background preloader

Régime d'imposition sur la TVA

Facebook Twitter

T.V.A. Vous exercez une profession commerciale, industrielle, artisanale ou libérale ?

T.V.A

Vous êtes tenu de reverser la TVA si vous réalisez des opérations soumises à cette taxe. TVA : les régimes d'imposition. Que vos bénéfices soient imposés à l'impôt sur le revenu (catégorie BIC ou BNC) ou à l'impôt sur les sociétés, vous êtes concerné par ce régime en tant que redevable de la TVA, si votre chiffre d'affaires H.T est compris entre : 82 200 € et 783 000 € pour les activités d'achat-revente, de vente à consommer sur place et de fourniture de logement ; 32 900 € et 236 000 € pour les activités de prestations de services ou non commerciales.

TVA : les régimes d'imposition

Attention : Régimes d'imposition et obligations déclaratives et comptables - Franchise de taxe de droit commun - Conséquences de la franchise. Régime simplifié TVA - fiche descriptive 7480. CGI - Article 256 A - TVA. Sont assujetties à la taxe sur la valeur ajoutée les personnes qui effectuent de manière indépendante une des activités économiques mentionnées au cinquième alinéa, quels que soient le statut juridique de ces personnes, leur situation au regard des autres impôts et la forme ou la nature de leur intervention.

CGI - Article 256 A - TVA

Ne sont pas considérés comme agissant de manière indépendante : -les salariés et les autres personnes qui sont liés par un contrat de travail ou par tout autre rapport juridique créant des liens de subordination en ce qui concerne les conditions de travail, les modalités de rémunération et la responsabilité de l'employeur ; -les travailleurs à domicile dont les gains sont considérés comme des salaires, lorsqu'ils exercent leur activité dans les conditions prévues aux articles L. 7412-1, L. 7412-2 et L. 7413-2 du code du travail. CEDEF - Quels sont les taux de TVA en vigueur en France et dans l'Union européenne ? TVA déductible - CAS. TVA déductible - CTA. Il est défini par l'article 206 - III de l'annexe II du CGI : « Le coefficient de taxation d'un bien ou d'un service est égal à l'unité (= 1) lorsque les opérations imposables auxquelles il est utilisé ouvrent droit à déduction.

TVA déductible - CTA

Le coefficient de taxation d'un bien ou d'un service est nul (= 0) lorsque les opérations auxquelles il est utilisé n'ouvrent pas droit à déduction. Lorsque le bien ou le service est utilisé concurremment pour la réalisation d'opérations imposables ouvrant droit à déduction et d'opérations imposables n'ouvrant pas droit à déduction, le coefficient de taxation est calculé selon les modalités suivantes : Ce coefficient est égal au rapport entre : a. Au numérateur, le montant total annuel du chiffre d'affaires afférent aux opérations ouvrant droit à déduction, y compris les subventions directement liées au prix de ces opérations ; b. L’immeuble dont on a réalisé l’acquisition va concourir à la réalisation des trois activités. TVA déductible - CAD. Contrairement aux deux autres coefficients, qui dépendent de l'activité et de l'utilisation qui est faite du bien ou du service acheté, le CAD dépend uniquement de la réglementation fixée par le CGI.

TVA déductible - CAD

Ainsi, l’article 206-IV du CGI, définissant le CAD, reprend les exclusions mentionnées aux articles 273 et 298 du même code. On peut en déduire que si le bien ou service acquis ne fait l'objet d'aucune mesure d'exclusion, son coefficient d'admission est égal à 1 . A l’opposé, ce coefficient peut être réduit jusqu'à zéro lorsque le bien ou le service fait l'objet de mesures d'exclusion. Le coefficient d'admission exprime la proportion maximale de taxe que la réglementation autorise un assujetti à déduire sur une telle dépense, avant prise en compte des spécificités propres à l'activité de cet assujetti. Pour l’ensemble des opérations intervenant au cours d’une année, c’est le CAD constaté au 1er janvier qui s’applique et ce même s’il y a évolution de la réglementation au cours de l'année. Déduction tva deductible LégiFiscal.

Les entités assujetties à la TVA peuvent la plupart du temps déduire la TVA facturée sur leurs achats sur leur déclaration de TVA, ce qui rend neutre l’effet de cette dernière sur le résultat de l’entreprise.

Déduction tva deductible LégiFiscal

Néanmoins, cette déduction n’est pas automatique. Des conditions de fond et de forme doivent être respectées. En outre, des dispositions législatives peuvent exclure du droit à déduction, la TVA sur certains achats, même dans l’intérêt de l’entreprise. Les conditions de forme Pour que la TVA puisse être déduite, celle-ci doit évidemment être mentionnée sur un document justificatif, le plus souvent une facture.

Pour une importation, on retiendra un document douanier, et pour l’achat d’un immeuble, un acte notarié. Concernant le cas classique de la facture, doivent être indiqués : le montant hors taxes, le montant de la TVA, les différents taux de TVA appliqués, et le montant toutes taxes comprises.