background preloader

Fatman45

Facebook Twitter

Einstein

TPE. Nathan. Tpe. La difficile « littérature de la bombe atomique » En juin, le ministère japonais de la santé et du travail a rendu public le nombre de détenteurs du « Carnet de santé de victime de la bombe atomique ».

La difficile « littérature de la bombe atomique »

Le pays a ainsi appris que l’on comptait en mars 183 519 survivants des bombes atomiques de Hiroshima et Nagasaki – les hibakusha. En mars 1981, ils étaient 372 264. Leur moyenne d’âge est aujourd’hui supérieure à 80 ans. Un calcul sommaire permet donc de dire qu’une majorité des survivants actuels de la bombe atomique avait 10 ans environ lors des bombardements. Cette diminution du nombre des survivants de la bombe atomique, ainsi que leur grand âge, signifie que la mémoire directe des irradiés au sein de la société japonaise s’amenuise. Les armes atomiques n’ont pas seulement un immense pouvoir de destruction. Si ces armes n’existaient plus dans le monde du XXIe siècle, la disparition des survivants de la bombe ne serait pas un problème bien grave en soi. Et nous, les Japonais, le savons-nous suffisamment ? « Bien fait! Transmettre. Capitulation du Japon. Dépliant lâché après Hiroshima. TPE - Le nucléaire et ses conséquences - Seconde guerre mondiale (1939 -> 1945) I) En Europe: Lors de la Seconde Guerre Mondiale, (1939-1945), les Allemands tentèrent de mettre au point une arme suffisament puissante pour terroriser les populations ennemies et forcer certains pays à capituler, notamment l'Angleterre, que l'Allemagne ne réussit jamais à prendre malgré tout ses efforts.

TPE - Le nucléaire et ses conséquences - Seconde guerre mondiale (1939 -> 1945)

Lorsque les Etats visés furent avertis du développement très probable de ce qu'on appelera plus tard une arme de destruction massive par l'Allemagne, ils ne s'inquiétèrent pas outre mesure dans un premier temps. En effet, ils estimèrent que des recherches sur une éventuelle énergie atomique encore à ses balbutiements, avec une efficacité à prouver, serait incroyablement coûteux et difficile à mettre au point, à la fois d'un point de vue théorique comme pratique. Les expériences alliées furent ainsi stoppées, ces derniers jugeant les recherches Allemandes vouées à l'échec. En conclusion, la bombe atomique Allemande tenait plutôt du mythe que de la réalité. Schéma : Fat Man Trinity. TPE- Le miracle économique japonais - Ce blog présente un travail réalisé par Paul Moyon Paganelli, Gabriel Savagner et James Siguenza dans le cadre des TPE en 2011/2012.

L'arme nucléaire. Ce n'est pas la bombe atomique qui a poussé le Japon à capituler. Le rôle de Staline est minimisé, celui de la destruction d'Hiroshima et Nagasaki grandi, parce que ça arrangeait Américains et Japonais.

Ce n'est pas la bombe atomique qui a poussé le Japon à capituler

Soixante-dix années de politiques nucléaires seraient-elles fondées sur un mensonge? L'utilisation de l’arme nucléaire par les Etats-Unis contre le Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale fait depuis toujours l’objet d’un débat vif en émotions. Au départ, rares étaient ceux qui remettaient en cause la décision prise par le président Truman de larguer deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Mais dès 1965, l’historien Gal Alperowitz affirmait que si les deux bombes avaient certes provoqué la fin immédiate de la Seconde Guerre mondiale, les dirigeants japonais avaient l’intention de capituler et l’auraient probablement fait avant la date de l’invasion prévue par les Etats-Unis, le 1er novembre 1945.

Larguer deux bombes atomiques n’était donc pas nécessaire pour gagner la guerre. Le calendrier Nagasaki, le 9 août 1945. Le président John F. Hiroshima-est-preferee-a-kyoto-comme-cible-de-la-bombe-atomique-video. Moi-claude-eatherly-j-ai-detruit-hiroshima-video. Recherche Ina fr. D'Hiroshima à Fukushima, la philosophie française à l'épreuve du nucléaire - Agenda - Maison de la Culture du Japon à Paris. Hiroshima, Fukushima.

D'Hiroshima à Fukushima, la philosophie française à l'épreuve du nucléaire - Agenda - Maison de la Culture du Japon à Paris

Ces deux noms constituent une épreuve pour la pensée critique qui en appellent à sa responsabilité. Comment rendre droit aux victimes ? Comment s'articulent dans le jugement considérations morales et politiques ? Quelles leçons en tirer pour l'avenir ? Quelle est la place de la "critique", quand la parole concertée des experts et des politiques s'entend à la confisquer ? Marc Crépon, né en 1962, directeur de recherches au CNRS (Archives Husserl), il est actuellement directeur du département de philosophie de l’ENS.

Livres