background preloader

Louise Bourgeois

Facebook Twitter

Louise Bourgeois - rts.ch - Tickets de premières. Née à Paris en 1911, Louise Bourgeois suit en 1938 son mari américain à New York où elle fréquente le milieu surréaliste, immigré aux Etats-Unis.

Louise Bourgeois - rts.ch - Tickets de premières

A partir des années 60, elle se dédie à la sculpture en métal, réalisant de grandes installations pour traiter de la sexualité, de la famille et de la solitude, thèmes essentiels de son oeuvre dont l'origine remontent aux traumatismes d'une enfance déchirée entre un père abhorré et une mère idéalisée. En marge de la scène artistique, Louis Bourgeois a présenté peu d'expositions personnelles jusqu'à ce qu'un vif intérêt se manifeste pour son travail dans les années 70. Aux thèmes récurrents de son oeuvre polymorphe constituée de sculptures imposantes, de tableaux et de dessins s'ajoutent alors des sculptures-installations réalisées avec des matériaux et des objets très variés, parfois personnels. En 1982, le Museum of Modern Art de New York lui consacre une rétrospective. Louise Bourgeois: la sculpture de la révolte. Elle a puisé dans son histoire personnelle pour mener un combat artistique et féministe.

Louise Bourgeois: la sculpture de la révolte

L'artiste Louise Bourgois dont les sculptures exploraient les relations tumultueuses entre femmes et hommes, est décédée lundi 31 mai à New York. Elle avait 98 ans. Sa très longue carrière lui a permis de devenir au cours des dernières années une figure emblématique et un mythe notamment auprès d'une nouvelle génération d'artistes féminines. Rarement un travail d'artiste n'a été aussi marqué par une histoire personnelle. Louise Bourgeois, le tour d'une oeuvre. Elle travaillait sur la féminité, le couple, la sexualité... autant de thèmes qui trouvaient leur origine dans son enfance et sa relation avec ses parents.

Louise Bourgeois, le tour d'une oeuvre

Re-créer le passé fut l'obsession de Louise Bourgeois. Plasticienne, sculpteur, l'artiste aux fameuses araignées est morte lundi à New York à l'âge de 98 ans. En 2008, à l'occasion d'une rétrospective au Centre Pompidou (Paris), Oliver Cena avait refait le tour de son oeuvre. « Mon nom est Louise, Joséphine Bourgeois. Mon père s'appelait Louis, ma mère Joséphine. Aussi, la tentation est grande de ne commenter son œuvre qu'à la lumière de sa biographie, d'y retrouver la trace des lieux de l'enfance, de l'appartement du boulevard Saint-Germain au lycée Fénelon, où elle fit ses études, de la maison paternelle de Choisy-le-Roi à celle des grands-parents, à Clamart. Appelons cela une fiction auto­biographique, ouvrant de fausses pistes, semant des pièges, entretenant des ambiguïtés.

Louise Bourgeois a régné. Louise n’attaquera plus.

Louise Bourgeois a régné

Elle fut le grand sculpteur de la seconde moitié du XXe siècle, après Brancusi et Giacometti, dont elle partageait une inspiration surréaliste. Louise Bourgeois s’est éteinte lundi à 98 ans à New York, ville où elle avait choisi de vivre depuis sa jeunesse, adoptant même la nationalité américaine. Son œuvre est surtout connue du grand public par ses immenses araignées, qu’elle appelait des «Mamans». Ayant accédé à la notoriété sur le tard, elle est la mère d’une œuvre prolifique et assez effarante, d’une violence assourdie par l’ironie. Ces dernières années, elle dessinait dans sa maison de Chelsea. Elle s’était spécialisée dans les pieds Louise Bourgeois, qui avait étudié à l’Ecole des beaux-arts de Paris, avait un dessin très maîtrisé, mais eut recours à une multitude de techniques et de matériaux pour renouveler un récit autobiographique dont elle projetait les morceaux.

L'évènement Louise Bourgeois. Marijul87 RT @Lesgarcons75003: #now Exposition Jeff Koons @centrepompidou L'art c'est de l'air pur @mvoinchet @courauclotilde @Caroline_Roux Nickinick5 RT @centrepompidou: Encore quelques jours pour voir la "Révolution dans les murs" de #Delaunay !

L'évènement Louise Bourgeois

OwSusan Rfy6 RT @centrepompidou: "Je peins avec l'unique matière qui me soit donnée : la couleur […] j'ai la vie en moi et la couleur dans le monde. " tracatarq RT @AGUA_architects: ...Centre Pompidou - initial #concept #drawing @centrepompidou alictive “@DomusWeb: RT @S__Pierre: #Gehry au @centrepompidou Poo Number xx MorganeNannini RT @centrepompidou: #Delaunay inspiré par le mouvement, cherche à dépasser les limites imposées par le format de la toile. michylculos It's me and you this afternoon Jeff.

L'araignée géante de Louise Bourgeois aux Tuileries. Maman (1999), araignée géante de Louise Bourgeois aux TuileriesCollection particulière Cheim & Read, New-York Les araignées sont souvent un objet de répulsion.

L'araignée géante de Louise Bourgeois aux Tuileries

Mygales velues ou minuscules bêtes rouges, elles suscitent sinon la panique du moins le malaise. Les prédatrices géantes qui hantent les bandes-dessinées et le cinéma fascinent et affolent les pauvres humains qui ne peuvent que fuir pour mieux s'engluer dans leur toile mortelle. De nombreux films exploitent l'effroi des braves gens devant ces monstres à huit pattes. Seuls les vrais héros peuvent les vaincre comme en témoignent "Le voleur de Bagdad" de Michael Powell (1940), "Tarentula" de Jack Arnold (1956), et même "Harry Potter et la chambre des secrets de Cris Colombus" (2002). (1)