background preloader

Dragana93230

Facebook Twitter

RUZIC Etude Choix sujet. Sncf bilan social. Sncf rapport financier annuel 2013. SNCF: la politique des petits prix plombe les bénéfices. Ces dernières années, pour remplir ses trains, la SNCF a accru son offre de prix bas.

SNCF: la politique des petits prix plombe les bénéfices

Mais si cette stratégie a permis à l'activité TGV de remonter la pente, elle n'est toujours pas rentable. «La dépréciation des actifs est encore à l'ordre du jour» a déclaré la directrice de SNCF Voyages. Le message est clair. «2016 sera l'année du low-cost, a lancé Guillaume Pepy, le président de SNCF Mobilités, mercredi lors de ses vœux à la presse. Ouigo augmente son taux de remplissage - 1 avril 2014. La SNCF élargit son offre low-cost "#OUI" pour reconquérir les consommateurs. La SNCF déploie les grands moyens.

La SNCF élargit son offre low-cost "#OUI" pour reconquérir les consommateurs

Pour récupérer ses clients passés à la voiture ou au covoiturage à cause des prix élevés du train, la compagnie ferroviaire élargit son offre de TGV à bas coût et d'autocars, réunis au sein d'une gamme baptisée #OUI. La gamme SNCF se divise désormais en trois couches: le TGV classique, dont l'offre ne change pas et qui reste le moyen de transport certes rapide et flexible, mais aussi le plus onéreux. Pourquoi la SNCF lance Ouigo ? Une opération communication Alors que le coût d’un trajet TGV ne cesse d’augmenter, la SNCF se montre capable de proposer à ses clients de voyager pour moins de 25 € sur des trajets longue distance.

Pourquoi la SNCF lance Ouigo ?

Le TGV est de plus en plus concurrencé par des alternatives bon marché (covoiturage, avions low-cost) et moins bon marché (report sur la voiture), et subit une stagnation de sa fréquentation (-0,5% en 2012) : la SNCF se devait de contre-attaquer. Barbara Dalibard lance coup sur coup de nouvelles offres séduisantes, à grands renforts de publicité et de médiatisation : les nouvelles offres ID TGV et TGV Ouigo. Voyages SNCF multiplie les services liés à l’information et aux services aux voyageurs (SMS et applications smartphone notamment), et veut bel et bien se montrer comme une société proche et à l’écoute de ses clients.

Toutes les clientèles sont visées, du low-cost au haut de gamme. La nouvelle livrée des rames Ouigo, en bleu et rose. Un laboratoire innovant Une affaire rentable Et l’avenir ? Ouibus, Ouigo : l'annonce de la nouvelle offre de la SNCF moquée par un faux communiqué. Rachel Picard, Guillaume Pepy et Roland de Barbentane au lancement de la nouvelle offre Ouibus à Paris Bercy © Robert Viennet La SNCF a présenté, le 3 septembre 2015, sa nouvelle offre low cost intégrant, sous la marque Oui, l'autocar et le TGV, en réponse à la crise et au développement des nouvelles mobilités.

Ouibus, Ouigo : l'annonce de la nouvelle offre de la SNCF moquée par un faux communiqué

Mais, fait nouveau, ces annonces ont été perturbées par la diffusion d'un faux communiqué venu visiblement de l'intérieur de l'entreprise. Ouigo, l'offre de TGV "low cost" SNCF : Ouigo, ça marche ? Moins d'un an après le lancement de Ouigo, la SNCF livre ses premières conclusions.

SNCF : Ouigo, ça marche ?

Deux millions de voyageurs ont déjà emprunté les trains à bas coûts de la compagnie. Les TGV Ouigo ont accueilli 2 millions de voyageurs depuis le 1er avril 2013. Le groupe SNCF se réjouit de ces chiffres, pourtant en-deçà des objectifs de la compagnie. 400 000 usagers n’auraient pas voyagé sans Ouigo Dans le détail, 200 000 billets ont été vendus à 10 euros et 300 000 au tarif enfant, soit 5 euros. En marge de ces résultats, la filiale Ouigo enregistre un taux d’occupation des trains de 60 %, performance inférieure aux objectifs que s'était fixés l'opérateur ferroviaire, selon Les Echos. « L'efficacité du modèle Ouigo repose sur une capacité de transport fixe de 1.200 places, qui ne s'adapte pas aux variations de trafic le week-end ou la semaine. Sncf rapport financier 28 mars 2013. Ouigo, ou comment améliorer la productivité de la SNCF.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Philippe Jacqué Des places à partir de 10 euros au départ de la gare de Marne-la-Vallée vers Lyon-Saint-Exupéry, Marseille ou Montpellier.

Ouigo, ou comment améliorer la productivité de la SNCF

C'est le prix "canon", comme le clame Guillaume Pepy, président de la SNCF, qu'offre Ouigo, le nouveau train à bas coût du groupe public dévoilé mardi 19 février. Il entrera en service le 2 avril pour trois à quatre trajets aller-retour par jour. Dix pourcent des 4 millions de billets mis en vente pour Ouigo seront proposés à ce tarif. Les prix des autres billets s'étaleront jusqu'à 85 euros, soit 30 % en moyenne de moins que le prix des places en seconde sur les mêmes trajets en TGV classique. Pour ce prix, il faudra se présenter trente minutes avant le départ du train et n'emporter avec soi qu'un bagage "cabine" de petite taille, comme en avion. >> Lire "A la SNCF, les résultats sont en hausse, malgré une activité TGV plus poussive" "Les rames rouleront deux fois plus que les autres TGV, insiste-t-elle.