background preloader

Francisodmaxime

Facebook Twitter

Études documents choisis

Voici comment les grandes entreprises motivent leurs salariés. Travailler chez Google, Microsoft ou Facebook, ça en fait rêver plus d’un.

Voici comment les grandes entreprises motivent leurs salariés

Dans la majorité des classements sur les entreprises où il fait bon travailler, ces multinationales caracolent généralement en tête de liste. Question d’image, de moyens financiers mis à disposition, de fidélisation des employés et d’attraction des meilleurs talents de ce monde. Et oui car pour attirer les meilleurs candidats, il faut les choyer, leur proposer des avantages qu’ils ne trouveront pas ailleurs, les faire se sentir unique, leur montrer que l’entreprise est (quasiment) prête à tout pour qu’ils se sentent bien.

Mais comment font ces multinationales pour motiver leurs salariés? Motivation au travail rime avec avantages! Voici une infographie très complète réalisée par NexGeneration sur la manière dont ces grandes entreprises motivent leurs collaborateurs. Des conditions de travail optimales - Google Carrières. Notre approche est systématiquement axée sur les données, y compris pour choisir la couleur des murs d'une salle de conférence ou le menu d'un déjeuner.

Des conditions de travail optimales - Google Carrières

Laszlo Bock, Senior Vice President, People Operations, et David Radcliffe, Vice President, Real Estate and Workplace Services, expliquent comment cette approche centrée sur les données contribue à créer des conditions de travail idéales, ayant un impact positif sur l'espérance de vie, la santé et la productivité des employés. Regarder le bulletin d'informations de CBS News (en anglais) Créer un bureau qui joint l'utile à l'agréable Si vous voulez que vos employés fassent preuve de créativité et repoussent les limites du possible… Plus d'informations.

[Les conditions de travail chez Google] Caracteristique google. How employee freedom delivers better business. They've got it all: Free food, fitness facilities, massage rooms, hair dressers, laundry rooms and on-site doctors.

How employee freedom delivers better business

Are they Hollywood celebrities? No, they're Google employees in Mountain View, south of San Francisco, and if you're an employee here you're encouraged to spend 20% of your time on a project of your choosing. It's no surprise Google places fourth on the U.S. Fortune '100 Best Companies to Work For' list. First place belongs to SAS, the world's largest privately held software company which offers free on-site medical care for employees and their families, low-cost high quality child care, a fitness center, library, and summer camp for children of employees. How could this possibly pay off? The payoff shows up in increased innovation and productivity, low turnover, low sickness rates, and high employee satisfaction.

The approach is a far cry from the 1900s sweatshops of the U.S. The companies on this list are "exceptional," says Moskowitz. Travailler chez Google : 11 faits et chiffres étonnants. Google est devenu l’employeur de référence dans le monde.

Travailler chez Google : 11 faits et chiffres étonnants

La firme de Mountain view soigne ses employés et se soucie de leur bien-être en leur offrant de nombreux avantages. Ses méthodes de management inspirent beaucoup de start-up et d’entreprises. Fin octobre, la société Google a été classée par l’Institut Great Place to work comme la meilleure multinationale où il fait bon travailler dans le monde. Et quelques jours auparavant c’est LinkedIn qui classait Google en tête des 100 entreprises les plus désirables. Pourquoi tant d’amour pour le célèbre moteur de recherche devenu un géant du web ? Pour motiver ses salariés, Google mise sur l'interaction et l'autonomisation. Chez la firme de Mountain View, motiver ses collaborateurs passe par deux choses : la possibilité de prendre du temps pour travailler sur un projet personnel, et la gratification des personnes qui aident leurs pairs.

Pour motiver ses salariés, Google mise sur l'interaction et l'autonomisation

Pour favoriser l'engagement de ses salariés, Google a décidé de leur laisser plus de temps libre, tout en les incitant à communiquer entre eux. Les managers de la firme de Mountain View sont partis du principe suivant: au cours de la réalisation de leur travail, ingénieurs comme développeurs acquièrent de nombreuses compétences, qu'ils peuvent souhaiter mettre en œuvre dans un cadre plus personnel. C'est pourquoi ils ont lancé en 2006 une initiative permettant aux employés de diviser leur temps de travail en deux parties. Soit un temps de travail effectif (80%) et un considéré comme du temps libre (20%). Utiliser les interactions entre employés comme assurance d'un travail effectif. Le plan fou d'une start-up de la Silicon Valley pour attirer les meilleurs ingénieurs.

La guerre des talents fait rage dans la Silicon Valley et les start-up rivalisent d'ingéniosité pour attirer des informaticiens talentueux et débaucher les stars de Facebook, Google et autres géants.

Le plan fou d'une start-up de la Silicon Valley pour attirer les meilleurs ingénieurs

Pas facile de tenir la cadence tant les salaires du marché sont élevés. Michael Carter, la patron de la start-up californienne Weeby, est très connu des cercles entrepreneuriaux depuis qu'il a créé le protocole WebSocket pour le language informatique HTML5, une révision majeure du langage du web utilisée pour des applications de communication en temps réel par plus de 2 milliards de personnes. Fondée en 2011, sa start-up Weeby, qui construit une plate-forme de développement de jeux, a levé 12 millions de dollars en 2012. Elle avait jusqu'à présent payé ses ingénieurs au prix du marché. COURS SYNTHESE - Site Jimdo de stg-stemarie!