background preloader

P7 informatique

Facebook Twitter

Veille documentaire. Suivre l’activité dans votre domaine, c’est être réactif en matière de compétitivité et d’innovation.

Veille documentaire

Les services personnalisés de veille documentaire, grâce à des ressources scientifiques ciblées, vous permettent de dresser un panorama, de repérer des experts et de rechercher des partenaires sur un sujet précis. Les recherches bibiographiques vous fournissent des informations liées à votre domaine de recherche, à une activité ou à une technique.

Elles sont élaborées à partir de bases de données bibliographiques ou factuelles multidisciplinaires et multilingues en science, technologies, médecine, sciences humaines et sociales. Les profils vous signalent périodiquement les articles publiés récemment dans votre domaine de recherche. La veille documentaire — Documentation (CDI) Réflexions.

La veille documentaire — Documentation (CDI)

Veille documentaire. Extensible Markup Language. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Extensible Markup Language

L'Extensible Markup Language (XML[note 1], « langage à balise extensible » en français) est un langage informatique de balisage générique qui dérive du SGML. Cette syntaxe est dite « extensible » car elle permet de définir différents espaces de noms, c'est-à-dire des langages avec chacun leur vocabulaire et leur grammaire, comme XHTML, XSLT, RSS, SVG… Elle est reconnaissable par son usage des chevrons (< >) encadrant les balises. L'objectif initial est de faciliter l'échange automatisé de contenus complexes (arbres, texte riche…) entre systèmes d'informations hétérogènes (interopérabilité).

Avec ses outils et langages associés, une application XML respecte généralement certains principes : la structure d'un document XML est définie et validable par un schéma ;un document XML est entièrement transformable dans un autre document XML. Historique[modifier | modifier le code] XML et SGML[modifier | modifier le code] <? <! ÐÏ à¡± á > þÿ ! <? Répétable. Langage XML pour les débutants - Support Office. Important : Cet article a été traduit automatiquement, voir l’avertissement.

Langage XML pour les débutants - Support Office

Vous pouvez consulter la version en anglais de cet article ici. Vous avez peut-être entendu de langage XML (Extensible Markup), et vous avez peut-être entendu nombreuses raisons pour lesquelles votre organisation doit utiliser celle-ci. Mais qu’est XML, exactement ? Le langage XML - La syntaxe du XML. Base de données relationnelle. BD relationnelles. Que signifie Base de données relationnelle? - Définition par WhatIs.com. Une base de données relationnelle est une collection de données organisées sous la forme de tables définies de façon formelle, à partir desquelles les données sont accessibles et assemblées sans avoir à réorganiser les tables de la base de données.

Que signifie Base de données relationnelle? - Définition par WhatIs.com

Le concept de la base de données relationnelle a été inventé par E.F Codd alors chez IBM en 1970. L’interface standard pour une base de données relationnelle est le langage SQL (Structured Query Language). Les commandes SQL sont utilisées pour interroger de façon interactive les informations contenues dans la base et pour rassembler des données dans le cadre de rapports. En plus d’être relativement faciles à créer et pratiques pour y accéder, les bases de données relationnelles ont également l’avantage d’être faciles à étendre. Une fois la base de données créée, une nouvelle donnée peut être ajoutée sans qu’il ne soit nécessaire de modifier les applications en place. Système de gestion de base de données. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Système de gestion de base de données

En informatique, un système de gestion de base de données (abr. SGBD) est un logiciel système destiné à stocker et à partager des informations dans une base de données, en garantissant la qualité, la pérennité et la confidentialité des informations, tout en cachant la complexité des opérations. Progiciel de gestion intégré. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Progiciel de gestion intégré

Pour les articles homonymes, voir ERP et PGI. L'expression progiciel de gestion intégré en abrégé PGI[1] est l'équivalent français du terme anglais enterprise resource planning ou ERP. Il faut noter que depuis le début des années 2000, le terme PGI est tombé en désuétude[2],[3],[4], l'acronyme ERP étant largement adopté dans le monde des entreprises. La définition donnée par le CXP[5] regroupe l'ensemble des paramètres constitutifs d'un ERP : « Pour être intégré, un progiciel de gestion doit : Concernant la notion d'éditeur unique, les travaux de l'OAG (Open Application Group) feront qu'à l'avenir il n'en sera vraisemblablement plus de même.

Il n'en reste pas moins que l'objet « PGI » n'est pas normalisé et son appellation reste flottante : d'autres dénominations sont utilisées comme : progiciel, progiciel intégré, progiciel applicatif, progiciel applicatif intégré, progiciel de gestion, progiciel de gestion intégrée… Progiciel de Gestion Intégré PGI : définition, intérêts et limites en comptabilité.

Un progiciel de gestion intégré (PGI) est un outil informatique permettant de piloter une entreprise.

Progiciel de Gestion Intégré PGI : définition, intérêts et limites en comptabilité

Il s’appuie sur une base de données commune à tous les services de l’entreprise et permet de gérer l’ensemble des processus de celle-ci. Compta-Facile vous propose une fiche détaillée sur les progiciels de gestion intégrés : définition, intérêts et limites. 1. PGI. Sécurité des réseaux : Actus, Dossiers et Forum sur Clubic. 1 Securite des reseaux.2P. Sécurité des réseaux.