background preloader

Thérapie systémique

Facebook Twitter

École de Palo Alto. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

École de Palo Alto

L'école de Palo Alto est un courant de pensée et de recherche ayant pris le nom de la ville de Palo Alto en Californie, à partir du début des années 1950. On le cite en psychologie et psycho-sociologie ainsi qu’en sciences de l'information et de la communication en rapport avec les concepts de la cybernétique. Ce courant est notamment à l'origine de la thérapie familiale et de la thérapie brève.

L'école a été fondée par Gregory Bateson avec le concours de Donald D. Jackson, John Weakland, Jay Haley, Richard Fisch, William Fry et Paul Watzlawick. Historique[modifier | modifier le code] Le Projet Bateson[modifier | modifier le code] En 1952 l'anthropologue Gregory Bateson obtient le financement de la fondation Rockefeller pour une étude du « paradoxe de l'abstraction dans la communication ». Bateson est fortement influencé par le courant cybernétique, né des conférences Macy auxquelles il participe de 1942 à 1953.

Thérapie systémique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thérapie systémique

En psychothérapie, la thérapie systémique cherche à aborder les gens non seulement au niveau individuel, comme l'avait fait l'objet des premières formes de thérapie, mais dans une compréhension globale portant sur les interactions de groupes et les caractéristiques du système dans lequel elle vivent. Ces thérapies examinent les troubles psychologiques et comportementaux du membre d'un groupe comme un symptôme du dysfonctionnement du dit groupe (généralement la famille). Les psychothérapies d'inspiration systémiques peuvent être individuelles ou familiales. La thérapie systémique individuelle (thérapie brève de Palo Alto, mise en forme par Paul Watzlawick, John Weakland, D.

Fisch, etc.) diffère de la thérapie familiale dans le traitement. Les thérapies systémiques familiales sont des pratiques enveloppées par un enchevêtrement de théories cybernétique, sémiotique et systémique. Histoire[modifier | modifier le code] Portail de la psychologie. Thérapie familiale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thérapie familiale

Les thérapies familiales présentent une tentative de prendre en charge en psychothérapie plusieurs membres d'une famille. Selon les différentes approches (voir "courants"), la théorisation de l'unité de la famille sera différente. Historique[modifier | modifier le code] La thérapie familiale fut d'abord envisagée par les psychanalystes, qu'ils traitent des enfants (comme Nathan Ackerman) - dont les symptômes seront envisagés en lien avec les parents - ou qu'ils s'intéressent à la schizophrénie (comme Lidz).

D'autres études qui favoriseront des prises en charges collectives sont à rechercher dans l'école de Palo-Alto, qui étudie la communication au sein de la famille et sera d'une très grande influence. Thérapies brèves. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thérapies brèves

Il y a plusieurs sortes de psychothérapie brèves qui se référent à plusieurs modèles théoriques (psychanalytique : Balint[1] ; Malan ; Sifneos, Gilliéron, etc. ; systémique ; behavioriste, etc). Le modèle psychanalytique a encore développé des traitements brefs pour des enfants (Winnicott, Filippo Muratori & Francisco Palacio Espasa, etc.). Une de ses formes est née aux États-Unis dans la mouvance systémique après la Seconde Guerre mondiale, inspirée principalement par les travaux du psychiatre et psychothérapeute Milton Erickson, il s'agit de l'hypnose Ericksonienne. La thérapie brève systémique et stratégique a développé une autre forme de thérapie systémique brève, la programmation neuro-linguistique est elle d'inspiration behavioriste et la Thérapie brève centrée sur la solution (Carl Rogers) et l'EMDR sont inspirées par la mouvance "humaniste".

Les psychothérapies brèves psychanalytiques[modifier | modifier le code] Double contrainte. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Double contrainte

La double contrainte exprime deux contraintes qui s'opposent : l'obligation de chacune contenant une interdiction de l'autre, ce qui rend la situation a priori insoluble. Ce terme est une traduction propre au français de double bind (« double lien »), mais dans un premier temps il était question d'injonctions paradoxales. Cette notion est proposée en 1956 dans le contexte de la présentation d'une théorie des causes de la schizophrénie sous l'impulsion de Gregory Bateson. Constellations systémiques.