background preloader

Florianeo

Facebook Twitter

Sans titre. Nationalité : France Né(e) à : Bordeaux , le 03/06/1910 Mort(e) à : Lausanne , le 03/10/1987 Biographie : Jean Anouilh est un écrivain et dramaturge français, né le 23 juin 1910 à Bordeaux (Gironde) et mort le 3 octobre 1987 à Lausanne (Suisse).

sans titre

Son œuvre théâtrale commencée en 1932 est particulièrement abondante et variée : elle est constituée de nombreuses comédies souvent grinçantes et d'œuvres à la tonalité dramatique ou tragique comme sa pièce la plus célèbre, Antigone, réécriture moderne de la pièce de Sophocle. Anouilh a lui-même organisé ses œuvres en séries thématiques, faisant alterner d'abord Pièces roses et Pièces noires.

Les premières sont des comédies marquées par la fantaisie comme Le Bal des voleurs (1938) alors que les secondes montrent dans la gravité l'affrontement des « héros » entourés de gens ordinaires en prenant souvent appui sur des mythes comme Eurydice (1941), Antigone (1944) ou Médée (1946). Jean Anouilh. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Anouilh

Jean Anouilh Œuvres principales Signature Biographie Genèse d'une passion (1923-1932) Jean-Marie-Lucien-Pierre Anouilh est le fils de François Anouilh, tailleur et Marie-Magdeleine Soulue, professeur de piano et pianiste d'orchestre à Arcachon[1] . « J'ouvris le numéro, désœuvré, distrait, je passais les romans, homme de théâtre en puissance je méprisais déjà ces racontars et j'arrivais à la pièce dont le titre insolite m'attira. [...] Après avoir travaillé quelques semaines au bureau des réclamations des Grands Magasins du Louvre puis pendant deux ans dans l'agence de publicité Étienne Damour avec, entre autres, Jacques Prévert, Georges Neveux, Paul Grimault[5] et Jean Aurenche[6], Anouilh, succédant à Georges Neveux, devient entre 1929 et 1930, le secrétaire général de la comédie des Champs-Élysées, que dirige alors Louis Jouvet[7].

Premières œuvres (1932-1936) Antigone et l'Occupation (1941-1945) Jean Anouilh. Histoire et règles de la tragédie. Genres littéraires ► Le théâtre ► vous êtes ici Genres littéraires : Le théâtre La tragédie antique Le philosophe allemand Nietzsche, dans son livre La Naissance de la tragédie, a tenté d’expliquer historiquement l’apparition de ce genre majeur du théâtre dans la république athénienne du Ve siècle av.

Histoire et règles de la tragédie

J. -C. Trois noms prestigieux résument l’épanouissement de la tragédie : Eschyle, Sophocle et Euripide. Après Euripide, le déclin des cités grecques entraîne le déclin de la tragédie elle-même, trop liée à la vie collective de la cité-État. Aristote et la tragédie L’ouvrage d’Aristote exerce toujours une influence immense plus de dix-huit siècles après la mort de son auteur.

Qu’est-ce qu’une tragédie ? La fable La fable, ou intrigue, est la combinaison logique des péripéties de l’histoire représentée dans la pièce. Enfin, selon le philosophe, la fable doit être assez élaborée. Les personnages Les règles de la tragédie classique en France Les trois unités Les unités : cadre artificiel ou idéal ? Le mythe d'Antigone - Mythologie grecque. Le mythe d’Antigone est la prolongation de celui d’Œdipe, Antigone étant sa fille.

Le mythe d'Antigone - Mythologie grecque

Souvenez-vous le roi de Thèbes eut avec sa femme qui était également sa mère, quatre enfants. Deux garçons : Etéocle et Polynice puis deux filles : Ismène et Antigone. Techniquement ce sont les enfants d’Œdipe qui sont censés succéder au trône. Mais la question est de savoir qui d’Etéocle ou Polynice va avoir ce privilège. Les deux garçons tombent d’accord et acceptent de se partager le trône une année sur deux. Antigone inhumant son frère Polynice. Antigone de J. Anouilh, mise en scène de N. Briançon, 2003. La tragédie de l'Antiquité à nos jours. Avec Jean Anouilh - rts.ch - Magazine Emission Info. JEAN ANOUILH. Pièces noires, pièces roses, pièces brillantes, pièces grinçantes : Anouilh a lui-même défini ainsi les différentes facettes de son œuvre théâtrale.

JEAN ANOUILH

Ce classement marque aussi une évolution. Anouilh a commencé par des comédies cocasses à la fois cruelles et tendres ou par la modernisation des grands mythes de la tragédie grecque, à la manière de Giraudoux. Puis il se laissa peu à peu envahir par ses rancunes politiques, jusqu'à produire des œuvres de critique sociale amères, désabusées et animées d'une verve de chansonnier. Dès lors, le grand thème de la pureté, qui était la source des premières œuvres, n'inspira plus guère que des plaisanteries assez complaisantes qui valent à l'auteur la fidélité d'un public partisan, heureux de voir exprimer sur scène ses réticences devant les transformations du monde.

Jean Anouilh est né à Bordeaux en 1910, d'un père tailleur et d'une mère violoniste. . « Ce fut ma révélation », ajoute-t-il.