background preloader

Sciences de gestion.

Facebook Twitter

Communication de crise : de la relation à la légitimité. Communication de crise : de la relation à la légitimité Par Myriam Delouvrier et Didier Heiderich On a pour coutume de dire, à juste titre, qu’une communication de crise réussie ne se voit pas. Pourtant, la communication de crise est à l’origine d’un malentendu qu’il nous faut dissiper d’emblée : réduite aux opérations « médias », la réputation, la « e-Réputation » ou encore les fameux « éléments de langage », nombre d’acteurs s’égarent dans le choix d’une stratégie de communication en situation de crise. Elle ne peut en aucun cas se limiter à des messages clés, du mediatraining et quelques tweets devant lesquels s’émerveille l’amateur.

L’erreur par excellence recouvre l’approche médiatique : l’intérêt de la presse et la pression médiatique sont généralement les symptômes d’une crise et non la crise elle-même. Une affaire sérieuse Définir ce qui est à protéger L’interne : une priorité en communication crise Relations et légitimité Système de légitimités Publics et légitimité Gagner la confiance. Gérer une communication de crise en 10 étapes. La communication de crise constitue une part importante du travail des marketeurs. Pourtant, une fois que l’on connait la marche à suivre, résoudre une crise devient… surmontable. Découvrez 10 étapes très simples pour développer une communication de crise solide. #1. Respirer.

. #2. . #3. . #4. . #5. . #6. . #7. . #8. . #8. . #9. . #10. Chaque crise est différente. Gérer une communication de crise en 10 étapes was last modified: December 16th, 2015 by Clément René. Communication de crise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La communication de crise est l'un des domaines de la communication institutionnelle avec la communication interne, la communication externe, les relations publiques, les relations presse, la publicité. Il faut cependant comprendre que la communication de crise est transversale et concerne l'ensemble des domaines de la communication. La communication de crise est également l'une des composantes de la gestion de crise, elle peut se distinguer en deux branches : la communication directement utile à la gestion de crise (alerte des clients ou des populations, consignes, communication de coordination des opérations) qui se destine à réduire les impacts directs de la crise et la communication sur les enjeux, qui se destine à limiter les polémiques et à protéger la réputation d'une organisation en crise[1].

Crise[modifier | modifier le code] Définition[modifier | modifier le code] Caractéristiques[modifier | modifier le code] Méthode historique. Réagir à la crise : les principes-clés | Gestion de Crise. Lorsqu’une crise survient, il faut travailler dans l’urgence et sous un stress permanent. Des conditions favorables donc aux erreurs de décision et de communication ; erreurs qui s’avèrent bien souvent irréparables pour l’entreprise. Voilà pourquoi, nous vous proposons notre assistance, des premières heures jusqu’à la fin de la crise, pour relever les nombreux défis qui se poseront à vous. Disponibilité en urgence L’assistance en situation de crise n’a de sens que si elle est quasi immédiate. C’est pourquoi, au moins un de nos consultants seniors est toujours disponible afin de répondre immédiatement à une urgence. Consultants seniors que nos clients peuvent joindre en permanence par téléphone.

Si la situation le demande, un consultant vous rejoindra dans la demi-journée. Coaching cellule de crise Une crise ne peut être bien gérée sans une cellule de crise qui le soit aussi. C’est pourquoi, nous pourrons participer activement à votre cellule de crise pour : Communication interne Sortie de crise. Trois exemples de boîtes qui ont su gérer une communication de crise. Comme toute entité vivante, une entreprise peut être soumise à une crise aïgue et inattendue. L'hypermédiatisation entraîne une crise médiatique qui peut s'avérer dévastatrice. L'expérience montre que préparée en amont, la communication de crise, peut permettre de sortir par le haut de ces périodes difficiles. Trois exemples de boîtes qui s’en sont plutôt bien sortis ! Aéroport de Paris : le terminal 2E s’effondre Mai 2004, le nouveau terminal 2E de Roissy-Charles-de-Gaulle s’effondre. Six personnes trouvent la mort et de nombreuses autres sont blessées.

Il est d'emblée, annoncé que la sécurité est l’absolue priorité de l’entreprise, le terminal sera si nécessaire rasé ! Leclerc : la crise du steak haché Fin octobre 2005, un lot de steaks hachés, de la marque Chantegrill, vendu par les supermarchés Leclerc déclenche une vague d'intoxication alimentaire causée par la bactérie Escherichia coli. Toyota : 16 millions de voitures rappelées ! Courant 2010, changement radical de stratégie. Communication de crise : l'entreprise face aux pressions de ... L'entreprise est aujourd'hui un acteur extrêmement influent dans la société. La mondialisation des échanges a permis aux sociétés de croître et d'acquérir un grand pouvoir.

Le pouvoir économique a suppléé le pouvoir politique. La structure des grandes entreprises devenue transnationale empêche le pouvoir politique de jouer son rôle de contrôle de l'activité économique. De plus, la puissance financière de ces grands groupes protéiformes est comparable à celles d'états d'Europe. Dans ces conditions et en l'absence de régulation du pouvoir économique, la société civile a peu à peu décidé de contrôler les agissements des entreprises. Les ONG, acteurs majeurs de la société civile, jouaient un rôle de contestation contre les gouvernements jusqu'à cette inversion entre pouvoir étatique et pouvoir économique. . [ . . . ] [ . . . ] [ . . . ] [ . . . ] [...]