background preloader

Inflation/Deflation

Facebook Twitter

Inflation2

Zone euro : l'inflation a ralenti en mai, Actualités. Risque inflationniste : ne pas se tromper de timing. Prix à la production : 7e mois de hausse en avril, selon l'Insee, Actualités. Vietnam: l'inflation approche les 20%, Actualités. L'inflation, une préoccupation partout sur la planète. Allemagne : les prix à la production subissent la hausse de l'énergie, Actualités. Inde: l'inflation pourrait revenir sous les 8% d'ici à septembre, Actualités. Autriche: l'inflation au plus haut depuis septembre 2008, Actualités. Les salaires se sont bien tenus pendant la crise mais ils subissent l'accélération de l'inflation - SALAIRE. Sur un an, l'inflation atteint le seuil symbolique de 2 % - CONJONCTURE ECONOMIQUE.

L'inflation au plus haut en France depuis fin 2008 - CONJONCTURE ECONOMIQUE INDICE DES PRIX. Des hausses qui font mal aux ménages. Spectacle à la Tohu - Parfois, dans la vie, les clowns chantent. Les prix à la consommation en nette hausse en mars - Economie. Pour contrer l'inflation, la BCE prend le risque de relever ses taux - POLITIQUE MONETAIRE. La BCE augmente son taux directeur à 1,25 % Pourquoi tout augmente... sauf les salaires ! - Economie. Energie : le gouvernement intervient pour limiter les hausses de prix. Gaz, essence, électricité : les scénarios du gouvernement - ENERGIE. Le prix du gaz pourrait encore augmenter de 7,5% en juillet - Economie. Le ministre de l'Energie Eric Besson veut revoir le mode de calcul des prix du gaz pour empêcher une nouvelle hausse au 1er juillet, et le gouvernement envisage parallèlement de "mettre à contribution" les pétroliers pour juguler la flambée des prix des carburants, a-t-il déclaré dimanche 3 avril sur Radio J .

Le prix du gaz pourrait encore augmenter de 7,5% en juillet - Economie

"L'objectif du gouvernement est très clair: il est, dans un contexte de montée des prix de l'énergie au niveau international, de protéger le pouvoir d'achat des Français", a expliqué Eric Besson. Avec le mode de calcul en vigueur actuellement, le tarif du gaz, qui a subi une hausse de 5,2% vendredi, risque d'être encore augmenté de 7,5% au 1er juillet. "7,5%, c'est une estimation totalement provisoire et qu'il faudrait recalculer le moment venu (...) Je pense que c'est inacceptable et qu'il faut probablement réviser la formule de calcul", a estimé Eric Besson. Les tarifs du gaz ont augmenté en France de plus de 20% sur un an, et de plus de 60% depuis 2005.

Nouvelobs.com - AFP. La flambée du prix de l'essence alarme les Français - CONSOMMATION. Les prix à la pompe vont poursuivre leur hausse dans les mois à venir - ENERGIE. Vers un gel des tarifs du gaz ? - Société. Le gouvernement envisage de geler les tarifs dugaz, affirme vendredi 1er avril le quotidien Les Echos, qui précise qu'une réunion doit se tenir dans l'après-midi à Matignon pour passer en revue les mesures susceptibles d'atténuer la hausse des prix de l'énergie.

Vers un gel des tarifs du gaz ? - Société

Le Premier ministre François Fillon reçoit la ministre de l'Economie Christine Lagarde, celui de l'Industrie et de l'Energie Eric Besson et le secrétaire d'Etat à la Consommation Frédéric Lefevbre, pour évoquer le sujet. Il n'exclut pas de geler les tarifs du gaz qui doivent être révisés le 1er juillet prochain, vraisemblablement à la hausse, en raison de la flambée des prix du pétrole auxquels ils sont liés.

"L'augmentation des tarifs du gaz au mois de juillet est très mal partie", a affirmé au quotidien une source proche du dossier, alors que les tarifs du gaz augmentent déjà de 5,2% ce vendredi. Vers un nouveau mode de calcul ? L'inflation s'accélère en zone euro - LeMonde.fr-Mozilla Firefox. La peur de l'inflation mine le moral des ménages - CONJONCTURE ECONOMIQUE INSEE-Mozilla Firefox. Agence Science-Presse-Mozilla Firefox. (Agence Science-Presse) Les prix élevés de la nourriture — à un niveau record pour le troisième mois d’affilée — constituent probablement une tendance à long terme.

Agence Science-Presse-Mozilla Firefox

Portrait d’émeutes à venir? Cliquer sur la photo pour agrandir La hausse enregistrée en février par l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) était la huitième hausse mensuelle d’affilée, et les prix mondiaux de produits de base comme le pain et le riz se maintiennent depuis décembre à un sommet. Une situation qui fait dire à Lester Brown, directeur du Earth Policy Institute, qu’on est entré dans une « tendance à long terme ».

Trois phénomènes expliquent ces sommets : les événements extrêmes de 2010 (inondations au Pakistan, canicule en Russie...), qui ont ruiné de grandes parties des récoltes; la hausse des prix du pétrole; et pour finir, un réflexe —dénoncé par la FAO— de la part de certains pays, d’entreposer une partie de leurs récoltes, de crainte qu’une pénurie ne se produise. Les craintes sur le pouvoir d’achat minent le moral des ménages français - Contes publics - Blog LeMonde.fr. Le moral des ménages français a flanché en mars.

Les craintes sur le pouvoir d’achat minent le moral des ménages français - Contes publics - Blog LeMonde.fr

En baisse par rapport à février, il est revenu à son niveau de juillet 2010, selon l'indicateur publié par l'Insee, vendredi 25 mars. Ce sont les craintes pour leur pouvoir d'achat, avec l'évolution des prix, qui entretiennent le pessimisme des Français : en mars, l'opinion des ménages sur les perspectives d'évolution de leur niveau de vie baisse de trois points par rapport au mois dernier, s'éloignant un peu plus de leur moyenne de longue période.

Les Français sont plus nombreux à considérer que l'inflation passée a augmenté (+ 5 points). Et surtout ils sont beaucoup plus nombreux à anticiper des hausses de prix (+15 points). L'Insee évoque, à ce titre, "un niveau inobservé depuis juillet 1995". Tarifs de l'électricité : légère augmentation cet été - ELECTRICITE ENERGIE EDF-Mozilla Firefox. Prix de l'électricité : l'agence Reuters a consulté la note évoquant une hausse - ELECTRICITE ENERGIE EDF-Mozilla Firefox. Gaz, EDF, alimentation : o? est le Pr?sident du pouvoir d'achat ? Quelqu'un sait-il où est passé « le Président du pouvoir d'achat » ? On aurait besoin de lui en ce moment. Les prix des carburants ou du gaz ne sont pas les seuls à grimper : les Français encaissent augmentation sur augmentation, et c'est brutal. Ouvrez par exemple les journaux ce mercredi matin : Le Figaro. France: l'inflation repart en février, soutenue par les prix du pétrole - Société.

Les prix à la consommation en hausse de 0,5% en février - INDICE DES PRIX CONJONCTURE ECONOMIQUE. L’inflation repart à la hausse en février, portée par les prix de l’énergie - Contes publics - Blog LeMonde.fr. L'indice des prix à la consommation a progressé de + 0,5 % sur un mois en février, porté par la hausse des prix de l'énergie, selon les chiffres publiés, mardi 15 mars, par l'Insee.

L’inflation repart à la hausse en février, portée par les prix de l’énergie - Contes publics - Blog LeMonde.fr

L'inflation repart ainsi à la hausse après une baisse de 0,2 % en janvier par rapport au mois de décembre 2010. En tendance annuelle, l'inflation se maintient à peu près au niveau qui est le sien depuis la fin d'année 2010 : + 1,7 % en février par rapport au même mois de 2010. L'indice était en progression de 1,8 % sur un an en janvier et en décembre. Inflation importée. L'inflation repart à la hausse en France en février - Société. Les prix de l'essence atteignent un niveau record en France. Hausse du carburant : le PCF pour "un prix maximum à la pompe" - Politique - CONSOMMATION - ENERGIE - VIE POLITIQUE - - Les Echos.fr.

L'industrie face au choc des matières premières - Les Echos.fr. Les prix des plastiques en pleine ascension - PLASTIQUE CAOUTCHOUC. Les cours du coton risquent de faire rechuter le textile-habillement - TEXTILE. L'envolée des matières premières met les industriels sous pression - Les Echos.fr. Immobilier : un nouveau krach est inéluctable avec la hausse des taux. Les niveaux de prix de l’immobilier sont situés aujourd’hui environ 5 % au-dessus des plus hauts jamais connus de 2007.

Immobilier : un nouveau krach est inéluctable avec la hausse des taux

Ces prix sont complètement déconnectés de l'évolution des revenus, ce qui fragilise l’immobilier devenu valeur refuge de référence. En effet, il est bon de rappeler les deux facteurs qui ont permis à l’immobilier de s’envoler ainsi : la crise des subprimes, doublée d’une crise financière qui a affecté la bourse ou les portefeuilles et trésoreries des ménages investis en valeur mobilières, et la chute sévère et historique des taux d’emprunt immobiliers, permettant aux ménages de regagner en solvabilité. Dommage, car la pierre regagnait ses lettres de noblesse ces dernières années. On se souvient de l’action France Telecom, passée de 198 euros à moins de 6 euros un an plus tard. Il est vrai qu’aujourd’hui, nombre de biens immobiliers reviennent sur le marché après avoir été vendu plusieurs fois. Inéluctable. La hausse du prix des carburants est-elle justifiée ? - Economie.

Le député UMP Jacques Le Guen a demandé au gouvernement de lancer une enquête sur la hausse des prix des carburants, soupçonnant les compagnies pétrolières de tirer profit de la situation.

La hausse du prix des carburants est-elle justifiée ? - Economie

A la suite des événements dans les pays du Maghreb, en Libye notamment, le prix du pétrole s'est envolé avec des répercussions des prix à la pompe. Mercredi 2 mars, le prix du baril "light sweet crude" est repassé au-dessus des 100 dollars US. "Le prix de l'essence augmente de manière anormale depuis une semaine", dénonce lundi dans un communiqué le député UMP du Finistère, qui demande au gouvernement "de lancer une enquête sur les fluctuations des prix de l'essence".

Selon Jacques Le Guen, qui cite des chiffres de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), le litre de gazole est passé de 1,08 à 1,30 euro entre début février 2010 et 2011. Quant au litre de super, il est passé de 0,85 euro à 1,45 euros. Des hausses "difficilement supportables" La hausse du pétrole, plus structurelle que conjoncturelle. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Le prix de l'or noir poursuit sa flambée, sur fond d'un embrasement du monde arabe qui ne semble pas montrer de répit.

La hausse du pétrole, plus structurelle que conjoncturelle

Le gouvernement promet plus de contrôles sur le prix des carburants. L'or noir poursuit sa flambée - MATIERES PREMIERES. Pétrole et zone euro font de nouveau trembler les marchés - BOURSE. Tous propriétaires : la fin d'un mythe. Quand cela va-t-il s'arrêter ?

Tous propriétaires : la fin d'un mythe

Une interrogation qui taraude les Français devant la flambée des prix dans la capitale, de 146 % depuis 2000, et de 17,5 % pour la seule année 2010. A l'échelon national, la hausse moyenne, en 2010, est de 9,5 % et, en Ile-de-France, de 12,1 %. En dix ans, les prix ont plus que doublé (+109 %), tandis que les revenus, eux, ne progressaient que de 45 %. "Il est urgent de stabiliser le prix des logements, comme c'est le cas en Allemagne depuis longtemps, et de revenir à une corrélation avec les revenus", demande Christian Lefebvre, président de la chambre des notaires de Paris, dans une tribune publiée dans Les Echos, une revendication plutôt rare de la part d'un professionnel de l'immobilier. Les associations de locataires, comme Consommation, Logement, Cadre de vie (CLCV) ou la Fondation Abbé-Pierre réclament, plus précisément, un encadrement ou un plafonnement des loyers.

Prix de l'essence : record historique à la pompe - Economie - Nouvelobs.com. Le FMI exhorte la RDC à ne pas relâcher ses efforts contre l'inflation - POLITIQUE ECONOMIQUE INDICE DES PRIX FMI. Flambée du pétrole : les Etats-Unis s'inquiètent pour la reprise. Trichet propulse l'euro au seuil de 1,40 dollar - POLITIQUE MONETAIRE CHANGES MARCHE OBLIGATAIRE BANQUE CENTRALE EUROPEENNE. Nouveau record pour les prix alimentaires. Zone euro : Trichet n'exclut pas une hausse des taux modérée mais rapprochée - POLITIQUE MONETAIRE BANQUE CENTRALE EUROPEENNE. Avec le prix de l'essence, "c'est nous qu'on trinque" Zone euro : prévisions d'inflation et de croissance en hausse - Economie. La Banque centrale européenne a revu à la hausse, jeudi 3 mars, ses prévisions d'inflation et de croissance pour la zone euro en 2011 et 2012, prenant note de la poussée des prix de l'énergie comme de la poursuite de la reprise en zone euro.

Zone euro : prévisions d'inflation et de croissance en hausse - Economie

La BCE table désormais sur une hausse des prix de 2,3% en 2011, contre 1,8% jusqu'à présent, et de 1,7% en 2012, contre 1,5% précédemment. Immobilier : les prix en banlieue - Finances Personnelles. Immobilier : 9,5 % de hausse des prix en France sur un an - Finances Personnelles. Prix alimentaires : Leclerc anticipe une hausse de 3 à 3,5 % BCE : la succession de Jean-Claude Trichet préoccupe les économistes - POLITIQUE MONETAIRE BANQUE CENTRALE EUROPEENNE. Carburants : les prix à la pompe retrouvent leurs niveaux record de 2008 - PETROLE.

Pétrole: pas de baisse des cours avant 2013 pour Morgan Stanley. Si le cours du baril de brut était en repli à 97 dollars hier à New York (contre 103 dollars la semaine dernière), il est loin d'être certain que cette inflexion du prix de l'or noir signe une plus longue évolution à la baisse. Pour preuve, les inquiétudes de l'Association des compagnies aériennes sur la pérennité de la reprise du trafic à cause du renchérissement du pétrole. Son directeur général explique : "Pour chaque dollar d'augmentation supplémentaire, l'industrie aérienne doit supporter 1,6 milliards de dollars de coûts additionnels". Un autre graphique de Business Insider démontre les conséquences de la crise libyenne sur le commerce mondial de pétrole. Pétrole : la flambée des prix marque une pause - Economie. Les cours du brut semblaient se stabiliser mardi 1er mars dans les échanges électroniques en Asie.

Effet des promesses de l'Arabie saoudite d'"assurer la stabilité du marché pétrolier"? Toujours est-il que la hausse du prix du pétrole marque une pause dans sa forte progression enregistrée depuis le début des troubles au Moyen-Orient. Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril perdait 8 cents à 96,89 dollars. Celui du Brent de la Mer du Nord pour livraison en avril gagnait 32 cents à 112,12 dollars.

Il avait approché les 120 dollars la semaine dernière. L’essence chère, ça y est ! Avec un baril à plus de 112 dollars, c’était attendu et c’est le coup de pompe – sans mauvais jeu de mot - sur le moral des consommateurs. Selon les statistiques publiées lundi, les prix du litre de super sans plomb 95 ont frôlé la semaine dernière leurs plus hauts niveaux de l’été 2008, à plus de 1,49 euro le litre. Comme c’est une moyenne et que la tendance n’a pas changé, ce record a sûrement été battu dès ce week-end. Pour le gazole (les trois quarts des voitures), c’est différent. Il reste un écart, mais il se resserre. Une question se pose : ces records sont frôlés ou enfoncés avec un baril à 112 dollars, alors que ce même baril de pétrole s’affichait, il y a deux ans, à plus de 140 dollars. Dans quel sens ces facteurs peuvent-ils jouer maintenant ? Une fois que l’on a dit cela, les analyses des spécialistes divergent. L’autre facteur, c’est l’euro. Nouvelle hausse « sensible » des prix à la production - CONJONCTURE ECONOMIQUE.

Pétrole : les scénarios qui font peur aux marchés - ENERGIE. L'inflation dans la zone euro révisée à la baisse en janvier - INDICE DES PRIX. Une hausse des salaires “mettrait en danger les entreprises”, selon Natixis - Contes publics - Blog LeMonde.fr. La rentabilité actuelle des entreprises françaises ne permettrait pas d'augmenter les salaires pour compenser une inflation portée par l'envolée des prix des matières premières, indique Patrick Artus, le responsable de la recherche économique de Natixis, dans une note d'analyse publiée, le 25 février. Cela "mettrait en difficulté la solvabilité des entreprises et ferait chuter l'investissement", assure-t-il.

Cette note - dont on peut lire l'intégralité ici et qui ne peut que provoquer des débats... - fait suite aux propos tenus, le 20 février, par le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet. "Nous ne pouvons rien contre l'augmentation immédiate des prix du pétrole ou des matières premières", avait déclaré ce dernier, ajoutant qu'augmenter les salaires serait "la dernière bêtise à faire" en Europe. "Il ne peut y avoir de règle commune pour la zone euro" sur ce sujet, assure pour sa part M. Baisse du pouvoir d'achat C'est déjà le cas.

L'Inde prévoit une croissance de 9 %, sur fond d'inflation galopante. C'est un chiffre à faire pâlir d'envie les économies occidentales, et pourtant il masque des réalités bien plus contrastées. Pouvoir d'achat et « ni-ni » salarial - SALAIRE. Le retour de l'inflation renforce les craintes des Français sur leur pouvoir d'achat - CONJONCTURE ECONOMIQUE INDICE DES PRIX.