background preloader

Le marché européen de la croisière

Facebook Twitter

Le marché italien leader de la croisière européenne :Les croisières : un segment profitable aux agences de voyages italiennes. La croissance du marché italien pour les croisières est très supérieure à la moyenne européenne.

Le marché italien leader de la croisière européenne :Les croisières : un segment profitable aux agences de voyages italiennes.

Il se positionne, d’une part, comme le troisième marché européen en volume de croisiéristes, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. D’autre part, la contribution du secteur des croisières sur l’économie italienne est la plus importante d’Europe avec 4,57 milliards d’euros et une progression de +2,5% (après le Royaume Uni et l’Allemagne avec respectivement 3,12 et 3,6 milliards d’euros). L’an dernier, les ports italiens ont accueilli +11,7% de passagers par rapport à 2013 soit environ millions de passagers représentant 22,4% des escales des navires de croisières européens (20,1% des croisières effectuent une escale à Venise). Le tourisme de croisières en Méditerranée. 1.

Le tourisme de croisières en Méditerranée

Le deuxième bassin de croisières mondial 2. Le succès des croisières en Méditerranée : éléments d'explication 3. Vers les lieux les plus touristiques : itinéraires, ports et escales méditerranéens Première région touristique du monde [2], le bassin méditerranéen est, depuis peu, enrichi d'une nouvelle composante particulièrement dynamique du secteur touristique : les croisières (voir l'entrée "croisières et croisiéristes" du glossaire). Depuis le milieu des années 1990 l'heure est au gigantisme des paquebots qui, avec plus de 3 000 lits et des mensurations en conséquence, ne pouvant plus accoster dans des ports aux infrastructures devenues trop étriquées, sont à l'origine d'investissements colossaux en des points précis du bassin de navigation.

Croisière : la France connaît la plus forte croissance des marchés européens. Antoine Lacarrière.

Croisière : la France connaît la plus forte croissance des marchés européens

L'industrie de la croisière a créé 10 000 emplois en Europe en 2014. L'industrie de la croisière a poursuivi sa croissance en 2014, permettant la création de 10 000 emplois en Europe l'année dernière, selon les chiffres de l'Association internationale des compagnies de croisières (Clia).

L'industrie de la croisière a créé 10 000 emplois en Europe en 2014

Celle-ci estime néanmoins que le développement futur de l’activité suppose de lever un certain nombre d’obstacles. La France devient le quatrième marché européen de la croisière. Pour tous les professionnels qui se mobilisent depuis de longues années pour promouvoir la croisière dans l’Hexagone, l’évènement est historique.

La France devient le quatrième marché européen de la croisière

Pour la première fois, en 2013, plus d’un demi-million de Français, 522.000 pour être exact, ont effectué une croisière maritime. Cela représente une nouvelle hausse de 9%, similaire à celle déjà enregistrée entre 2011 et 2012. Elle permet à la France de devenir le quatrième marché européen de la croisière et, avec l’Allemagne, le plus dynamique du continent. Le marché français, qui bénéficie depuis plusieurs années d’une croissance soutenue, a supplanté l’Espagne à la quatrième place, les graves difficultés économiques rencontrées dans la péninsule ibérique ayant entrainé deux chutes consécutives de 18% du nombre de passagers espagnols en 2012 et 2013.

Après l'Horizon, ici à Toulon, CDF va exploiter un second navire (© JEAN-LOUIS VENNE) Les trois leaders totalisent 86% du marché tricolore Paquebot de MSC à Marseille (© VINCENT GROIZELEAU) Croisière : Nouveau bond français dans un marché européen contrasté. Bilan mitigé, du moins en apparence, pour l’industrie de la croisière en Europe, à l’exception notoire de l’Allemagne et de la France, la première prenant la place de leader sur le continent et la seconde y enregistrant la plus forte progression.

Croisière : Nouveau bond français dans un marché européen contrasté

Certes, le marché global continue de croître mais, avec 6.387 millions de passagers européens en 2014, l’augmentation ne fut que de 0.5% par rapport à 2013, déjà marquée par un net ralentissement (1% de mieux seulement par rapport à 2012). « La croissance plus lente nous rappelle que le succès ne peut jamais être tenu pour acquis. Nous sommes optimistes pour le futur, nous constatons que la demande mondiale pour la croisière est en hausse, et nous savons que les opportunités pour l’Europe sont nombreuses – depuis les faibles taux de pénétration du marché jusqu’aux nouveaux navires qui seront lancés. Croisières : le marché européen a encore battu un record en 2014.

Le groupe Costa moteur du marché européen des croisières. L’étude publiée par la CLIA (Cruise Lines International Association) à l’occasion du salon Cruise Ship Miami 2015 illustre de manière flagrante la poursuite du boom des croisières à travers le monde.

Le groupe Costa moteur du marché européen des croisières

En 2014, dans les principaux marchés d’Europe, cinq croisiéristes sur dix ont effectué leur croisière à bord d’un navire opéré par le Groupe Costa. « Être leader du marché dans les principaux pays européens nous encourage à proposer à nos hôtes des formules de vacances exceptionnelles et un service inégalé, déclare Michael Thamm, CEO du Groupe Costa.

En Europe, ce sont déjà cinq croisiéristes sur dix qui partent en vacances avec nous. J’aimerais remercier nos hôtes de la confiance qu’ils nous témoignent, ainsi que nos agences partenaires pour leur soutien. Nous allons continuer à nous développer en Europe et en Asie, grâce à de nombreuses nouveautés et à une forte croissance ». Le marché italien leader de la croisière européenne :Les croisières : un segment profitable aux agences de voyages italiennes. Waterweb fluvial, dédié au tourisme fluvial.