background preloader

Islamophobie

Facebook Twitter

Pourquoi je suis allée au meeting de Saint-Denis du 11 décembre dernier ? « Pour une politique de paix, de justice et de dignité » Depuis ce "diabolique" meeting du 11 décembre auquel j'ai participé, j'ai été pas mal interpellé sur les réseaux et mise en cause par une certaine presse.

Pourquoi je suis allée au meeting de Saint-Denis du 11 décembre dernier ? « Pour une politique de paix, de justice et de dignité »

J'assume complètement cette participation et je ne regrette rien mais il me semble naturel d'expliquer cette participation. Ce meeting était organisé par un certain nombre d’organisations et de personnalités avec qui je travaille depuis longtemps autour de la nécessité de lutter contre l’islamophobie et la montée des discriminations dont sont aujourd’hui victimes les musulmans « réels ou supposés ». Devait en outre y intervenir un représentant de la LDH dont je suis membre depuis plus de 30 ans. Ce meeting « Pour une politique de paix, de justice et de dignité » avait pour objectif de faire le point sur un certain nombre de sujets essentiels après les attentats de janvier et de novembre. Meeting à Saint-Denis le 11/12 : « Pour une politique de paix, de justice et de dignité » A 18h30, Bourse du Travail de Saint-Denis, 9-11 rue Génin (entrée aussi possible rue Bobby Sands), Saint-Denis (93), Métro Porte de Paris.

Meeting à Saint-Denis le 11/12 : « Pour une politique de paix, de justice et de dignité »

Appel : Ce meeting de Saint-Denis qui fait si peur. Gilles Clavreul, de la hiérarchisation des racismes à la diffamation. Gilles Clavreul, actuel délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA) nommé en novembre 2014, a publié hier sur son compte Facebook, une « tribune » mettant en cause des « collectifs anti-démocratiques, racistes et antisémites ».

Gilles Clavreul, de la hiérarchisation des racismes à la diffamation.

Il indiquait alors à leur propos que : « Sous couleur de dénoncer une prétendue atteinte aux libertés fondamentales, libertés que le gouvernement protège, sous le double contrôle du parlement et de magistrats indépendants, sous couleur d'un antiracisme perverti, cette offensive vise uniquement à légitimer l'islamisme, à défendre des prédicateurs fondamentalistes et à piéger la jeunesse des quartiers dans une radicalité sans issue. » M. Clavreul les accuse donc de ne pas défendre les idées correspondantes à leur objet, et les assimile à des relais légitimant l’extrémisme religieux et participant à la radicalisation. Fondamentalisme, radicalisme, islamisme, salafisme… quelle différence ? Europe 1<author id="23296" type="name">Gaétan Supertino</author> "Fondamentalisme", "radicalisme", "intégrisme", "islamisme" ou encore "salafisme"… Depuis les attentats du 13 novembre, revendiqués par Daech, de nombreux mots sont employés pour pointer du doigt certaines dérives autour de l'islam.

Tour à tour, ces mots sont mélangés, confondus et parfois même dévoyés. Europe 1 vous propose un lexique pour y voir plus clair. Ce qu’en dit le Larousse. Comprendre, pour bâtir un monde meilleur  RELIGIONS - Comme tout être humain doué de raison, j'ai été choqué en prenant connaissance des actions insensées, haineuses, effroyables et lâches qui ont été menées à Paris vendredi.

Comprendre, pour bâtir un monde meilleur 

Cette attaque est choquante, et heurte les consciences de toutes les personnes saines d'esprit, quelle que soit leur identité religieuse. Je souhaite souligner avec force et sans équivoque notre solidarité indéfectible et totale envers le peuple français dans cette situation difficile, ainsi qu'envers leur détermination à combattre le terrorisme. Les victimes innocentes et leurs familles sont dans nos pensées et nos prières. Toute la communauté musulmane est en deuil, comme tous les Français, car une attaque de cette ampleur est en réalité une agression contre l'humanité toute entière, comme le souligne notre Livre Saint. NOUVEAU TEMOIGNAGE de Marie Safiya... - CCIF (Collectif Contre l'Islamophobie en France) Le hashtag de la paix #nonalislamophobie (with images, tweets) · CAislamophobie. Le Figaro et la "justification islamique du viol des femmes non voilées" Infographie Islamophobie : Le cercle des élus déchus de la république. Le CCIF porte plainte contre RTL, Fogiel et Rioufol - Islamophobie.

“Islamophobie” : une invention française - Contre-attaque(s) Selon certains intellectuels médiatiques parisiens, “islamophobie” est un terme à bannir absolument du vocabulaire français.

“Islamophobie” : une invention française - Contre-attaque(s)

Un des principaux arguments mobilisés pour justifier ce bannissement symbolique réside dans l’affirmation selon laquelle le terme a été forgé par les « intégristes iraniens » dans les années 1970 soit pour disqualifier les femmes refusant de porter le tchador, soit pour empêcher toute forme de critique de la religion musulmane : « Le mot “islamophobie” a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Qu’en est-il de l’arabe ? Deux termes arabes sont utilisés et forment rarement un mot composé comme le terme « islamophobie » en français (mais ce genre de néologisme, en arabe comme en persan, est très rare). Pourquoi ce site ? - Contre-attaque(s) Ce 1er septembre 2015, nous lançons ce site « Contre-attaque(s).

Pourquoi ce site ? - Contre-attaque(s)

Pour en finir avec l’islamophobie ». Il s’agit pour nous de réagir face à une campagne qui ne cesse de s’amplifier, en France comme en Europe. Le racisme gangrène nos sociétés : contrôles au faciès, destruction de camps roms, agressions de femmes musulmanes, discriminations des personnes portant des noms à « consonance étrangère », projets de loi et circulaires ciblant les femmes voilées, interdiction des repas diversifiés dans les cantines… Une école privée refuse l'accès à l'école à une maman voilée. Mardi 1er septembre 2015 se tiendra devant la Cour d’Appel de Pau l’audience en appel pour déterminer si un établissement catholique a le droit de refuser l’accès à une maman voilée.

Une école privée refuse l'accès à l'école à une maman voilée

Empêchée de récupérer ses enfants à la sortie. Madame L. a inscrit ses deux filles auprès de l’établissement privé d’enseignement catholique Pradeau La Sède situé à Tarbes (Midi-Pyrénées). Après avoir scolarisé ses enfants à la rentrée 2014, elle apprend en novembre 2014 qu’elle ne peut plus rentrer au sein de l’établissement à la sortie des classes. L’administration ne lui propose qu’une seule alternative : se dévoiler ou faire raccompagner ses enfants par un tiers. La mère de famille tente alors d’obtenir des explications, mais l’administration lui oppose une fin de non-recevoir :

Sihame Assbague on Twitter: "Quand soudain, tu te souviens que la LICRA est l'un des interlocuteurs privilégiés sur les questions de racisme. CAislamophobie sur Twitter : "1990-2015 #IslamophobieALaUne La contre-attaque c'est maintenant! #CAI #Lancement #1erSept2015. Féministe ou islamophobe, il faut choisir. CAislamophobie (@CAislamophobie) Quatre fois plus d’actes et de menaces islamophobes en France au 1er semestre 2015. L’Observatoire contre l’islamophobie, composante du Conseil français du culte musulman (CFCM), établit ses chiffres sur la base des plaintes et mains courantes recensés par le ministère de l’Intérieur. « Depuis la mise en place de l’Observatoire en 2011, nous n’avons jamais vu un phénomène aussi élevé.

Quatre fois plus d’actes et de menaces islamophobes en France au 1er semestre 2015

Cette explosion ne peut s’expliquer que par les actes terroristes commis depuis janvier, lesquels ne peuvent justifier la haine à l’égard de musulmans qui ne sont ni responsables ni coupables de tels crimes », a déclaré à l’AFP le président de l’Observatoire, Abdallah Zekri. Une mutation de l'islamophobie ? L'islamophobie est selon la formule d'Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed dans Islamophobie, Comment les élites françaises fabriquent le "problème musulman": "le processus social complexe de racialisation/altérisation appuyée sur le signe de l’appartenance (réelle ou supposée) à la religion musulmane.

Une mutation de l'islamophobie ?

" Le racialisation consiste à considérer un groupe disparate et hétérogène de personnes comme un groupe homogène, aux mêmes caractéristiques sur la base d'un ou plusieurs éléments commun ou prétendument commun, comme par exemple la couleur de peau. L'islamophobie est une racialisation des musulmans dans le sens où elle considère qu'un groupe extrêmement hétérogène composé d'1,6 milliards de personnes est homogène dans sa façon d'être et sa façon de penser le monde. En clair, tous les musulmans du monde entier - et ceux supposés l'être, les fameux "musulmans d'apparence" - pensent la même chose, pratiquent l'islam de la même façon et ont la même façon d'envisager le monde.

Vos droits, Fiches Pratiques. Motif : une tenue jugée trop large. France’s feminists are colluding in oppression by supporting headscarf ban. Is mainstream French feminism racist?

France’s feminists are colluding in oppression by supporting headscarf ban

I co-founded Nouvelles Questions Feministes (New Feminist Issues) with Simone de Beauvoir in 1977 and have long been involved with Mouvement de Libération des Femmes (MLF) but increasingly, it’s clear to me that French attitudes towards the hijab and Muslim women are not just incomprehensible, but reprehensible. The first openly anti-Muslim law was passed in 2004, banning schoolgirls from wearing a headscarf, based on the belief that “religious signs” are contrary to laïcité – political secularism.

But the ideological campaign against Islam started more than 40 years ago. Journalist Thomas Deltombe established that, between the 1980s and the mid-2000s, not a week passed without one or the other of the two main French weeklies asking “Should we be afraid of Islam?” Or “Is Islam incompatible with democracy?”. Dailies, radio and TV programmes exhibited the same obsession. Islam et laïcité : interdire le voile au nom du droit des femmes, c'est une tyrannie. Une jeune femme portant le voile lors d'un cous à l'université - illustration (P.MAGNIEN/20 MINUTES/SIPA).

En France, l’islam pose problème à beaucoup de monde, dans un large spectre iconoclaste : d’organisations d’extrême-droite à certaines organisations féministes, en passant par les électeurs de droite mais aussi, de plus en plus, de gauche. En effet, si la tolérance à la diversité telle que mesurée par la Commission nationale consultative des droits de l'homme est idéologiquement et considérablement plus faible à droite qu’à gauche, elle est en recul persistant à gauche depuis 2009 selon le rapport de 2014 de ladite commission, alors qu’elle a connu à droite, après un recul persistant sur 4 ans, une légère hausse en 2014.

L'argument de la laïcité : un racisme qui ne dit pas son nom Le problème n'est pas le voile, c'est l'imposition du voile. Discriminée la veille, une solution est trouvée le lendemain. Zohra* souhaitait commencer une formation de BAFA à Orléans le lundi 27 avril pour la terminer le 4 mai. Naufrage de l'anti-racisme officiel. [Témoignage] La femme voilée t’emmerde ! CCIF. Le CCIF est désormais membre consultatif de l'ONU.