background preloader

Compétences du bibliothécaire

Facebook Twitter

Être bibliothécaire, demain. Ciclic inaugure sa nouvelle série thématique, "métiers du livre de demain".

Être bibliothécaire, demain

Pour ce premier dossier consacré à la profession de bibliothécaire, l'agence a fait appel à Éléna Da Rui, directrice des médiathèques de Créteil, remarquée pour son intervention à la journée professionnelle "Transition, innovation, prospective : Réinventer les politiques publiques". Elle nous livre sa réflexion sur le devenir du métier bibliothécaire. Né dans l'Antiquité ce métier a en effet connu une évolution constante, s'est adapté aux nouvelles pratiques et besoins des usagers, s'est approprié les nouvelles technologies et a intégré les mutations sociétales. 

On compte en France environ 7 100 bibliothèques et 9 200 points d’accès au livre, soit 16 300 lieux de lecture publique qui permettent à plus de 80 % des Français un accès au livre dans leur commune. Concernant la région Centre-Val de Loire, Ciclic recense dans son annuaire professionnel en ligne 435 bibliothèques municipales. Genève: Le futur façonne nos bibliothèques - Culture. Avez-vous remarqué?

Genève: Le futur façonne nos bibliothèques - Culture

Il n’y a plus de bibliothécaires à Genève. Formellement, on est aujourd’hui «spécialiste en information documentaire». En plus d’une culture littéraire fournie et du savoir-faire d’un bibliothécaire, on est aujourd’hui tenu de maîtriser la médiation culturelle et la recherche de sources fiables sur Internet. Pour le public, les temps ont également changé. Comme au supermarché, on scanne désormais soi-même ses emprunts à la borne électronique.

Emblématiques d’un changement d’ère qui sent la Silicon Valley et l’esprit d’économie collaborative qui y est associé, ces quelques exemples illustrent le tournant numérique qu’ont pris aujourd’hui les bibliothèques municipales. La fusion homme-machine. Vu de Genève : Formations continues, le métier de bibliothécaire en pleine mutation. [De notre correspondante à Genève] Depuis quelques années, les formations continues destinées aux bibliothécaires se sont étoffées et proposent de nombreux cours dont les thèmes sont principalement le numérique et les nouvelles technologies.

Vu de Genève : Formations continues, le métier de bibliothécaire en pleine mutation

L’arrivée du concept de bibliothèque troisième lieu y est très certainement pour quelque chose. En effet, les ebooks, les serious game et plus généralement la médiation et la valorisation du numérique font leur chemin dans les bibliothèques suisses. En 2016, la tendance se retrouve autant dans les bibliothèques publiques que dans les bibliothèques scientifiques. Dans les bibliothèques publiques et scolaires Les bibliothèques publiques tentent peu à peu d’introduire de nouveaux usages et de nouveaux espaces pour valoriser leurs services et attirer de nouveaux lecteurs.

Le rôle du bibliothécaire à la Bibliothèque Louise Michel (20e) « Fab lab manageur » : un nouveau métier en quête de candidats. Un jour, il faut accueillir cette femme qui vient frapper à la porte du « fab lab » – littéralement contraction de « fabrication laboratory » (laboratoire de fabrication) – avec son baladeur cassé.

« Fab lab manageur » : un nouveau métier en quête de candidats

Un autre, il s’agit d’accompagner le sommelier d’un grand hôtel qui a mis au point une machine et de transformer ses croquis en réalité. Un autre encore, il faut réaliser des installations dessinées par un musée. Et en parallèle, il faut gérer les demandes des 160 résidents de ce lieu atypique. Le quotidien de Pierric Verger au fab lab ICI Montreuil est dense et varié. Logistique, animation, conseil, prototypage… autant de compétences requises pour un seul métier : celui de fab lab manageur. Une profession plutôt récente, tout comme les fab lab. Le profil type du fab lab manageur ? Première promotion en mars 2016. C'est quoi un bibliothécaire ? La réponse en vidéo et en humour. L’innovation au coeur des bibliothèques universitaires : retour sur la création d’un Département recherche et développement au SCD de l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis. Le contexte Au premier semestre 2015, le SCD de Paris 8 a procédé à la refonte de son organigramme.

L’innovation au coeur des bibliothèques universitaires : retour sur la création d’un Département recherche et développement au SCD de l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Ce travail impliquait une clarification des missions, des dénominations et des rôles de chaque service et de chaque agent. Il a été achevé pour la campagne d’entretiens professionnels de juin 2015 afin de permettre aux agents de se positionner au sein de la nouvelle organisation à son entrée en vigueur le 1er septembre 2015.

Le nouvel organigramme se compose de 8 départements : 3 départements thématiques, 3 départements transversaux, 2 départements support. Entre le Département des services aux publics et le Département des collections prend place un 3e département transversal : le Département recherche & développement. Rencontre avec Béatrice Coignet : la communication d'équipe de la bibliothèque Méjanes à Aix en Provence - En 2013, suite à la modification de l’organigramme de la Cité du livre par la ville d’Aix-en-Provence, la bibliothèque Méjanes a pris en charge sa propre communication.

Rencontre avec Béatrice Coignet : la communication d'équipe de la bibliothèque Méjanes à Aix en Provence -

À cette occasion j’ai été nommée directrice-adjointe Publics. Un poste de directeur-adjoint Communication et numérique a été créé, mais ce poste n’est pas pourvu à ce jour. C’est donc la direction-adjointe Publics qui est en charge de l’essentiel de la communication. L’autre direction adjointe en charge des collections et du patrimoine, gère les collections numériques de la bibliothèque. Cette répartition n’est pas stricte et le travail en équipe est effectif notamment pour tout ce qui concerne la communication numérique : page FB, site/portail, mailing…

Les réseaux d’échanges de compétences en bibliothèque. C’est sur et par les réseaux sociaux que ce billet « boîte à outils » a germé.

Les réseaux d’échanges de compétences en bibliothèque

D’un mot posté, début septembre, par Michel Briand au groupe Facebook Bibliothèque créative est née l’envie de creuser l’expérience de la médiathèque de Languidic (Morbihan) avec la start-up rennaise Steeple. Steeple, c’est quoi ? Steeple est un réseau social créé par deux étudiants de l’ESC Rennes : Jean-Baptiste de Bel-Air et Nicolas Malœuvre (une fois sorti de l’INSA). Steeple (clocher, en anglais) propose aux membres d’une même communauté (école, entreprise, bibliothèque…) de partager un objet, un service ou une compétence sur une plateforme commune.

Une sorte de combo entre un mur de petites annonces (Le Bon Coin) et un réseau social. La particularité de Steeple tient à son modèle économique et son positionnement au sein de l’économie collaborative. BREF, je suis bibliothécaire de médiabus. Comment devient on applithécaire ? Présentation de la formation initiale des conservateurs des bibliothèques (DCB)

Le professionnel au coeur du changement / Yvon-André Lacroix. Imaginaire technique des bibliothécaires BBF.