background preloader

Florentmary

Facebook Twitter

L’addiction aux jeux de hasard et d’argent. En France, jouer à des jeux de hasard et d'argent, qu'il s'agisse des jeux de tirage, de grattage, des paris hippiques, des machines à sous dans les casinos...est une habitude communément partagée.Heureusement, pour la très grande majorité, elle ne pose aucun problème et demeure source de plaisir.

L’addiction aux jeux de hasard et d’argent

On parle alors de pratique « sociale » ou « récréative ».Pour quelques personnes, cette activité va devenir « problématique » ou « excessive ». Qu'est-ce que le jeu pathologique Il est défini comme une pratique inadaptée, persistante et répétée des jeux d'argent qui perturbe l'épanouissement personnel, familial ou professionnel1 Le joueur pathologique La brochure d'information sur le jeu excessif ou pathologique » Télécharger la brochure éditée par l'IFAC Cette plaquette éditée par l'Institut fédératif des addictions comportementales permet au joueur ou à son entourage de s'informer sur le jeu excessif.

Combien y a-t-il en France de personnes en difficulté face au jeu ? 1. Jeux d'argent sur Internet: pour ou contre? Il y a une quarantaine d'années, les gouvernements d'un peu partout sur la planète se sont mis à créer des loteries nationales.

Jeux d'argent sur Internet: pour ou contre?

Comme les gens pariaient déjà illégalement (au Canada, tous les jeux d'argent étaient criminalisés), les gouvernements ont cru qu'il serait préférable que l'argent qui s'en allait dans les poches des bookmakers aille plutôt dans les leurs. C'est ainsi que Loto-Québec est née en 1969. Peu à peu, les paris illégaux ont disparu ou sont devenus très marginaux. Jeux d’argent : sortir de la dépendance. Loterie, grattage, casino, paris sportifs, jeux en ligne… Près d’une personne sur deux déclare jouer à des jeux d’argent.

Jeux d’argent : sortir de la dépendance

Pour éviter le risque d’addiction et/ou en sortir, des solutions existent : structures et services hospitaliers spécialisés, lignes d’écoute téléphonique, sites internet… Pourquoi et comment devient-on dépendant au jeu ? Le risque commence dès les premiers gains. En effet, le joueur qui gagne est incité à rejouer, et à miser encore plus pour gagner plus. Mais plus il joue, plus il court le risque de perdre, ce qui, inévitablement, finit par arriver. Les signes qui doivent alerter Si vous vous reconnaissez (ou si vous reconnaissez l’un de vos proches) dans au moins 5 de ces signes*, vous (ou lui) êtes dépendant : 1. *Source : ouvrage de référence en psychiatrie, DSM IV Par qui se faire aider ? Jeux d'argent et de hasard : les chiffres - Observatoire de la santé. Jeux de tirage, jeux de grattage, paris hippiques, paris sportifs, poker et autres jeux de cartes.

Jeux d'argent et de hasard : les chiffres - Observatoire de la santé

Mais aussi machines à sous et autres jeux de casinos. Il faut dire qu’en France, les moyens de s’adonner aux jeux de d’argent et de hasard ne manquent pas. En ligne, c’est pareil : l’offre est conséquente et permet à qui le souhaite de pratiquer ce loisir à n’importe quel moment du jour et de la nuit. Un loisir, insistons sur le terme puisque dès lors qu’un joueur joue trop souvent, trop longtemps, trop d’argent, il y a un risque de tomber dans ce qu’il est convenu d’appeler une « addiction ». Attention danger. On estime à 1 million le nombre de joueurs « à risque modéré » et à 200 000 les joueurs dits « excessifs » C’est ce qu’a tenté de mettre en lumière la seconde enquête ENJEU en comparant nos comportements face aux jeux et leur évolution depuis la précédente étude réalisée en 2010, année marquée par le changement du cadre législatif sur les jeux d’argent et de hasard.

Information jeux d'argent. De manière quasi invariable, on estime que cette pathologie concerne un peu plus de 2 % de la population adulte ; le consensus est admis sur ce chiffre par l’ensemble des études internationales.

Information jeux d'argent

L’étude référence date de 1996 (Ladouceur, Jacques, Ferland et Giroux) et situe le taux de prévalence à 2.1 %. On remarque que les taux ont tendance à augmenter dans le temps signifiant aussi que plus il y a accès aux jeux de hasard, plus l’incidence augmente, comme tend à le démontrer l’expérience australienne, un pays qui détient un record en terme de nombre de loteries-vidéos et de joueurs pathologiques, estimés à 7 % de la population. A Las Vegas, capitale mondiale du jeu, on dénombre aussi plus de joueurs accros que dans la moyenne nationale… Seule certitude, on peut admettre que les joueurs en difficultés se recrutent majoritairement au sein des joueurs réguliers, dont les études de clientèles montrent clairement l’importance : Synthèse.

Pourquoi devient-on dépendant? Le joueur qui a développé une dépendance aux jeux de hasard et d’argent finit le plus souvent par atteindre une phase de désespoir en voyant son univers s’écrouler.

Pourquoi devient-on dépendant?

Il se retrouve isolé de sa famille, de son entourage et de son milieu de travail. Et c’est dans ces moments difficiles qu’il mesure pleinement les conséquences du jeu sur sa vie et qu’il entreprend une démarche pour s’en sortir. Mais avant d’en arriver là, plusieurs facteurs ont interagi pour développer et installer sa dépendance aux jeux de hasard et d’argent. L’illusion de pouvoir contrôler le hasardIl existe un élément sur lequel l’être humain n’a aucun pouvoir : le hasard. Avec lui, l’intelligence et l’habileté ne comptent pas. L’appât du gainLes émotions que procure le jeu sont très séduisantes. La fièvre du jeuLa grande majorité des joueurs excessifs ont connu une phase de gains au cours de leurs premières expériences à des jeux de hasard et d’argent. L'addiction aux jeux vidéo - Comment sortir de l'addiction ? La première étape indispensable consiste bien sûr à prendre conscience de son addition aux jeux vidéo.

L'addiction aux jeux vidéo - Comment sortir de l'addiction ?

Parfois, le joueur sent qu'il perd, ou qu'il a perdu, le contrôle sur sa passion et demande lui-même de l'aide. Que l'on soit de sa famille ou simplement de ses amis, il importe alors de l'écouter avec bienveillance, de le rassurer en lui expliquant qu'il n'est pas seul et de lui dire qu'il peut compter sur nous pour trouver des solutions. Dans d'autres cas, c'est l'entourage du joueur qui tire la sonnette d'alarme. Si les raisons de s'inquiéter sont parfois très angoissantes (résultats scolaires en chute libre, épuisement physique et nerveux...), la dernière chose à faire est de vouloir raisonner, ou pire, de vouloir culpabiliser la personne concernée.

Cela ne ferait que la braquer sur le sujet et l'isoler un peu plus. Vous êtes vous-même accro aux jeux vidéo ?