background preloader

Strange

Facebook Twitter

5 lacs avec une histoire hors du commun. Crater Lake – Crédits photo © M.Giuli Crater Lake Situé au sud de l’Oregon, le Crater Lake est un lac remarquable à plus d’un titre. Avec ses 597 m de profondeur, c’est le lac le plus profond des Etats-Unis. Sa formation remonte à environ 7000 ans, lorsque le mont Mazama entra dans une terrible éruption et s’effondra sur lui-même, projetant des cendres à plus de 100 km de distance, et laissant place à un vaste cratère de 10 km sur 8. Cranes au bord du lac Roopkund Roopkund, le lac des squelettes En 1942, un garde forestier anglais découvrit des centaines de squelettes sur les rives du lac Roopkund, un petit lac gelé de l’Himalaya situé à plus de 5000 m d’altitude. Le vortex du lac Peigneur aspirant les arbres en 1980 Lac Peigneur Le 20 novembre 1980, un petit lac de Louisiane, le lac Peigneur, fut le théâtre de l’une des catastrophes industrielles les plus spectaculaires de l’histoire.

Nyos, le « lac tueur » Lac Nyos Image RADARSAT du lac Vostok – Crédits photo NASA Lac Vostok Plus d’infos : 5 parasites qui feraient frémir un Alien. Cymothoa exigua, le dévoreur de langue Ce crustacé parasite est également connu sous le nom évocateur de « pou mangeur de langue ». Long d’environ 3 cm, il se fixe sur la langue du vivaneau rose, un poisson du pacifique, en passant par ses branchies. Une fois en place, le cymothoa utilise ses griffes pour extraire le sang qui irrigue la langue de son hôte. A mesure que le petit vampire prend du volume, sa consommation de sang augmente, et la langue du poisson finit par s’atrophier.

Elle est alors complètement remplacée par le corps du parasite. A ce stade, le cymothoa abandonne le sang pour se nourrir du mucus du vivaneau, sans s’occuper des aliments que ce dernier ingère. Si l’on met de coté le traumatisme qui consiste à voir un de ses organes remplacé par une créature vivante, phénomène unique dans la nature, le poisson peut alors mener une vie normale en utilisant le corps de son parasite comme une langue de substitution. Leucochloridium paradoxum, les yeux de la mort Plus d’infos : 10 arbres hors du commun. Le Chêne d'Allouville - Crédits photo ARTHURDV Le Chêne d’Allouville Avec un âge estimé de 1200 ans, le Chêne-chapelle d’Allouville est le plus vieux chêne de France. Situé dans le village d’Allouville-Bellefosse en Haute-Normandie, il renferme deux chapelles superposées à l’intérieur de son tronc. Ces dernières furent aménagées au 17ème siècle par l’abbé du Détroit, alors que l’arbre avait déjà plus de 500 ans.

L’Arbre de Vie L’Arbre de vie (shajarat al-hayah) est un mesquite de 400 ans qui se trouve à Bahreïn, dans le Golfe Persique. Le Major Oak Situé au cœur de la forêt de Sherwood, dans le comté de Nothingham, le Major Oak est l’arbre le plus célèbre d’Angleterre. L’Arbre du Ténéré Totalement seul au milieu du Desert du Ténéré, sans aucun autre arbre à moins de 400 km de distance, l’Arbre du Ténéré était un acacia considéré comme l’arbre le plus isolé au monde. L’Arbre de Tule Le Général Sherman Le Cyprès d’Abarqu Mathusalem Le Vieux Tjikko - Crédits photo Leif Kullman Vieux Tjikko Pando. L’île des poupées. C’est dans la région marécageuse de Xochimilco, au sud de Mexico City, que se trouve sans doute l’endroit le plus effrayant du Mexique.

Après une longue excursion à travers un vaste réseau de canaux, on peut y découvrir une île abandonnée dont les arbres, recouverts de petits corps mutilés, offrent une vision de cauchemar. Devenue l’une des attractions touristiques les plus étranges au monde, cette île est connue sous le nom de «isla de la munecas» : l’île des poupées. L’histoire de l’île débute dans les années 50, lorsqu’un certain Don Julian Santana Barrera décide d’aller y vivre en ermite, laissant femme et enfants derrière lui.

Peu après son arrivée sur les lieux, Don Julian acquiert la certitude qu’ils sont hantés par l’esprit d’une petite fille, morte noyée dans le canal qui borde l’île. L’île ne fut réellement découverte par le public que dans les années 90, lors d’un programme de nettoyage des canaux de Xochimilco. Plus d’infos: 10 Crazy-Looking New Deep-Sea Creatures | Wired Science. Ten new possible species could change everything about the way we think about deep-sea life in the Atlantic Ocean.

Most of the creatures are so strange, it is hard to know which direction they swim or where their mouths are. The images were captured by researchers from the University of Aberdeen during more than 300 hours of diving with a remotely operated vehicle between 2,300 feet and 12,000 feet deep along the Mid-Atlantic Ridge, the largest mountain range on Earth, which runs down the center of the Atlantic Ocean between Europe and Africa on the east and the Americas on the west.

Three of the species, which look like colorful wavy worms, belong to a group of creatures called Enteropneust, which is believed to be the evolutionary link between backbone and invertebrate animals. Previously only a few specimens of the group, from the Pacific Ocean, were known to science. “It seemed like we were in a scene from Alice Through the Looking Glass,” Pried said.

Above: Image: David Shale. Rare "Cyclops" Shark Found. Photograph courtesy Marcela Bejarano-Álvarez Talk about a one-of-a-kind discovery—an extremely rare cyclops shark (pictured) has been confirmed in Mexico, new research shows. The 22-inch-long (56-centimeter-long) fetus has a single, functioning eye at the front of its head—the hallmark of a congenital condition called cyclopia, which occurs in several animal species, including humans. Earlier this year fisher Enrique Lucero León legally caught a pregnant dusky shark near Cerralvo Island (see map) in the Gulf of California. When León cut open his catch, he found the odd-looking male embryo along with its nine normal siblings. "He said, That's incredible—wow," said biologist Felipe Galván-Magaña, of the Interdisciplinary Center of Marine Sciences in La Paz, Mexico. Once Galván-Magaña and colleague Marcela Bejarano-Álvarez heard about the discovery—which was put on Facebook—the team got León's permission to borrow the shark for research.

(See "Cyclops Myth Spurred by 'One-Eyed' Fossils? ")