background preloader

Enseignement fait religieux et laïcité

Facebook Twitter

Laïcité : principe et pédagogie - Enseignement laïque des faits religieux. Enseignement laïque des faits religieux Depuis une vingtaine d'années, les faits religieux apparaissent en permanence dans l'actualité.

Laïcité : principe et pédagogie - Enseignement laïque des faits religieux

C'est pourquoi il est nécessaire d'apprendre aux élèves à en reconnaître les formes multiples, à en comprendre la diversité, à en saisir le sens. Les faits religieux ne font l'objet d'aucun enseignement spécifique mais sont présents dans les programmes de nombreuses disciplines, comme l'histoire, les lettres, l'histoire des arts ou la philosophie car il sont un des éléments de compréhension de notre patrimoine culturel et du monde contemporain. L'Institut européen en sciences des religions. Maternelle. La laïcité à l'école. Le principe de laïcité est au fondement du système éducatif français depuis la fin du XIXe siècle.

La laïcité à l'école

L'importance de la laïcité dans les valeurs scolaires républicaines a été accentuée par la loi du 9 décembre 1905 instaurant la laïcité de l'État. La Charte de la laïcité à l'École rappelle les règles qui permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire et d’aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter. Elle est affichée dans les écoles et établissements d'enseignement du second degré publics. Laicite-educateurs.org. La Charte de la Laïcité expliquée par la classe des CM2 A. Laïcité : des ressources pour la classe.

Cycle 2 Laïcité à l'école. Cycle 3 laïcité à l'école. Naudin 2 Mise en oeuvre. Cy Naudin Canopé Dijon 1. Philippe Meirieu : Savoir et croire : vers une « pédagogie de la laïcité » ? "Nul ne peut prétendre avoir, définitivement et une bonne fois pour toutes, séparé en catégories complètement étanches le « savoir » et le « croire »".

Philippe Meirieu : Savoir et croire : vers une « pédagogie de la laïcité » ?

Partant des travaux de Jérôme Fatet et Romuald Josserand, Philippe Meirieu réfléchit à la séparation entre science et croyance et à la façon de transmettre la laïcité. "Ce que nous savons à enseigner, c’est moins une catégorisation qu’une démarche de désintrication permanente et sans cesse inachevée. Nous avons à impulser, par un travail inséparablement expérimental et historique, concret et épistémologique, une quête qui évite au sujet de s’enkyster, de s’enfermer, de s’identifier à un moment donné de son évolution et de sa configuration entre « savoir » et « croire »".

L’expérimentation scientifique et l’histoire des sciences en prison C’est sur cette question, précisément, que les recherches de Jérôme Fatet et Romuald Josserand apportent, sinon des réponses, du moins des perspectives prometteuses. En cheminant avec Galilée (5) Voir : La laïcité toujours en combat  Historiquement comme philosophiquement, la laïcité est une lutte pour permettre la libre pensée (non pour empêcher la croyance mais pour la définir comme telle précisément et non pas comme une parole de vérité).

La laïcité toujours en combat 

Réduire la laïcité à la loi de 1905 relève d'un juridisme à la fois aveugle et coupable à l'égard des nouveaux assauts contre la laïcité que mène aujourd'hui l'islamisme. L'école laïque elle-même à son origine, et les "Hussards noirs de la république" espéraient travailler à l'esprit critique et à la libre pensée (qui n'est pas contradictoire avec une aspiration métaphysique individuelle mais avec les pensées de l'orthodoxie, si). Que quelques-uns ne croient en aucun dieu, voilà la condition de la liberté et de l'égalité de toutes les croyances religieuses. S'il se peut que dieu n'existe pas, alors s'il existe, il peut revêtir n'importe quelle forme et être honoré selon divers rites et cultes.

Mais il faut revenir sur quelques points importants. Mabilon-Bonfils Laïcité : une école qui crée de l'exclusion. La rentrée scolaire 2015 s’est annoncée sous le sceau de la laïcité et de la citoyenneté.

Mabilon-Bonfils Laïcité : une école qui crée de l'exclusion

Les événements dramatiques de janvier avaient mis à l’agenda l’École dans sa capacité à créer du lien social : une série de 11 mesures pour « mettre la laïcité et la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mobilisation de l’École » avaient été adoptées dans l’urgence… mesures de réaction. Surenchère et nostalgie L’après-Charlie a ainsi donné lieu à une surenchère dans l’affichage d’une laïcité conçue plutôt comme une réponse défensive que comme un projet pour le vivre ensemble. Posée depuis les origines républicaines comme une forme supérieure de lien social, au service de l’émancipation, de la formation d’un esprit critique et de la promotion de valeurs universelles et neutres, la laïcité, accrochée aux grands textes fondateurs, procède aujourd’hui d’une nostalgie collective de réaction manifestant une forme identitaire majoritaire qui ne pense pas les identités minorées. Panique morale. Rapport Debray 2002. Enseigner les faits religieux - Enseigner les faits religieux - Séminaire 2011.

Dix ans après le rapport Debray Entretien filmé avec Régis Debray, président d'honneur de l'Institut Européen en Sciences des Religions Ouverture du séminaire par Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire Lire le texte de l'intervention Conférences "Faits religieux et enseignement, perspectives européennes" par Jean-Paul Willaime, directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Enseigner les faits religieux - Enseigner les faits religieux - Séminaire 2011