background preloader

[complément à reclasser]

Facebook Twitter

Ingrédienrs Alimentaires. Primum non nocere. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Primum non nocere

Primum non nocere est une locution latine qui signifie : « d'abord, ne pas nuire ». C'est un des principaux préceptes appris aux étudiants en médecine. Parfois on rapporte l'expression primum nil nocere[1]. Son origine est incertaine. La plus ancienne trace de ce principe se trouve dans le traité des Épidémies (I, 5) d'Hippocrate, daté de 410 av.

Le principe de non malfaisance dérive de cette sentence. Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ (de) Rudolph von Leuthold (dir.), Deutsche militärärztliche Zeitschrift : Vierteljährliche Mittellungen aus dem Gebiet des Militär-Sanitäts- und Versorgungswesens, Berlin, Ernst Siegfried Mittler und Sohn,‎ 1879 (lire en ligne [archive]), p. 171Cet ouvrage est un regroupement de 49 cahiers publiés mensuellement, puis semi-mensuellement de 1872 à 1920. Bibliographie[modifier | modifier le code] Harmoniser /puis dispatcher. Médecine. SANTÉ. Alimentation. Labo et manipulations. Une suite .....

labo et manipulations

Les coups tordus de la recherche en médecine: la dermite séborrhéique et l'haptène nicotine26 JUILLET 2012 Par BERNARD SUDAN Mon manuscrit original (1) décrivant une dermatite familiale impliquant l'haptène nicotine de la fumée de tabac a été publié dans la revue Allergie et Immunologie (Paris) dont l'éditeur était Georges Halpern alors que ce même manuscrit avait été soumis au comité de lecture de la Revue Française d'Allergologie et d'Immunologie Clinique fin 1977. Nous étions alors en 1978 et j'avais envoyé pour information mon manuscrit à Halpern sans lui demander une quelconque publication...Mon manuscrit original n'avait plus que quelques points mineurs à modifier dans la Revue Française d'Allergologie et d'Immunologie Clinique pour être publié et quelle ne fut pas ma surprise en voyant ce même manuscrit publié dans Allergie et Immunologie avec une note éditoriale particulièrement calomnieuse:

"médecines nouvelles" - Mise en garde par Miviludes. La description des quelques méthodes présentées ci-dessous ne prétend pas à l’exhaustivité.

A voir par curiosité. On peut se rendre compte du lien qui existe entre certaines agences gouvernementales et le Lobby Pharmaceutique. Même si certaines méthodes sont douteuses, on peut y voir une méconnnaissance totale de certains sujets. – titiduc

Elle est extraite pour partie du Rapport de la Miviludes pour l’année 2010 remis au Premier ministre.

"médecines nouvelles" - Mise en garde par Miviludes

De nouvelles méthodes font chaque jour leur apparition, notamment sur Internet. Des méthodes non citées peuvent donc aussi présenter un risque sectaire. Les méthodes « psychologisantes » Les thèses développées par ces pseudo-thérapeutes s’appuient sur une approche «psychologisante» reposant sur trois postulats : la culpabilité du patient dans le développement de sa maladie ou de son mal être, l’angoisse de la maladie, la revendication d’un mieux être dans une société individualiste et matérialiste. C’est aujourd’hui un domaine d’offres pléthoriques attachées à des labels en renouvellement constant où se côtoient professionnels de santé, médecins et paramédicaux, ainsi que thérapeutes individuels auto proclamés à l’issue de formations non homologuées aux contenus, durée et coûts divers. Vaccins - Maquette 75_int1_Maquette 46_02/31.qxd - courrier_alis_75-27-35.pdf.

Autisme, schizophrénie et hyperactivité- Phosphates dans l’alimentation : les enfants poussés au bord de la folie. Depuis une vingtaine d’années, on assiste à une progression fulgurante de l’hyperactivité, de la schizophrénie et de l’autisme chez les enfants des pays développés.

Autisme, schizophrénie et hyperactivité- Phosphates dans l’alimentation : les enfants poussés au bord de la folie

Des scientifiques du monde entier se sont penchés sur ce phénomène et, jusqu’ici, ils avaient préféré taire les résultats de leurs recherches. Mais face à la flambée de cette « épidémie », ils ont jugé nécessaire de présenter publiquement leurs conclusions. Tous mettent désormais en cause l’association destructrice du gluten et de la caséine avec les métaux lourds. En dix ans seulement, le nombre d’autistes a été multiplié par trois aux États-Unis.

Selon les données officielles résultant d’études ordonnées par le Congrès américain en 2000, c’est une véritable « épidémie » d’autisme qui se répand outre-Atlantique. Les métaux lourds incriminés Les pays industrialisés sont particulièrement concernés par cette hausse des troubles du comportement. Quand la caséine et le gluten ne sont pas digérés La preuve biochimique. Phosphates dans l'’alimentation : les enfants poussés au bord de la folie. CODEX ALIMENTARIUS. Alter infos. CODEX Alimentarius. Santé.

Médecines Parallèles

Sucaplat. LE SAVOIR EST UNE ARME.