background preloader

Discrimination

Facebook Twitter

Lutte contre les discriminations. Inégalités/Discriminations. Discrimination / Egalité. Discrimination : prévention et lutte. Térébenthine, Loup, Valentine-Pimprenelle, Ea… Les prénoms des enfants de stars les plus insolites. Un plan contre les discriminations | Métropole Rouen Normandie. Un nouveau Plan Territorial de Lutte Contre les Discriminations de la Métropole Rouen Normandie a été signé mardi 1er mars par le président de la Métropole et les représentants de l’État, de la Région et du Département. L’effort pour bâtir une Métropole solidaire, intégrante et citoyenne passe par un engagement fort de l’État, des collectivités et de l’ensemble des acteurs de la société civile dans la lutte contre toutes les formes de discrimination. Alors que la lutte contre les discriminations passe par un travail de terrain persévérant dans le temps, par une myriade d’actions en apparence modestes, impliquant un grand nombre et une diversité d’acteurs, la Métropole doit assurer un rôle de coordination et de soutien de ces initiatives du territoire, en plus des actions qu’elle porte elle-même.

Valls juge « scandaleux » le tutoiement des jeunes par les policiers. Publications du CR•DSU > Les cahiers du Développement Social Urbain. L’actualité récente des événements de janvier 2015 a donné lieu, notamment dans les médias, à des amalgames « dangereux » entre les questions du vivre ensemble, de citoyenneté et de laïcité avec les phénomènes de radicalisation et le terrorisme. À nouveau, la politique de la ville est questionnée, voire accusée, comme si elle pouvait, à elle seule, résoudre des problèmes de société qui dépassent largement son champ de compétence. Il paraît donc important de poser le plus sereinement possible les termes du débat et de s’interroger sur ce que peut réellement dire et faire la politique de la ville sur ces questions, en tirant un fil, celui de la lutte contre les discriminations qui fait partie intégrante de ses objets et missions.

L’objectif de ce numéro est d’apporter un outillage aux acteurs de la politique de la ville sur les principes d’égalité et de non-discrimination. Contrats de ville : une évolution à pérenniser. Peu importe qu’une centaine de contrats de ville de nouvelle génération manquent encore à l’appel, l’Etat se félicite d’ores et déjà du virage pris par la politique de la ville. Lors des troisièmes Rencontres territoriales de la cohésion urbaine, le commissaire délégué à l’égalité des territoires en charge de la politique de la ville, Raphaël Le Méhauté, a dressé un premier bilan d’étape résolument optimiste de l’application de la loi du 21 février 2014.

A l’entendre, contrairement à ce qu’ont craint pendant des mois les élus de Ville & Banlieue, la plupart des intercommunalités accueillant un ou plusieurs quartiers prioritaires se sont investies dans la gouvernance de la politique de la ville. A côté d’une quarantaine de contrats de ville ne concernant que des communes isolées et d’une centaine d’autres simplement signés par leurs EPCI, 63% des 438 contrats seront directement pilotés à l’échelle intercommunale. Mobilisation stratégique et financière des EPCI Tout reste (encore) à faire ! Egalité et citoyenneté : la République en actes. Aller au contenu principal Egalité et citoyenneté : la République en actes Comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté26 octobre 2015 - Les Mureaux (78) Dossier de presse - La République en actesDossier complet - La République en actes Comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté6 mars 2015 60 mesures pour l'égalité et la citoyenneté Un comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté s'est réuni, vendredi 6 mars, à Matignon, sous la présidence du Premier ministre.

Retrouvez les 60 mesures dans les trois infographies suivantes et en détail dans le dossier de presse (pdf). Rendez-vous 19 Novembre 2015 5e édition de la Journée nationale des jeunes (JNDJ) - 19 novembre 2015 en France 29 Octobre 2015 Atelier « Cadre de vie et habitat dans les contrats de ville » à Sélestat (67) 09 Novembre 2015 Forum « Centres bourgs, lieux de vie » à Tarare (69) Accès directs aux sites thématiques ville.gouv.fr lacse.fr datar.gouv.fr territoires.gouv.fr.

EN IMAGES. Homosexualité, contraception, IVG... Les croisades de Christine Boutin résumées en 14 citations. Il est des combats qui symbolisent une vie. Christine Boutin a beau avoir été ministre du Logement, de 2007 à 2009 dans le gouvernement de François Fillon, c'est une bataille qu'elle mène depuis plus de trente ans : la défense des "valeurs traditionnelles et chrétiennes de la famille".

Une cause qui l'a conduite devant le tribunal correctionnel de Paris, devant lequel elle comparaît, vendredi 23 octobre, pour avoir déclaré que "l'homosexualité est une abomination". Une phrase extraite d'une interview donnée au magazine Charles en 2014, où elle multiplie les sorties polémiques. Ce n'est pas la première fois que la fondatrice du Parti chrétien-démocrate crée la polémique avec des déclarations portant sur des sujets aussi sensibles que la sexualité, l'homosexualité, l'IVG ou encore la fécondation in vitro.

Francetv info a réuni plusieurs sorties fracassantes qui ont jalonné sa carrière. Les musulmans pratiquants fortement discriminés sur le marché du travail (étude) Une adolescente refusée par un conducteur Blablacar à cause de son voile? Pas de voile dans la voiture? Ce mercredi, Djema Ouada, une adolescente de 17 ans assure avoir été victime de discrimination lors d'un covoiturage. L'affaire date de cet été. Dans les colonnes du Progrès, cette habitante de Grigny explique avoir réservé un trajet vers la commune de Grau-du-Roi avec l'une de ses amies. Tout se passe comme prévu, la réservation, de 42,40 euros, est payée sur le site internet. Les deux jeunes filles partent le jour J sur le lieu de rendez-vous, fixé sur une aire d'autoroute en bordure de l'A7, l'autoroute du soleil. La Mégane du covoitureur, un homme accompagné de sa compagne, arrive alors sur place. Le conducteur peut refuser un passager Également joint par le quotidien régional, le site Blablacar a dit regretter sincèrement une réaction de cette nature".

Claude Guéant affirme avoir été victime de discrimination dans le RER. POLITIQUE - Une polémique dont il se serait passé. Le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a fait réagir en affirmant ce lundi 24 août qu'il préférait "qu'on discrimine pour être efficace plutôt que rester spectateurs", dans le cadre des contrôles aléatoires de voyageurs qui risquent de se multiplier dans les gares après l'attentat manqué du Thalys. Face aux critiques, il a été contraint de nuancer ses propos dans un communiqué. Sur cette question, Alain Vidalies a tout de même trouvé des soutiens, comme Claude Guéant. Invité sur BFMTV, l'ancien ministre de l'Intérieur a estimé qu'"il faut savoir ce qu'on veut", relève Le Lab, jugeant que malgré leur aspect discriminatoire, les mesures de contrôles aléatoires pourraient améliorer la sécurité.

"Les policiers savent qu'il y a des gens qui ont plus une allure de délinquant que d'autres", a-t-il relevé. L'Etat français condamné pour des contrôles au faciès. L'Etat français condamné pour des contrôles au faciès © MaxPPP - 2015 C'est une première. Et une "grande victoire pour les gens qui sont contrôlés au quotidien en raison de leur apparence" selon les avocats à l'origine de la plainte. L'Etat français a été condamné pour cinq contrôles d'identité au faciès. Mes avocats Me Felix de Belloy et Slim Ben Achour dénonçaient des contrôles d'identité abusifs sur treize hommes noirs ou d'origine arabe. L'Etat a ainsi été condamné à leur verser 1500 euros de dommages et intérêts à chacun pour "faute lourde" du fait de "présomptions graves, précises et concordantes" sur le fait que ces contrôles ont été effectués "en tenant compte de l'apparence physique et de l'appartenance, vraie ou supposée à une ethnie ou une race".

En réaction, Me Felix de Belloy a indiqué : Toute personne qui subit un contrôle au faciès pourra aller en justice pour demander réparation. Gens du voyage à Moulineaux, près de Rouen : une situation dans l’impasse - France 3 Haute-Normandie. Gens du voyage Pour la 4ème fois en 5 ans, la communauté des gens du voyage a investi le terrain de foot de Moulineaux.

La communauté des nomades mais aussi l'agglomération sont dans l’illégalité. Par Didier Meunier Publié le 03/06/2015 | 11:18, mis à jour le 03/06/2015 | 11:36 © France 3 Haute-Normandie Plusieurs centaines de gens du voyage occupent illégalement depuis le jeudi 28 mai le terrain de sport de Moulineaux. A défaut de s’installer sur une aire plus grande (4 hectares), dite "de grand voyage" comme l’impose la loi depuis l’an 2000, les gens du voyage ont choisi ce terrain. Celle-ci dispose bien d’un terrain d’accueil sur l'agglomération mais avec une surface de 2,5 hectares, il ne remplit les obligations légales et ne peut accueillir qu'une centaine de véhicules. VIDEO : le reportage de Pierre-Guillaume Creignou et Angèle de Vecchi, avec les interviews de : Gens du voyage à Moulineaux. Mark Colborne, le « terroriste roux », devant la justice britannique.

Mark Colborne voulait tuer les gens aux « cheveux foncés ». Ce Britannique de 37 ans, qui se sentait « marginalisé » en raison de ses cheveux roux, a même projeté d'assassiner les princes Charles, premier dans l'ordre de succession au trône britannique, et William pour qu'Harry, roux comme lui, devienne roi un jour. Accusé de préparation d'actes terroristes, Colborne a comparu, mardi 12 mai, devant la justice britannique. Originaire de Southampton, sur la côte sud du Royaume-Uni, Mark Colborne avait été arrêté en juin 2014. La police avait retrouvé des notes dans lesquelles il avait déclaré : « Je veux des représailles massives, un attentat terroriste de masse qui attirera l'attention sur notre souffrance, pas seulement la mienne, mais celle de mes frères à travers le monde. » « Je suis plus comme Anders Breivik » Selon la procureure Annabel Darlow, Colborne, qui a eu une « enfance difficile », se sentait « marginalisé et dénigré par la société parce qu'il est blanc et roux ».

Des lycéens de Barentin, près de Rouen, sensibilisés aux problèmes de discrimination - France 3 Haute-Normandie. Éducation A l’invitation des infirmières et des assistantes sociales du lycée Auguste Bartholdi de Barentin, un psychologue est intervenu dans une classe afin d’y faire passer un message de tolérance. Par Didier Meunier Publié le 20/02/2015 | 19:03, mis à jour le 20/02/2015 | 19:03 © France 3 Haute-Normandie Atelier de sensibilisation aux problèmes de discrimination "Trop vieux, trop jeune, trop féminine" …. Les situations de discrimination sont nombreuses et souvent banalisées. C'est pour aider les jeunes à pour prendre conscience de ces agressions, souvent verbales, que Sid Abdellaoui, psychologue, est intervenu dans une classe. Des jeux de rôle pour prévenir la violence et l'agressivité. A travers des ateliers ludiques, ces jeunes ont pu jouer et vivre des scènes discriminantes. Pour connaître la liste des fondations et associations luttant contre le racisme et les discriminations : cliquez ici.

VIDEO : le reportage de Jean-Marc Pitte et Stéphane L’Hôte avec les interviews de : Inquiets de « l’après-Charlie », des militants anti-discrimination font cause commune. Un Cd-Rom pour « Prévenir les risques de discrimination (et) gérer la diversité » chez EDF - Pemaco, agence de communication B-to-B Lyon. FN : à Marseille, pas de carte d'identité, pas de spectacle de Noël. Europe 1 Benjamin Bonneau et Nathalie Chevance L’INFO. Faut-il être français pour assister au spectacle de Noël organisé par les mairies des 13e et 14e arrondissements de Marseille ? La question fait en tout cas polémique depuis que le maire FN, Stéphane Ravier, exige une carte d'identité et un justificatif de domicile.

La gauche crie à la discrimination. "C’est pour nous protéger des abus. " "Tout doit être carré, de A à Z. c’est une sécurité de plus, une précaution de plus. "C’est grave pour notre pays". Quant au groupe socialiste, il dénonce "une communication purement politicienne qui rappelle la musique discordante de la préférence nationale". Du BTP au Club XXIème Siècle. Najoua Arduini-ElAtfani veut démolir la discrimination. A la tête du Club XXIème Siècle, Najoua Arduini-ElAtfani veut faire bouger entreprises et politiques sur la question des inégalités. Match l'a rencontrée. Elle assume : oui, le Club XXIème Siècle est élitiste. Najoua Arduini-ElAtfani, membre depuis sept ans, présidente depuis six mois, ne craint pas la comparaison entre cette structure, qui a vocation à combattre les discriminations, et le prestigieux club du Siècle, rassemblement des élites politiques, économiques et médiatiques qui s’y retrouvent par cooptation.

Tant pis si le Siècle et ses fameux dîners ont été décriés comme des exemples de l’entre-soi que cultivent les puissants. «Je pense que la comparaison nous a servis, explique Najoua Arduini-ElAtfani à Paris Match. Elle a démontré à l’ensemble des dirigeants de toutes les sphères qu’on peut être issu de toutes les diversités et réussir. Au Club XXIème Siècle, Najoua Arduini-ElAtfani marche dans les pas de plusieurs femmes qui se sont ensuite engagées en politique. Qui est Jacques Toubon, le nouveau Défenseur des droits ? Prévention de la discrimination. La prévention de la discrimination est un des fondements du code du travail français, elle est de plus en plus souvent invoquée mais finalement plus rarement avérée dans les différents opposants salariés et entreprises.

Les dirigeants d’entreprises nous interrogent de plus en plus fréquemment sur le « comment » identifier ces situations de discrimination aux différents niveaux de l’entreprise et sur les informations à donner à leurs cadres pour mieux se prémunir des risques ? Il existe différentes formes de discrimination, les plus factuelles ont rapport à la rémunération. Sur la base du postulat du code du travail qui nous dit "à travail égal, salaire égal" l’analyse de ces cas de discrimination pourrait sembler simple mais déjà au plan du salaire les critères de mesure peuvent faire débat. Si on peut par exemple pour un poste donné quantifier un nombre de pièces fabriquées ou réparées, cela devient plus délicat pour d’autres métiers.

Bizutage: de la prison avec sursis pour une agression à Dauphine | France info. Les jeux d'intégration oui, comme ici à Toulouse. Le bizutage non. C'est un délit © Maxppp Quatre jeunes gens ont été condamnés à huit mois de prison avec sursis pour l’agression d’un étudiant à Paris-Dauphine. Une cérémonie d’intégration avait tourné en bizutage violent à l’université en octobre 2011. Dans cette affaire qui avait fait du bruit à l’automne 2011, quatre garçons d’une vingtaine d’années ont été condamnés à la même peine, bien qu’un seul était poursuivi pour violences aggravées. Les trois autres jeunes gens ont comparu pour complicité. Blessures et humiliation En début d’année universitaire, un étudiant de 18 ans de Dauphine à Paris avait souhaité rejoindre un groupe proposant diverses activités, la Jeune association pour la promotion des activités à Dauphine (JAPAD). Le bizutage est un délit Lors du procès le 2 juin et près de trois ans après les faits, la victime semblait encore très marquée psychologiquement.

Conférence-Debat : Discrimination Vivre Ensemble En Entreprise (Jeudi 24 Janvier 2013) | LICRA. Feelings: un jeu pour lutter contre les discriminations. «La Ve République est fondée sur la discrimination» Enfant de chômeur, la cantine n’est pas pour toi.

Affaire Keddadouche

Discrimination : Les Français veulent plus de sanctions. Travail, école, vie quotidienne : comment faire face aux discriminations ? | France info. Santé - Les discriminations liées au handicap et à la santé. Commentaires excessifs : le Conseil d'Etat confirme l'avertissement de la CNIL à l'encontre de la société FONCIA. RC Lens : ce curieux critère de discrimination que le Racing veut combattre. Eloge de la différence. Cinq livres pour les 5-13 ans.

Harcèlement sexuel au travail : le défenseur des droits publie une enquête exclusive. Un nouveau groupe de travail consacré aux discriminations dans le sport. Plan gouvernemental «pour l'égalité républicaine et la lutte contre les discriminations» La journée de l'élimination de la discrimination. Une campagne avec des couples transexuels pour Barneys New York. L'égalité des chances perd du terrain en France. Subir racisme et discrimination fait vieillir plus vite | Santé. L’absence d’évolution de carrière est-elle constitutive d’une discrimination syndicale ? 58 % des jeunes des quartiers sensibles se disent victimes de discrimination à l'embauche. Les profs ne détestent pas les entreprises mais doivent-ils les aimer? Les professeurs ont revu leur jugement sur l'entreprise ! - Publié le Jeudi 21 Novembre 2013. Sondage : principales causes de discrimination à l'embauche envers les femmes.

Critères

Domaines. Défenseur des Droits. Débat. Divers. Documents - outils pédagogiques. Droit. International. Vie politique. Discrimination positive.