background preloader

DIDACTIQUE HISTOIRE

Facebook Twitter

1. presentation seminaire montpellier laigle et le dragon. Le regard du Géographe :: Posters / 2008. 2 RA C3 Francais Ecriture ECRITS DE TRAVAIL 591069. La géographie du collège à l’épreuve des récits. 1Au printemps 2015, les projets de programmes d’histoire du collège ont donné lieu à de vifs échanges publics dans un contexte marqué par les attentats de janvier. Ces échanges ont fait jouer la fibre nationale sans toutefois concerner les programmes de géographie. Rien a priori n’empêchait que la question de la place, de la fonction et de la nature du récit national dans l’histoire scolaire ne soit aussi adressée, avec les inflexions disciplinaires de rigueur, à la géographie scolaire. Quelle place celle-ci accorde-t-elle au territoire national et à son étude ? Quelles images en sont enseignées ? Que connaissent les élèves en matière de géographie de la France, en fin de collège aujourd’hui ? 2Parallèlement, on constate un fort intérêt pour des essais et des documentaires qui prennent l’espace comme angle d’analyse de la société française. 1 C’est toute cette démarche, de l’épreuve de la nécessité de l’enquête, au travail critique sur les (...) 2 Bailly, 2011, p. 9.

La géographie du collège à l’épreuve des récits. RA16 C3 FRA 10 lect eval resum N.D 612888. Le "récit global" de Jack Goody. La vision du vainqueur s’impose dans le récit historique, quelle que soit l’époque, quels que soient les peuples. Dans cet ouvrage, Jack Goody entreprend de déconstruire la grille de lecture à travers laquelle les historiens occidentaux regardent trop souvent le passé. Par delà les erreurs que peut déceler tout spécialiste sur les questions qu’il maîtrise, cette étude reste un exemple fascinant d’érudition et de pensée globale. "Cet ouvrage n’est pas d’abord une histoire du monde mais une analyse de la manière dont les savants européens l’ont mise en forme". La précision arrive en conclusion du livre, mais elle aurait pu être insérée dans l’introduction, même si Jack Goody parcourt avec aisance les âges et les thèmes structurants de l’histoire occidentale : le féodalisme, la naissance du capitalisme, la démocratie… Se gardant, comme il l’annonce dès l’introduction, de toute tentation polémique, J.

Un ouvrage au plan déroutant Selon J. Pour les historiens, d’abord. RA16 C3C4 HIGE Langage ecrit oral 819749. Français - Ressources français C3 : écriture. Quelques principes Au cycle 3, le fait que les élèves ne maitrisent pas parfaitement les usages et les normes de la langue écrite ne doit pas empêcher un exercice quotidien de l'écriture, qu'il s'agisse des écrits intermédiaires qui enregistrent et alimentent le travail de la classe dans toutes les disciplines ou d'écrits de création qui sollicitent et développent l'imaginaire. La fréquence et la variété des situations conduisent à des échanges réguliers sur les productions qui permettront peu à peu à chaque élève de prendre du recul par rapport à ses propres textes.

La fréquence des écrits suppose un rapport particulier à la correction, qu'il s'agisse des attentes exigibles ou des interventions didactiques pour les rapprocher de la norme, en particulier orthographique. Des outils pour la classe On trouvera ci-dessous des développements, des explications, ou des illustrations pour mettre en œuvre une pratique régulière de l'écriture au cycle 3.

2 RA C3 Francais Ecriture ECRITS DE TRAVAIL 591069. 68n8. RA16 C3 FRA 19 lect activ biod N.D 612908. RA16 C3 FRA 10 lect eval resum N.D 612888. RA16 C3 FRA 07 lect comp compr N.D 612882. PREMIERE PARTIE POINTS DE REPERES POUR APPRENDER A LIRE ET A PRODUIRE DES TEXTES DOCUMENTAIRES. Lire et �crire pour comprendre le monde simmonard. RA006 05. Lire dans toutes les disciplines. C’est une nouvelle définition sociale de l’apprenant, en connivence avec des attentes scolaires plus complexes, qui se trouve présupposée par les supports pédagogiques actuels.Clarifier la nature et le statut des documents, faire écrire les élèves à propos des textes lus, des écrits d’amplification, de résumé, la prise de notes et la formulation de questions ou de réponses à des questions sont des pratiques à privilégier afin d’accroître la compréhension des élèves.Prendre part à un « cercle d’idées », construire et résoudre un problème en sciences ou coopérer pour construire des connaissances à partir de plusieurs documents complémentaires sont des dispositifs susceptibles de favoriser l’enseignement et l’apprentissage de la lecture des textes informatifs au secondaire.

Mutations du récit historique. NB : ce texte a été produit à l’occasion du colloque « Enseigner autrement », qui a eu lieu du 12 au 14 avril 2017 au lycée polyvalent François-Mansart, à Thizy-les-Bourgs, à l’aimable invitation de Joël Mak dit Mack et de ses collègues. Wagahai wa neko de aru. Ceux parmi vous qui se sont intéressé à la littérature japonaise ont peut-être déjà entendu cette phrase. C’est ainsi que commence le roman Je suis un chat, de Sôseki Natsume, publié à partir de 1905. Enfant terrible de la littérature japonaise, Sôseki vit dans un Japon en proie à la modernisation, dans lequel les valeurs évoluent vite, où l’on arbore le sabre d’hier avec le smoking à la mode du jour. Sôseki est le porte-voie des modestes, des ouvriers réduits à la misère, des prostituées qui vendent leur corps dans les tripots.

Il existe une multitude de procédés permettant de ranimer une attention à visée pédagogique pour l’histoire. 1) Des chats et des sesterces, se mettre à la place d’un narrateur autre Manolete face à Islero. La didactique de l’histoire. 1 Institut pour la recherche en histoire et géographie (1990-1994). 2 Huit Rencontres (1986-1996) organisées par L. Marbeau puis F. Audigier. Principalement consacrées (...) 3 Revue de l’association des professeurs d’histoire et de géographie.

Les numéros n° 394 et 395, coo (...) 4 « La didactique, qu’est-ce que c’est ? », n° 394, p. 193. 1La didactique de l’histoire n’a jamais été un domaine scientifique très structuré en France. 2Fondée sur une attention conjointe aux savoirs, aux pratiques des enseignants et aux modalités d’apprentissage, la didactique de l’histoire s’est nourrie au départ, en France, de la réflexion menée par les autres didactiques (en particulier celles des sciences). 5 Des liens étroits sont liées au sein de la Société internationale pour la didactique de l’histoire (...) 3D’autres choix auraient été possibles. 6 Revue dirigée par C. 5Notre propos sera organisé autour de quatre thèmes. 8 Rapport de recherche de M. 23De quels résultats disposons-nous aujourd’hui ?

Autour du livre de Didier Cariou, Ecrire l’histoire scolaire, Paideia, PUR, 2012. Rédactrice : Laurence De Cock A propos des usages possible du livre de Didier Cariou, Ecrire l’histoire scolaire, PUR, paideia, 2012, pour notre enquête sur les récits nationaux Ce compte-rendu n’est pas conventionnel. Il est présenté dans le cadre du séminaire « la fabrication du commun » et nous souhaitons ici interroger les propositions de Didier Cariou comme grille de lecture possible des récits nationaux recueillis lors de la grande enquête impulsée par le laboratoire Education, Cultures et Politiques (ECP) (EA 4571) de l’Université de Lyon (Lyon 2, IFE-ENS, Université J. Monnet St Etienne) sous la responsabilité de Françoise Lantheaume. Ce séminaire s’inscrit dans le cadre d’une recherche qui part de la question suivante : y a-t-il construction d’une mémoire et d’un référentiel communs chez les élèves par le partage de références historiques ?

S’étant ensuite intéressé au récit scolaire, son ouvrage offre une synthèse de ses recherches précédente et ultérieures. 1) L’argumentation. Une expérience critique entre histoire et théâtre : Ça ira (1) Fin de Louis | Carnet du réseau historiographie et épistémologie de l'histoire. Avec la pièce Ça ira (1). Fin de Louis de Joël Pommerat qui est jouée actuellement au Théâtre des Amandiers de Nanterre et qui entend retrouver les possibles du politique du moment des débuts de la Révolution française, nous nous retrouvons tous, et pas seulement les historiens, dans le bain de notre conjoncture historiographique, avec notamment la thématique, de nouveau très interrogée, des rapports entre histoire et production artistique, ici théâtrale.

Cette thématique, parce qu’elle est fortement travaillée par la question de la représentation du passé et de l’écriture de l’histoire dans l’espace public, est également un défi, celui d’écrire l’histoire « au présent » pour la transmettre et ce défi s’adresse autant à l’historien qu’à l’écrivain et au metteur en scène. Nous sommes persuadés que ces échanges peuvent nous éclairer sur ce que la production théâtrale fait à l’histoire et réciproquement. EASP/ESD 2014 – Sujet : « Enseigner « l’élargissement du monde (XVe-XVIe siècle) » au lycée : quels apports de l’histoire globale ? » | Carnet du réseau historiographie et épistémologie de l'histoire. I. Éléments de présentation de la situation professionnelle : L’élargissement du monde (XVe-XVIe, les Grandes Découvertes. − Document 1 : extrait du programme de la classe de 2nde, Bulletin officiel spécial n° 4 du 29 avril 2010. − Documents 2 : Manuel d’histoire Nathan de 2nde, Guillaume Le Quintrec (dir), 2010.

II. Éléments d’analyse scientifique et méthodologique de la situation professionnelle : histoire globale et histoire connectée. − Document 3 : Romain Bertrand, « L’archive du contact et les mondes de la rencontre » Introduction, in L’histoire à parts égales, Seuil, septembre 2011. III. Document 4 : Extrait du Socle commun des connaissances et des compétences, ministère de l’Education nationale (décret du 11 juillet 2006). Document N°1 : Extrait du programme de la classe de 2nde, Bulletin officiel spécial n° 4 du 29 avril 2010. Thème 4 – Nouveaux horizons géographiques et culturels des Européens à l’époque moderne 10-11 h Les temps sont trompeurs. . • avoir des repères géographiques : R. Un numéro de la revue Pastel consacré au couple disciplinaire histoire et géographie. Le numéro 8 de la revue Pastels, daté de septembre 2017 et publié par l'académie de Toulouse, a pour thème « Enseigner l’histoire et la géographie : une singularité française ?

». Il représente un travail éditorial de fond considérable et propose une réflexion fertile sur le couple histoire et géographie, et son enseignement en France, ainsi que des regards croisés avec deux pays voisins, l'Espagne et l'Allemagne. Ce volume a également fait l'objet d'une recension sur le Portail national histoire-géographie. Pour aller plus loin Tutiaux-Guillon Nicole, « Chapitre 6. Du patrimoine et de l’enseignement de l’histoire et de la géographie - Histoire-géographie - Éduscol. Olivier Grenouilleau et Florence Smits, inspecteur général et inspectrice générale de l’Éducation nationale, groupe Histoire et Géographie, proposent une réflexion autour de la notion de « patrimoine ».

L’article est paru dans Historiens et Géographes (n°433, janvier-février 2016, p. 35-39). L'histoire et la géographie comme disciplines d'enseignement croisent depuis longtemps ce qui a trait aux dimensions patrimoniales. La nature de leurs rapports est cependant fort mouvante et en grande partie renouvelée, du fait même des changements en matière de définition de l’objet patrimoine. E (PDF, environ 216 ko) VEZIER 2013Rech en didactiques. Le mythe national - L’histoire de France revisitée. Vingt ans après En 1987, année de la première édition de ce livre, la France officielle célébrait « le millénaire d’Hugues Capet », tandis que le discours du Front national, désignant les « immigrés » comme responsables de tous nos maux, se répercutait de façon préoccupante dans les couches populaires.

C’était aussi l’année du « point de détail » de Jean-Marie Le Pen. J’écrivais alors : « À la complexité de cette société, les mouvements sociaux de l’hiver 1986-1987 ont superposé le déchirement du tissu social ; la société civile a paru, un moment, s’atomiser. La « nation », l’« unité », la « France », trois mots-clés du vocabulaire officiel, qu’il soit de droite ou de gauche, semblent plaqués sur une réalité vivante, dont ils ne rendent pas compte. Ces mots ont été popularisés par l’« histoire de France », c’est-à-dire une mise en scène du passé imaginée au siècle dernier par les historiens libéraux, romantiques puis républicains. Le roman national et la société d’aujourd’hui. Au début du 21ème siècle, où en est la didactique de l’histoire. L’histoire, un enseignement de questions sensibles Dédaignée sinon méprisée des historiens, nourrie des didactiques des sciences, la didactique de l’histoire s’est constituée autour d’un objet singulier qui dépasse la simple transmission de savoirs savants : celui d’« usages publics » ouvrant à des « pratiques sociales de référence » originales, écartelées entre histoires historienne et scolaire, entre posture critique et savoirs sensibles.

Modes de pensée historiens et processus cognitifs Forte du postulat que les ressorts de la pensée historienne sont accessibles à tous, la didactique de l’histoire s’en remet à sa science de référence pour proposer des opérations cognitives à portée des élèves. Paradoxes des pratiques effectives Élèves et enseignants face à la culture disciplinaire Le prix de l’évolution des pratiques Un contrat didactique ouvert est possible Pierre-Philippe Bugnard, Université de Fribourg Suisse.