background preloader

Dossier sur le vote à 16 ans

Facebook Twitter

Assez vieux pour conduire, assez vieux pour voter? Des étudiants de l'UQAR À quel âge un citoyen doit-il commencer à jouir du droit de participer à la vie politique en exprimant son choix dans l'urne? Ce droit doit-il être entier dès seize ans, ou modulé selon le scrutin? À cet âge, possède-t-on la maturité nécessaire pour contribuer à choisir les élus? Le sujet n'est pas neuf. Il revient périodiquement dans l'actualité, et pas uniquement au Canada.

Dans le monde, peu de pays accordent le droit de vote aux citoyens de moins de 18 ans, l'âge habituel de la majorité. L'Autriche fait en ce sens figure d'exception, du moins au sein de la Communauté européenne. Un bureau de vote dans le district de Charlesbourg Rappelons que l'an dernier, les militants du Parti québécois se sont prononcés en faveur du droit de vote pour toutes les personnes de 16 ans et plus. L'âge du droit de vote est loin de faire consensus. Regard sur les résultats Stimuler le vote de jeunes ? La connaissance de la chose politique, un facteur essentiel à la participation. Droit de vote à 16 ans : les jeunes manquent de maturité | Melody BlaisL'auteure est une étudiante de 17 ans qui réside à Laval. | Votre opinion. Croyez-vous sincèrement que les adolescents sont en mesure de faire un choix éclairé quant à la politique de leur pays? Moi, je ne crois pas. D'ailleurs, quand on y pense sérieusement, il n'y a pas que les adolescents qui ont une compréhension plutôt déficiente, voire parfois même carrément farfelue, de leur environnement politique.

Personne ne sera surpris d'apprendre que certaines personnes légalement considérées comme adultes vont régulièrement voter sans réellement savoir exactement pour qui ou même pourquoi ils votent. La politique restera toujours un sujet compliqué à saisir pour certaines strates de la population. Alors, serait-ce vraiment une bonne idée que d'ajouter l'insulte à l'injure en donnant encore plus de poids à cette masse d'individus politiquement incultes, ce qui finalement ne ferait que biaiser encore plus les résultats de nos consultations populaires ?

Plusieurs diront que les jeunes sont l'avenir et que nous nous devons de considérer leur opinion. Faut-il ouvrir le droit de vote aux jeunes de 16 ans? Podcasts Emissions averses éparses Vent : 10km/h - UV : 0 Clôture veille : 5192.11 Ouverture : 5187.87 Podcast Emissions Cette proposition est défendue par le sénateur-maire d'Alfortville, Luc Carvounas (PS), dans son livre "La politique autrement, réinventons nos institutions" en collaboration avec la Fondation Jean-Jaurès.

En juillet 1974, au tout début du septennat de Valéry Giscard d'Estaing, le droit de vote passait de 21 à 18 ans. "Ce serait une preuve de confiance que de reconnaître leur choix politique" Concrètement dans cette publication intitulée "La politique autrement, réinventons nos institutions" et publiée ce lundi, Luc Carvounas se dit favorable à quatre évolutions sur le droit de vote: "rendre le vote obligatoire, reconnaître le vote blanc comme un vote à part entière, ouvrir le droit de vote à 16 ans et accorder le droit de vote aux étrangers".

Il ajoute : "Ce serait une preuve de confiance que de reconnaître leur choix politique. "On n'a pas la maturité, l'expérience" Faut-il baisser le droit de vote à 16 ans? Des jeunes défendent l'idée du droit de vote à 16 ans au Nouveau-Brunswick. Janique LeBlanc recueille les explications de Marc-André LeBlanc, de la FJFNB La Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick mène une campagne dans les médias sociaux pour appuyer l'idée de réduire à 16 ans l'âge minimal du droit de vote dans la province.

L'organisme utilise dans Twitter le mot clé #Vote16. Son premier message annonçant le lancement de la campagne était adressé au premier ministre Brian Gallant. Dans ses messages Twitter, la FJFNB souligne que ce n'est pas l'âge qui détermine les connaissances des jeunes au sujet du système politique. L'organisme dit aussi que l'avenir de la province et celui des jeunes ne font qu'un. . « C'est vraiment ça notre but aussi, c'est d'éduquer les jeunes. Des dizaines de personnes réagissent à la campagne dans les médias sociaux, et leurs réactions sont partagées, indique Marc-André LeBlanc. « On reçoit vraiment des deux extrêmes. Le maire d'Edmundston, Cyrille Simard, pour sa part, appuie la démarche de la FJFNB.

Le droit de vote à 16 ans - Vote, cher ado. Le droit de vote à 16 ans ? On entend d’ici les ricanements, les blagues d’ado. Ces jeunes auront aussi «le droit d’être députés, mais ne pourront s’acheter une bière au dépanneur», avait raillé le libéral Jean-Marc Fournier il y a un an, lorsque le Conseil national du Parti québécois avait adopté cette mesure. On a le droit de rire de tout, bien sûr, mais cette idée d’abaisser l'âge pour obtenir le droit de vote mérite une réelle réflexion. Écosse compte accorder le droit de vote aux 16 et 17 ans lors de son référendum sur l’indépendance en 2014. « Ce sera le vote le plus important en 300 ans pour la nation écossaise » et les adultes les plus jeunes doivent avoir leur mot à dire, déclarait le premier ministre Alex Salmond en octobre.

La logique selon laquelle « d’autres y pensent, ça doit être bon » n’est pas la plus convaincante, soit. Jeudi dernier, la mère des Parlements de notre Dominion - pensez donc ! Au Québec aussi, un ado de 16 ans peut être conscrit. Vote obligatoire, anticipé, dès 16 ans... Quels remèdes à l'abstention des jeunes ? Pour ou contre le droit de vote à 16 ans? Le débat sur l'abaissement de l'âge légal pour voter à 16 ans revient en force au Nouveau-Brunswick. Une campagne de promotion sur les médias sociaux, lancée par la Fédération des jeunes francophones de la province, prend de l'ampleur et pourrait faire la différence.

(TVA Nouvelles CIMT) Pour ou contre le droit de vote à 16 ans ? La question brûle les lèvres depuis le dépôt d'un projet de loi en décembre. «Le député du Parti vert voulait une province qui valorise les jeunes. La Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick a donc décidé de promouvoir cette idée avec des photos et le mot-clic #vote16. Les appuis à ce mouvement se multiplient. Du chemin à faire Si certains sont convaincus que l'âge légal pour voter doit passer de 18 à 16 ans, cette idée ne fait pas l'unanimité et il y a encore beaucoup de chemin à faire avant une modification de la loi électorale. L'ampleur du mouvement #Vote16 est une victoire en soi. Voici quelques commentaires d'élèves de la Cité des jeunes A.