background preloader

/!\ Nanotechnologie à l'étude (VEILLE)

Facebook Twitter

Nanotechnologie. biotechnologie. Voir les nanoparticules à travers la peau. NANO.

Voir les nanoparticules à travers la peau

L'utilisation croissante des nanomatériaux soulève des préoccupations concernant les effets à long terme d'une exposition chronique des nanoparticules sur la santé humaine. Cependant, l'exposition aux nanoparticules est difficile à évaluer de manière non invasive en utilisant des techniques de mesure actuelles. Une nouvelle technique présentée dans la revue Nature Communications indique qu'il est possible d'étudier le stockage de ces nanoparticules dans la peau à la lumière UV. Nanotechs : débattre maintenant plutôt que trop tard.

Par Daniel Kaplan le 02/02/06 | 8 commentaires | 1,758 lectures | Impression Dans la Lettre d’information de janvier 2006, Transversales propose une intéressante – et très critique – série d’articles sur le développement des nanotechnologies, autour de deux questions centrales : “Quelles en sont les finalités ?

Nanotechs : débattre maintenant plutôt que trop tard

(…) Qui pilote ces choix industriels ?” Quand “les” nanotechnologies ont détourné “la” nanotechnologie de son projet durable. Par Jean-Marc Manach le 03/09/08 | 3 commentaires | 12,867 lectures | Impression Et si l’on réinsufflait un peu de politique dans les nanotechnologies ?

Quand “les” nanotechnologies ont détourné “la” nanotechnologie de son projet durable

La question se pose à la lecture d’un livre intitulé “Nanosciences : la révolution invisible” (extrait), de Christian Joachim, directeur de recherche au CNRS et responsable du groupe Nanosciences au Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (Cemes) de Toulouse, écrit en collaboration avec la journaliste scientifique Laurence Plévert. Si leur livre cherche avant tout à vulgariser ce que sont réellement les nanosciences, il s’ouvre néanmoins sur un aspect historique crucial, bien qu’étrangement absent du débat public, pourtant vif, notamment en France avec un collectif comme Pièces et Mains d’Oeuvre.

Christian Joachim s’en expliquait, le 24 janvier dernier, dans l’émission Sciences et conscience ( .ram), sur France Culture : La nanotechnologie, un “rêve” écologique. Nanotechnologies : le syndrome OGM. On a du mal à imaginer que Monsanto signe un jour une lettre ouverte avec la Confédération Paysanne déplorant le peu de financement accordé, par les autorités, à l’évaluation scientifique des risques liés aux d’OGM.

Nanotechnologies : le syndrome OGM

C’est pourtant ce qui s’est passé, aux Etats-Unis en matière de nanotechnologies. Débat sur les nanotechnologies. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Débat sur les nanotechnologies

À l'instar des autres innovations scientifiques telles que les OGM, la téléphonie mobile, et le nucléaire, les nanoparticules font l'objet d'une controverse publique. Les développements actuels des sciences permettent d'explorer, à l'échelle du nanomètre, des domaines d'interfaces entre les différentes techniques : étudier et développer des techniques mettant en œuvre des procédés nanométriques impliquant à la fois des aspects chimiques, physiques et biologiques et notamment modifier la matière à l'échelle de l'atome. Ces techniques sont regroupées sous le terme de nanotechnologies. En France, un débat public national sur les nanotechnologies a été organisé du 15 octobre 2009 au 24 février 2010 par la Commission nationale du débat public en application du Grenelle de l'environnement de 2007[4], mais a tourné court. La zone obscure des nanotechnologies. « Le schéma hylémorphique correspond à la connaissance d'un homme qui reste à l'extérieur de l'atelier et ne considère que ce qui y rentre et ce qui en sort ; pour connaître la véritable relation hylémorphique, il ne suffit pas même de pénétrer dans l'atelier et de travailler avec l'artisan : il faudrait pénétrer dans le moule lui-même pour suivre l'opération de prise de forme aux différents échelons de grandeur de la réalité physique. »i 1Les nanotechnologiesii, censées inaugurer une nouvelle révolution industrielle, souffrent du même manque.

La zone obscure des nanotechnologies

Nanotechnologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nanotechnologie

Les nanotechnologies bénéficient de plusieurs milliards de dollars en recherche et développement[8]. L'Europe a accordé 1,3 milliard d’euros pendant la période 2002-2006[9]. Certains organismes prétendent que le marché mondial annuel sera de l’ordre de 1 000 milliards de dollars américains dès 2015. Historique[modifier | modifier le code] Nanotechnologies. Contexte - Les nanotechnologies désignent les technologies qui exploitent les propriétés uniques de minuscules particules dont la taille est de l’ordre du nanomètre (millionième de millimètre).

Nanotechnologies

Les nanotechnologies représentent un marché en rapide expansion ; on les utilise déjà dans une variété de technologies et de produits de consommation. (Cliquer ici pour obtenir une liste de tels produits) Cependant, les matériaux contenant des nanoparticules peuvent être préoccupants pour la santé humaine et l’environnement, et il convient d’évaluer les risques induits par ces matériaux récemment développés. Les méthodologies qui existent pour évaluer ces risques sont-elles appropriées ? Biotechnologie. Le métier de brasseur, gravure du XVIe s.

Biotechnologie

L’OCDE définit la biotechnologie comme « l’application de la science et de la technologie à des organismes vivants, de même qu’à ses composantes, produits et modélisations, pour modifier des matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services »[1],[2]. La biotechnologie, ou « technologie de bioconversion » résulte, comme son nom l'indique, d'un mariage entre la science des êtres vivants – la biologie – et un ensemble de techniques nouvelles issues d'autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l'informatique… Par abus de langage, on la restreint souvent au domaine du génie génétique et aux technologies issues de la transgénèse, permettant en particulier d'intervenir sur le patrimoine génétique des espèces pour le décrypter ou le modifier (voir organisme génétiquement modifié).

Biotechnologie. Intelligence artificielle. L'intelligence artificielle (IA) est « l'ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence »[1].

Intelligence artificielle

Ses finalités et son développement suscitent, depuis toujours, de nombreuses interprétations, fantasmes ou inquiétudes s'exprimant tant dans les récits ou films de science-fiction que dans les essais philosophiques[5]. La réalité semble encore tenir l'intelligence artificielle loin des performances du vivant ; ainsi, l'IA reste encore bien inférieure au chat dans toutes ses aptitudes naturelles[6]. Définition[modifier | modifier le code] Le terme « intelligence artificielle », créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle « IA » (ou « AI » en anglais, pour Artificial Intelligence). Sciences Cognitives. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les six disciplines scientifiques constituant les sciences cognitives et leurs liens interdisciplinaires, par l'un des pères fondateurs du domaine, G.

A. Miller[1]. Nano. Biothechnologies. Bio, Nano & High technologies. Nano. Débat/controverse. Nanotechnologie. Critiques Nanotechnologies. NANOTECH. NANOTECHNOLOGIES. BIOTECHNOLOGIES. Nanotechnologie - Recherche image Google.