background preloader

Fabricegentile

Facebook Twitter

fabricegentile

Article/ Xénoglossie et réincarnation - Preuves de vies passées? Xénoglossie Capacité de parler dans une langue étrangère ou morte Un des faits les plus intéressants de l’étude de vie passée et de possible réincarnation est le phénomène appellé “xénoglossie” et aussi “glossolalie”. Cette capacité exprime le phénomène par lequel une personne, sous une conscience modifiée peut parler dans une langue étrangère ou disparue. C’est le physiologist Charles Richet qui a inventé le terme “xénoglossie” au tournant du 20ème siècle. Parfois, l’ensemble des syllables émises semblent être une langue mais aucune preuve n’a pu être apporté sur l’origine réelle de cette dernière. Les personnes vivant cette expérience disent ne pas parler cette langue à l’état conscient. Bien que le phénomène de xénoglossie peut constituée une preuve très importante de la réincarnation, le manque de données scientifiques sur le sujet empêche d’y determiner une réelle connaissance.

Nous savons maintenant que beaucoup des cas allégués sont faux mais certains restent néanmoins troublants. Article/ 22. Xénoglossie. <<chapitre précédent >>Index <<chapitre suivant>> 22. Xénoglossie Traduit par Edouard Lefevre ‘Même s’il était prouvé que la télépathie soit vraie’ un éminent biologiste dit à William James, ‘les savants devraient se réunir ensemble pour la supprimer et la dissimuler, parce que cela dérangerait l’uniformité sans laquelle les scientifiques ne peuvent pas soutenir leurs recherches’ Cité par Brian Inglis Un des plus étonnant phénomène Psychique que les religieux, les sceptiques et les athées ont continuellement et délibérément ignoré est la xénoglossie – l’aptitude à parler ou à écrire une langue étrangère qu’une personne n’a jamais apprise.

Il y a beaucoup de cas archivés d’adultes et d’enfants parlant ou écrivant des langages qu’ils n’ont jamais appris. Quelquefois cela arrive spontanément mais plus souvent pendant que la personne est sous hypnose ou dans un état de conscience altéré. Le Dr Ian Stevenson Le Dr Ian Stevenson est un des scientifiques les plus respectés aux Etats-Unis. Valiant Thor, l’Extraterrestre qui a secrètement travaillé pour le Gouvernement US (vidéo) Valiant Thor, l’Extraterrestre qui a secrètement travaillé pour le Gouvernement US (vidéo) Share Share Son nom est Valiant Thor; il a l’air humain, mais il a quelques différences physiologiques clefs. Il est de Vénus. Il a travaillé avec le gouvernement Américain depuis les années 50 avant de repartir dans son vaisseau.

C’est l’histoire racontée par Phil Schneider, un géologue et ingénieur qui avait un accès sécuritaire de niveau 1 dans les projets gouvernementaux secrets. (Seule vidéo en vostfr que j’ai trouvé sur Schneider et les bases souterraines) Schneider dit avoir rencontré Thor, et il n’est pas le seul à avoir fait une telle déclaration. Schneider a montré une photo de Thor lors d’une conférence à la Preparedness Expo en 1995. Selon le Dr. Timothy Good, un ex conseiller du gouvernement américain qui a fait du bruit avec sa connaissance des extraterrestres, a dit qu’Eisenhower les avait également rencontré.

Son remède contre le sida, les labos n'en veulent pas. Doux dingue ou vrai inventeur ? Ce retraité de l'industrie pharmaceutique est convaincu d'avoir fait une découverte thérapeutique. Mais qui, selon lui, casserait le business des grands labos. Tout a commencé dans les années 1980. Mordu d'alpinisme, Robert Vachy s'était bricolé une crème solaire dans sa cuisine. A l'époque patron de la R & D chez Sandoz, il s'est aperçu que son onguent ne protégeait pas que des UV : il était aussi efficace contre l'herpès labial. Le montagnard n'était pas au bout de ses surprises. Après avoir fondé son propre laboratoire, il a ensuite identifié la molécule agissante et observé ses talents de tueur de virus, de la grippe jusqu'au sida.

Revenons à sa molécule miracle, l'Amovir. Les traitements actuels du sida rapportent 70.000 euros par an et par patient, payés par la Sécu. Fin de l'histoire ? Etienne Gingembre. Les secrets de ÎLE DE PÂQUES ET de la CIVILISATION DE L’INDUS. ÎLE DE PÂQUES ETCIVILISATION DE L’INDUSautrefois sur la planète Terre toutentière. Une « civilisation première » semble être responsable de similitudes et de parallèles dans le domaine des langues, de la culture, de la religion, de l’archéologie et de l’ethnologie qui se manifestent auprès de civilisations bien éloignées, comme celle des polynésiens, de l’Égypte d’avant les dynasties, des premiers Ariens de l’Inde, des Mayas et des Incas.

Lore Hasselmann Les « murs incas » sur l’île de Pâques ressemblent à l’époque précolombienne du Pérou et l’archaïque statue Tikuturi à celle de l’époque pré inca et ensuite les signes Rongo-Rongo que l’on retrouve sur des milliers de sceaux dans la vallée de l’Indus. Chez les Mayas et dans le premier type de construction de Mykonos se trouve la même sorte de console. Les tours de pierre rondes sur la côte irlandaise ressemblent aux nurages de Sardaigne et aux chulpas rondes du Pérou avant l’époque des Incas (Sillustani). Quand Hergé se faisait chantre du paranormal.

Depuis le début de la semaine, je suis à Montréal au plus grand congrès scientifique francophone du monde, le 82e congrès de l'Association francophone pour le savoir (Acfas). J'y encadre une équipe d'étudiants-journalistes qui, chaque jour, rendent compte de certaines conférences dans la revue en ligne Découvrir. Et quand j'ai le temps, je fais comme eux. Voici donc un billet inspiré par une communication du colloque "Arts, littérature et société".

Merci à Marion Montaigne pour les dessins. Le 5 avril, Christie's Paris organisait sa première vente aux enchères de planches de bandes dessinées. Sans surprise, la meilleure vente – 289 500 euros, soit près de deux fois l'estimation initiale – a été réalisée par une planche d'Hergé, un crayonné de Tintin au Tibet. Paru en 1960, cet album est considéré comme le chef d'œuvre du dessinateur belge mais aussi comme son travail le plus personnel.

Objets anachroniques de l’histoire « A la recherche des vérités perdues ! La science et l’archéologie officielle se targuent de n’accepter l’éventualité d’un fait, que si elle dispose d’une preuve matérielle concrète. Il n’est même pas question ici de prouver quoi que ce soit, juste d’en accepter la possibilité. Or, il existe de multitudes de découvertes archéologiques qui permettraient d’envisager que l’histoire est entièrement à réécrire. Les officiels préfèrent clairement faire l’autruche et ignorer ces indices incroyables, pour ne pas affronter la réalité, par peur de ne pas entrer dans la norme de l’Établissement officiel, ou par conviction (ou plutôt aveuglement) religieuse. Voici quelques exemples, de ces indices plutôt anachroniques, qui nous amènent à appréhender l’histoire d’une autre façon. Marteau et clou de fer en Ecosse Pour commencer, voici un marteau, découvert avec des clous en 1845, en Écosse.

Il était pris dans une gangue de roche fossilisée datant de 360 à 460 millions d’années. Marteau fossilisé dans une roche de 360 à 460 millions d’années. Momies des tourbières Frankenstein découverts en Écosse. Pierres d’Ica : une lettre des temps anciens ? Cette année, des fossiles étranges ont été découverts au Kamtchatka. On aurait pu les prendre pour des restes d’animaux anciens.

Seul un fait laissait les spécialistes perplexes : ces créatures avaient des formes très précises. Les fossiles ressemblaient à des parties d’un mécanisme, comme s’il s’agissait des roues dentées de tailles différentes. A en juger par la couche où on a trouvé ces éléments, ils devraient avoir environ 400 millions d’années. L’archéologue de Saint-Pétersbourg Iouri Goloubev qui a retrouvé ces éléments, tout comme ses collègues américains, a confirmé que les fossiles ressemblent à des éléments d’une machine.

La science a ignoré cette découverte du Kamchatka. Il est plus difficile d’expliquer par des causes naturelles la découverte faite en 1934 par Emma Khan, originaire de la petite ville de London dans l’état américain du Texas. Cabrera a remporté le titre de « Fils adoré de la ville » à Ica et une médaille d’or. Souvenirs atlantes : Les cartes de Piri Reis. En 1520, Muhiddin Piri Reis, dit amiral Piri Reis (1470-1554), publiait en Turquie l'atlas Bahriyye destiné aux navigateurs.

Ces cartes munies de notes marginales sur peaux de chevreuil furent découvertes par Halil Edhem, directeur des musées nationaux, le 9 novembre 1929 au palais de Topkapi à Istanbul. Dans ses notes, l'amiral Piri révèle l'origine de ces cartes. Au cours d'une bataille navale livrée en 1501 contre les Espagnols, un officier turc du nom de Kemal fit un prisonnier qui avait participé aux trois voyages historiques de Christophe Colomb.

Ce prisonnier espagnol possédait tout un lot de cartes fort curieuses. Grâce à ces cartes, Christophe Colomb a pu définir le but final de son voyage. Parmi les documents confisqués par les Turcs à l'Espagnol, il y avait des cartes dessinées par Colomb en 1498, soit six ans après la découverte des Antilles. Le Dr Afetinan, professeur turc, écrit dans son livre : La plus vieille carte de l'Amérique Arlington H. Les Livres Maudits – 5. Le Secret de l’Abbé Trithème. L’abbé Trithème possède sur d’autres personnages du présent livre cet avantage qu’il a réellement existé. II est né en 1462 et est mort en 1516. II. a eu de nombreux historiens parmi lesquels Paul Chacornac: Grandeur et adversité de l’abbé « Trithème, (Editions Traditionnelles, Paris, 1963). Je dois préciser d’ores et déjà que je ne serai pas en tout d’accord avec cet éminent historien.

Je n’entends nullement dire que je mets par là sa valeur d’historien en doute, mais que je suis en possession de certaines informations que M. Chacornac considérerait peut-être comme secondaires, mais qui me paraissent, à moi qui suis spécialiste à la fois de la cryptographie et de l’étude des techniques disparues, comme d’une importance capitale. D’autre part, mes sources ne recouvrent pas tout à fait celles de M. Chacornac. Ceci noté, commençons par le commencement. Il sera plus tard abbé de Spanheim, puis de Wurtzbourg. Cette bibliothèque constituée à ses frais lui coûta plus de 1 500 ducats d’or. Les secrets de l'Arche d'Alliance.

Nous avons évoqué à travers de nombreux articles et dans le livre Présence l’influence de cultures exogènes sur notre planète. Si aujourd’hui nous pensons qu’elles se font a minima, il semble qu’il n’en a pas toujours été ainsi. Les récits et épopées des Dieux touchent toutes les religions de la Terre. Elles semblent, en grande partie, pouvoir s’interpréter comme des manifestations d’interventions exoplanétaires technologiquement plus avancées.

L’étude de l’Arche d’Alliance nous permet d’en révéler une infime partie très significative. La meilleure description de l’Arche d’Alliance, aujourd’hui, se trouve dans la Bible des Jéhovah (Exode 19-25). Rien d’extraordinaire à cela, car elle fut conçu pour être un puissant condensateur. Quelles furent les recommandations de l’Éternel pour construire l’Arche d’Alliance ? « L’Éternel parla à Moïse et dit : Parle aux enfants d’Israël. Le prêtre juif (le premier fut Aaron) entend donc ce que lui dit Yahveh, « l’Eternel ». Le prêtre est à la terre. L'incroyable journal de bord de Byrd. L'incroyable "journal de bord" de l'amiral Byrd . Cet article est la suite logique de deux articles précédents sur "L'extraordinaire découverte de l'Amiral Byrd" qui ne pouvait être allongé outre mesure et qu'il convient et de lire respectivement en priorité aux adresses suivantes : Cette aventure de l'Amiral Byrd est si extraordinaire, que nous avons pensé faire le rapprochement avec l'aventure, bien connue, d'Alice au pays des merveilles que nous devons au mathématicien et écrivain britannique Lewis CAROLL en 1865.

Nous savons en effet, qu'Alice est plongée dans ce roman, par un concours de circonstances, dans un monde fantastique où rien ne se passe comme on pourrait le supposer. Il en a été de même, on le sait déjà, de l'Amiral Byrd, qui a pénétré dans un univers si insolite qu'il défie l'imagination la plus échevelée.

Quand on découvre le "Carnet de bord" de l'amiral Byrd. Nous en avons fait une modeste traduction que nous vous livrons plus bas : En couverture: Page1: Page 2 Page 24: AGARTHA LA TERRE CREUSE. Helena Blavatsky, fondatrice de la Société Théosophique en 1875, soutient l'existence d'une Grande Loge Blanche (blanc = voué au bien), composée de Grands Maîtres ou Mahatmas, qui veilleraient sur le monde. Celui qui préside, le Seigneur du Monde, vit à Shambala, qui se trouve dans le désert de Gobi. Il est venu de Vénus. Ses assistants sont le Bouddha, le Maha-Chohan, Manou et Maitreya.

L'assistant de Manou est le premier Maître d'Helena Blavatsky, en 1851 : Maître M (Morya), et l'assistant de Maitreya est Maître KH (Koot Hoomi), autre Maître d'Helena Blavatsky (Peter Washington, La saga théosophique, Chambéry, Exergue, 1999, p. 14-15). Voir : La Société Théosophique L'une des sources contemporaines concernant cette civilisation souterraine est le livre The Smoky God (1908) de Willis Emerson. Ferdynand Ossendowski, dans Bêtes, hommes et dieux, a laissé un témoignage saisissant. Sous les pyramides des vestiges gênant d’une science avancée… De nombreux témoignages historiques ou contemporains permettent d’être convaincus de la présence, sous le plateau de Gizeh et l’ancienne cité du Caire, d’un savant enchevêtrement de passages, conduits, salles, cavernes naturelles, de lacs, et d’une grande cité, renfermant des artefacts sophistiqués révélant un très haut niveau de technicité.

L’information relayée par les médias jusqu’ en 1935 est depuis soustraite au public par les autorités archéologiques. L’histoire oubliée des pyramides… Pour bien saisir les connaissances secrètes de la Bible, il est important de prendre conscience de l’ampleur du système de galeries souterraines et celle des équipements des salles qui en dépendent, sous la surface du plateau des Pyramides. Car c’est là que se développèrent les éléments majeurs des enseignements de l’Ecole de Mystères. Le district de l’Oasis Fayoum, situé à seulement quelques kilomètres au-delà des limites du Nome de Memphis, présente un site d’un intérêt exceptionnel.

Il déclarait : … Les secrets de ÎLE DE PÂQUES ET de la CIVILISATION DE L’INDUS. Comte de Saint-Germain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Comte de Saint-Germain. Le comte de Saint-Germain est un aventurier du XVIIIe siècle, probablement né entre 1690 et 1710 et décédé à Eckernförde (Schleswig) en 1784. Origines[modifier | modifier le code] Sa naissance n'a pu être conjecturée que sur la base de quelques témoignages épars, dont celui de son ami le prince Frédéric II de Hesse-Cassel, qui laissent supposer qu'il était l'enfant illégitime du prince François II Rákóczi de Transylvanie et de la princesse Violante-Béatrice de Bavière, de la maison de Wittelsbach, et qu'il fut élevé à Florence par Gian' de Medici, beau-frère de la seconde[1]. Quoi qu'il en soit, certains virent en lui le descendant caché de quelque personnalité royale, et dans cette filiation supposée la raison de son intimité avec le roi Louis XV. Un laboratoire d'alchimie au château de Chambord[modifier | modifier le code] Saint-Germain quitte Londres en 1746.

Rapidement, la supercherie est dévoilée et Gauve reconnu. Koenigsegg | Official website of the Swedish Hypercar manufacuturer. Antenne de Lecher. Sous les pyramides des vestiges gênant d’une science avancée… L'ARCHE DE NOE CONFIRMÉE. L’Alchimie de nos jours. Fulcanelli, la Rue de l'Alchimie, ou l'illustration de ses livres. Langue des Oiseaux. Pourquoi ce lien entre Blanche Neige et l’alchimie ?