découvertes archéologiques qui permettraient d’envisager que l’histoire est entièrement à réécrire.

Les officiels préfèrent clairement faire l’autruche et ignorer ces indices incroyables, pour ne pas affronter la réalité, par peur de ne pas entrer dans la norme de l’Établissement officiel, ou par conviction (ou plutôt aveuglement) religieuse. Voici quelques exemples, de ces indices plutôt anachroniques, qui nous amènent à appréhender l’histoire d’une autre façon. Marteau et clou de fer en Ecosse Pour commencer, voici un marteau, découvert avec des clous en 1845, en Écosse. Marteau fossilisé dans une roche de 360 à 460 millions d’années Le pot de fer de l’Oklahoma Le vase en alliage Zinc-Argent Les piles électriques de Bagdad. Des centaines de millions d'années en arrière. De trois choses l'une : ou bien les moyens de datation sont inexacts, chose possible, bien qu'une erreur de 100 millions d'années soit une paille, ou bien on évalue mal les différentes ères géologiques, ou bien il y a eu sur Terre des civilisations avancées beaucoup plus anciennes que ce que l'on supposait...En tout cas, moi ça me passionne.

Une machinerie vieille de 300 millions d'années découverte en Russie, des experts disent que l'objet en aluminium n'est pas le résultat de forces naturelles, et qu'il peut être d'origine extra-terrestre La Voix de la Russie et autres sources russes rapportent qu'un morceau d'une machinerie d'aluminium âgée de 300 millions d'années a été découvert à Vladivostok. Les experts disent que l'objet semble avoir été fabriqué et qu'il n'est pas le résultat de forces naturelles. L'objet découvert ressemble beaucoup à un rail métallique denté, créé artificiellement. De nos jours, découvrir un artefact bizarre dans du charbon est relativement fréquent.

Les objets fossiles-2. ...Suite... Voici d'autres découvertes impossibles : En 1937, en Pennsylvanie, en nettoyant les cendres du poêle où elle avait fait brûler du charbon, une femme trouva une grosse cuillère en céramique . ( 11 ) L'artefact de Coso : En 1961, trois copropriétaires d'un magasin de minéraux, à Olancha en Californie, en prospection dans les monts Coso, ramenèrent une géode surprenante. La gangue extérieure de cette géode est composée d'argile durcie, de cailloux, de fragments de coquillages fossiles et de deux objets, ressemblant à un clou et à une rondelle. A l'intérieur, un cylindre en céramique est pris dans un manchon hexagonal en bois pétrifié, avec des fragments de cuivre entre les deux.

Faudra-t-il encore s'en remettre au Dieu Hasard, qui aurait placé tous ces objets pour éprouver la foi des scientifiques du XXe siècle en sa toute puissance ? Pour la plupart des scientifiques, le simple fait d'étudier un de ces artefacts vaut caution pour des théories hérétiques. Page précédente. Ovni préhistorique. Des centaines de minuscules artefacts métalliques ont été découverts dans l’Oural.

Datés de 300.000 ans, voire beaucoup plus, ces objets signent-ils la présence d’une technologie préhistorique ? Dans le domaine archéologique, certaines découvertes font du bruit. Ce sont toujours celles qui vont dans le sens du dogme établi. D’autres découvertes, pourtant sensationnelles, sont vite étouffées. Des milliers de ces artefacts ont été récoltés sur de nombreux sites de l’Oural, dans des couches datant du pléistocène, profondes de 3 à 12 m. En fonction du site et de la profondeur où ces objets ont été trouvés, leur âge est de 20.000 à 318.000 ans.

Pourquoi ces objets minuscules sont-ils si nombreux dans seulement quelques centaines de mètres carrés ? Mais là, oser l’hypothèse extraterrestre, ils font forts, les Ruskoffs. A moins que les Russes n’aient d’autres sources d’information ? D’autant que des traces d’antiques engins volants existent bel et bien !! Pourquoi pas ?