background preloader

Yougoslavie Jugoslavija Југославија

Facebook Twitter

Réécriture de l'histoire avantage TITO. « La Guerre de Bosnie a été brutale, mais ce n’était pas un Holocauste » Storytelling du Monde décryptage. 5 juin 2013 Article en PDF : (…) Au-delà de la guerre de Bosnie, c’est à travers ce prisme que Le Monde prétend lire la période de quelques années qui précède le déclenchement des guerres en 1991.

Storytelling du Monde décryptage

L’objectif étant de faire du nationalisme serbe un nouveau national-socialisme. Tout se passe comme si Le Monde s’efforçait de plaquer sur cette période de la fin de la Fédération le schéma de la montée du nazisme et de la responsabilité allemande dans le déclenchement de la 2ème Guerre mondiale. Dans cette perspective, il faudrait attribuer au seul nationalisme serbe et à ses ambitions hégémoniques supposées la responsabilité de l’éclatement de la Fédération yougoslave. Ce storytelling a toutefois un contrepoint insolite : la ligne du quotidien lui-même pendant les dernières années de la Fédération (1987-1991). (…) Dans « Bosnie : ethnies ou peuples ?

(…) Notre dernier chapitre s’intitule Le Monde et Srebrenica. En décembre 2012, le TPIY prononçait un nouveau verdict d’acquittement. 1869-1958 Slobodan Jovanović. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1869-1958 Slobodan Jovanović

Slobodan Jovanović (Slobodan Yovanovitch) (en cyrillique Слободан Јовановић), né le à Novi Sad et mort en exil à Londres le , est un juriste, historien et homme politique serbe et yougoslave. De 1942 à 1943, il fut Premier ministre du gouvernement royal de Yougoslavie à Londres. Biographie[modifier | modifier le code] Slobodan Jovanović fut l'un des plus éminents historiens et juristes serbes du Royaume de Serbie et de Yougoslavie. Fils du chef des premiers libéraux en Serbie, Vladimir Jovanović, il était le premier Serbe surnommé Slobodan (Liberté). 02/2012 S.Jovanović par RolandVasic. Roland Vasic SLOBODAN JOVANOVIĆ Un intellectuel serbe et yougoslave entre deux siècles Préface de Stevan K.

02/2012 S.Jovanović par RolandVasic

Pavlowitch Présentation de l'auteur « Notre Voltaire » − ainsi qualifié par son homonyme Dragoljub Jovanović − Slobodan Jovanović reste méconnu en Europe occidentale, en France où il fut notamment membre correspondant de l’Académie des Sciences morales et politiques. Yougoslavie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yougoslavie

Territoire des entités politiques connues sous le nom de Yougoslavie. Armoiries du royaume de Yougoslavie. La Yougoslavie a correspondu à trois réalités politiques différentes au cours du XXe siècle : La première Yougoslavie fut une monarchie fondée le par Pierre Ier de Serbie. Elle a été d'abord baptisée : Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, avant d'être renommé Royaume de Yougoslavie, le .

Jacques Merlino, journaliste, ex-rédacteur en chef d’Antenne 2 – epc

Les vérités yougoslaves ne sont pas ttes bonnes à dire. Il y eut Timisoara.

Les vérités yougoslaves ne sont pas ttes bonnes à dire

Puis la guerre du Golfe. Et vint la Yougoslavie. Avec les mêmes stéréotypes, les mêmes simplifications, les mêmes exagérations. Cette fois, nous sommes directement concernés : c’est l’équilibre de l’Europe qui est en jeu. S’il se confirme que l’Allemagne tire les ficelles en coulisses afin d’accroître sa zone d’influence, s’il se précise que le contrecoup se prépare à Moscou avec la chute de Eltsine et l’arrivée au pouvoir des nationaux-communistes, s’il est prouvé que les Etats-Unis poursuivent des buts autres qu’humanitaires, s’il s’avère que l’ONU est victime de graves dysfonctionnements, que les agences d’information ont perdu leur impartialité, que la presse libérale est en train de sombrer par aveuglement militant et, enfin, si l’on démontre que le Vatican est une puissance plus puissante que les autres et que son interférence dans la crise yougoslave est considérable, alors il importe de savoir comment et par qui nous sommes manipulés.

1995 Srebrenica laVérité cachée. 1999 Agression del’OTANen Yougoslavie. 1999 Racak no-massacre 1mensonge criminel. 6 février 2009 Article en PDF : Helena Ranta, une spécialiste finlandaise de médecine légale de renommée mondiale, âgée de 62 ans, vient de publier sa biographie à Helsinki, écrite avec l’aide de Kaius Niemi, un des directeurs du journal Helsingin Sanomat.

1999 Racak no-massacre 1mensonge criminel

Elle était la responsable de l’équipe d’enquêteurs internationaux chargée sur place du rapport sur les événements qui s’étaient déroulés dans le village de Racak, au Kosovo, où 45 cadavres avaient été découverts en 1999. La sinistre trouvaille avait été immédiatement transformée par les médias occidentaux en un massacre de civils albanais attribué aux Serbes, suscitant l’indignation mondiale, et servant de prétexte justificatif du bombardement de la Yougoslavie. Dans son livre, Helena Ranta fait des révélations spectaculaires sur les pressions qu’elle a subies pour accréditer la fausse version de la culpabilité serbe, faisant ainsi voler en éclats un des plus grands mensonges de la guerre dans les Balkans.

Une déclaration imposée. 1999 1ère Propagande deGuerre humanitaire. Il suffit de s’en remettre aux preuves.

1999 1ère Propagande deGuerre humanitaire

L’industrie militaire et les entreprises de médias, de relations publiques, sont celles qui déplacent le plus d’argent dans le monde. « Nous nous trouvons vraiment devant un grand commerce », estime Diez. Pour analyser la notion de propagande, il ne faut pas tomber dans le simplisme. Ángeles Díez la considère au sens large : « La propagande est un système complexe dans lequel ne participent pas seulement les milieux de la communication ; elle circule dans tous les espaces de sociabilité (dans les écoles, dans la rue, dans les cafés) ».

Quant à la propagande de guerre, elle utilise des mécanismes chaque fois plus sophistiqués et efficaces, car la manipulation grossière reste beaucoup plus facile à découvrir par le public.