background preloader

Publicité

Facebook Twitter

Comment reconnaître une publicité sur Internet ? Quelques astuces pour ne pas se faire piéger. Pub ou pas ? Comment reconnaître si ce que tu vois sur une page web est une publicité ou non ? Voici quelques astuces pour bien faire la différence entre la publicité et ce qui relève de contenus journalistiques ou informatifs. D’après une étude finlandaise relayée dans un article paru sur le site Slate.fr, un enfant sur cinq seulement serait en mesure de reconnaître une publicité sur Internet ! Alors, voici un petit guide pour t’aider et éviter quelques pièges. C’est quoi une publicité ? Sur Internet, la publicité peut prendre plusieurs formes. Voici quelques exemples de publicité pour t’aider à bien les identifier. La publicité sur les sites Internet Plusieurs types de publicités sont visibles sur les sites Internet que tu visites. Exemple de bannière publicitaire sur Lemonde.fr Déjà un peu plus difficile à percevoir comme de la publicité, les bannières qui ressemblent à de la recommandation comme celle-ci trouvée sur lefigaro.fr.

Publicité Bazarchic sur lefigaro.fr. Le rôle du financement publicitaire dans l’économie du web et ses facteurs explicatifs. Travailler avec la publicité. CRDP Auvergne Ce dossier a été réalisé par le CRDP d'Auvergne pour SavoirsCDI Copyright © Photo-libre.fr Deux définitions permettront de mettre en avant l’intérêt d’apprendre à devenir critique par rapport aux messages publicitaires : 1. Publicité [1] : Activité ayant pour but de faire connaître une marque, d'inciter le public à acheter un produit, à utiliser tel service, etc. ; ensemble des moyens et techniques employés à cet effet. 2. Le but de la publicité est donc bien d’avoir un impact sur un ensemble de personnes précis.

La publicité appartient aux médias de masse et ses supports de diffusions sont multiples (télévision, journaux, internet, affiches, radio, téléphone portable, cinéma). 1. Un rapide historique permettra de comprendre comment la publicité est devenue au fil du temps un acte de « communication sociétale ».La publicité est un phénomène assez moderne lié à l’expansion des échanges d’informations. Aujourd’hui certaines critiques vis-à-vis de la publicité sont récurrentes. Maison et jardin. Les enfants et la publicité. Article paru dans le numéro 78 de Réalités Familiales : La publicité (Commander ce numéro). C’est un fait, tous les médias ne sont pas égaux aux yeux des enfants.

La télévision est le média ami des enfants et domine largement les autres médias, tant du point de vue de la notoriété que de l’intérêt. L’activité télévisuelle occupe aujourd’hui la première place des loisirs d’intérieur des enfants [1]. « Lorsqu’ils atteignent leur majorité, les enfants ont passé plus de temps à regarder la télévision qu’à n’importe quelle autre activité » (Kunkel et Watkins, 1987). Si la télévision conditionne désormais l’existence de nombreux enfants, les spots publicitaires télévisés conditionnent les émissions et le rythme avec lequel elles s’enchaînent. Les chercheurs et les praticiens s’accordent aujourd’hui sur le fait que les enfants sont susceptibles d’entrer très tôt dans le « monde des marques » (Rouen-Mallet, 2002). 2. 3. 4. 5.

Plutôt que d’interdiction, ne faut-il pas prôner une limitation ? YouTubeurs et Blogueurs : comment sont-ils rémunérés secrètement ? - LaRuche.IT. Publicité et éducation aux médias : pourquoi ? comment ? Les contextes d’étude possibles de la publicité sont nombreux dans les programmes, en collège, lycée général et technologique et en lycée professionnel. Mais ce thème peut également être abordé dans le cadre de dispositifs transversaux tels que l’histoire des arts, l’éducation à l’orientation ...

Une multitude de supports d’analyse et d’observation... Quels que soit le type de média (presse, télévision, radio, internet), les supports d’analyse, d’observation ou d’apprentissage (pour les langues vivantes par exemple) ne manquent pas. Les élèves peuvent même devenir créateurs de messages publicitaires (arts plastiques, arts appliqués...). ... De nombreux scénarios pédagogiques sont possibles et imaginables. Dans le cadre de l’enseignement des SES en lycée, il est possible d’aborder la publicité sous l’angle économique. Éveiller la curiosité des élèves sur l’envers du décor, ce qui se passe de l’autre côté. Comprendre les enjeux de la dispersion des traces laissées par l’internaute. Collège : Julien et Kevin (Les Marseillais South America) : Séduction, rancoeur, argent... Ils répondent (EXCLU) Voilà plusieurs semaines que vous suivez la nouvelle saison des Marseillais sur W9 et vous avez pu vous en rendre compte, Julien et Kevin (qui a changé depuis son retour de Moundir et les Apprentis Aventuriers 2) sont inséparables !

Depuis qu'ils se sont retrouvés ensemble en Thaïlande (Ils se connaissaient vaguement avant le tournage, ndlr), ils ne se quittent plus. Les deux amis vivent même ensemble ! Récemment, ils ont quitté leur appartement pour emménager dans une maison avec Manon Marsault, la petite copine de Julien. Alors s'ils font tout ensemble, nous sommes curieux de savoir s'ils se connaissent vraiment... Séduction, sommeil, argent, rancoeur... YouTube ne rémunérera plus les « petits » comptes. Les chaînes YouTube ne pourront plus être monétisées tant qu’elles n’atteignent pas 10 000 vues. YouTube, la plate-forme de vidéos de Google, a fait face ces dernières semaines à de vives critiques, notamment au Royaume-Uni, pour son manque de contrôle de l’affichage des publicités.

Outre-Manche, la puissante agence Havas a même annoncé qu’elle cessait ses investissements sur YouTube. En cause, le fait que les campagnes publicitaires de ses clients s’affichaient parfois sur des vidéos illégales : comptes néonazis, proterroristes… Des critiques similaires avaient été portées par des députés britanniques lors d’une commission parlementaire, durant laquelle la plate-forme avait été accusée de participer par ce biais au financement d’organisations terroristes. Google avait alors présenté ses excuses, et promis de donner plus de contrôle aux annonceurs sur les types de vidéos sur lesquelles s’afficheraient leurs publicités.

Pub ou article ? Les lecteurs américains ne voient pas la différence. Les lecteurs font-ils la différence, sur internet, entre de la publicité et des articles de presse ? Il semblerait bien que non, si l'on se fie aux résultats d'une étude réalisée par "Contently", start up américaine spécialisée en marketing. > Cliquez sur l'image pour un gros plan < Presse ou publicité ? Début septembre, Contently, qui a pour client Google, ING ou NBC Universal, a demandé à 509 personnes, toutes agées de plus de dix-huit ans, de lire plusieurs articles, tous sponsorisés façon native advertising - ces articles de presse qui ressemblent à des articles de presse, mais sont en fait financés par de grandes marques. Résultat ? Dans leur grande majorité, les lecteurs ne voient pas la différence entre les deux. Force est de constater que, la plupart du temps, rien n'est fait pour que le lecteur puisse, en un seul coup d'oeil, voir la différence entre un article et une pub.

Même chose sur Buzzfeed, où l'article est signé par la marque de jardinage qui sponsorise l'article. CDI - LYCEE POLYVALENT ET DES METIERS ELIE CARTAN - Internet : Haro sur la publicité. Dossier consacré aux conséquences de l'essor des bloqueurs de publicités ou ad-blockers sur l'économie numérique. Le taux d'équipement en ad-blockers dans les foyers français ; le rapport des Français à la publicité ; le marché de la publicité numérique ; la question du financement des contenus éditoriaux ; les partenariats entre sociétés éditrices de logiciels bloqueurs et services publicitaires ; la nécessité de repenser la relation de l'internaute à la publicité ; les tests de retour aux contenus payants dans la presse ; l'émergence de nouveaux modèles.

Les réactions de "youtubeurs" sur l'impact du recours à des "ad-blockers" ; l'intégration de contenu de marque directement dans les vidéos produites. Entretien avec le sociologue Dominique Cardon sur le rejet de la publicité par les internautes et la question de la pertinence de la publicité personnalisée. Ne lui tournez pas le dos. La pub pour le tabac au cinéma. Publicité native : Innovation pour les contenus ou risque patent de dérive éditoriale. Egalement connue sous son appellation anglo-saxonne « native advertising », la publicité native est une technique de communication publicitaire en plein essor aux USA mais également en Europe dorénavant. Les médias d’information y voient une juteuse source de revenus complémentaires non négligeables en ces temps de disette budgétaire dans les comptes d’exploitation. Les annonceurs sont ravis à l’idée de pouvoir adosser leurs contenus sous la bannière de grands titres médiatiques pour mieux toucher leur public.

En dépit de l’engouement, les questions affleurent autour du brouillage des frontières entre contenu éditorial et contenu publicitaire. Innovation ou dérive ? La publicité native est indéniablement le concept « hype » du moment chez les publicitaires et les marketeurs. Une formule qui plaît aux annonceurs et aux médias Le magazine Forbes, pionnier convaincu … Le célèbre magazine économique Forbes fait partie de ces pionniers très tôt convaincus de la pertinence du concept. Sources. Placement de produit au cinéma : 139 films de 1919 à 2011 ! Partagez-moi ! Au cinéma, un placement de produit consiste à introduire visuellement ou verbalement une marque ou un produit dans le film. Cette technique, parfois qualifiée d’undercover marketing (publicité cachée) est très utilisée depuis les années 70 pour de multiples raisons. L’attention du spectateur est maximale durant le film, il ne perçoit pas le message comme de la publicité car celui-ci s’inscrit plus ou moins habilement dans le scénario.

L’impact est durable (DVD, diffusions TV…), et dépend grandement du succès du film. D’autre part, les placements produits sont indispensables car le cinéma est le reflet du monde réel, il faut donc y présenter des marques et des produits connus pour crédibiliser le film et son histoire. Tous les placements produits n’ont pas le même impact.

C’est pourquoi les exemples de ce dossier seront répartis en huit catégories. Au programme : 1. Placement produit dans The Garage (1919) Commençons tout d’abord par la préhistoire du cinéma. 2. 3. 4. 5. 6. Campagne Orange pour la 4G : "ce n'est pas du publi-rédactionnel" (c'est pire) On connaissait le publi-rédactionnel : ces encarts placés dans les journaux, rédigés par une marque et indiqués comme tels. Une gigantesque opération publicitaire d’Orange pour ses offres 4G, intitulée "M4GIC Noël" met en lumière une pratique qui ringardise le publi-rédac : le "native advertising" (multi-media qui plus est). Faux articles, fausses émissions, vrais-faux tweets : au secours !

Enquête (réalisée conjointement avec nos confrères de PCINpact). Orange, troisième plus gros annonceur de France, a décidé de frapper (très) fort avec son opération M4GIC Noël pour promouvoir ses offres 4G. Interviews exclusives du personnage M4GIC "homme le plus rapide du monde", fausse critique de film : le ton se veut décalé. Une filiale de Canal+ pratique la pub clandestine. De plus en plus troubles. Les liens de Studio Bagel avec la publicité passent un nouveau cap. Dans deux vidéos mises en ligne ce mois-ci sur leur nouvelle chaîne "Studio Movie", la filiale de Canal+ fait la promo de deux films... sans jamais faire mention d'un partenariat avec le distributeur.De quoi déplaire aux internautes (et à un blogueur vigilant). Il n’y a pas que Buzzfeed et Melty qui raffolent du native-advertising (ce système de publicités déguisées en contenu, que Jon Oliver explique particulièrement bien) et autres "contenus sponsorisés".

Studio Bagel, un des groupes de Youtubeurs français les plus célèbres (180 millions de vues, 1,8 millions d’abonnés) récemment racheté par Canal +, s’est fait une spécialité de faire passer des messages publicitaires auprès d’un public jeune, le tout avec le même format et le même ton que pour leurs vidéos humoristiques "classiques" (principe même du native advertising). Visuel du partenariat Orangina/Studio Bagel (Nosite.tv) Et qui... Pub cachée sur Youtube : premières sanctions financières (Le Monde) Les youtubeurs dans le viseur de la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF). Le Monde révèle qu'une dizaine de youtubeurs qui ont chanté les louanges d'une marque de voiture sans préciser qu'ils avaient été payés par le constructeur, devraient être sanctionnés avant l'été.

Une transaction à l'amiable leur sera proposée. > Cliquez sur l'image pour un gros plan < Fin de partie pour la pub planquée sur Youtube ? Et l'enquête progresse visiblement bien. La publicité cachée sur Youtube, à quoi ça ressemble ? Les collégiens sont-ils dupes de la publicité cachée sur Youtube ?

Une pratique formellement interdite par la loi, comme @si le répète régulièrement. "A l'image de faux avis de consommateurs, il s'agit d'une pratique commerciale trompeuse", estime un enquêteur de la DGCCRF, interrogé par Le Monde. Outre-Manche, voilà plusieurs années que l'autorité de régulation de la publicité britannique traque la publicité cachée sur le net. Le CSA s'inquiète d'une publicité cachée pour M. Sarkozy. Le Nouvel Observateur a mis le doigt sur une publicité qui tombe à pic pour le président-candidat Nicolas Sarkozy.

L'Institut Montaigne, un think tank libéral réputé proche du patronat et de l'UMP, a en effet lancé une campagne de publicité sur la chaîne d'information BFMTV et sur les radios BFM et RMC qui ressemble étrangement au programme du candidat UMP. A tel point que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a décidé d'instruire le dossier. Interrogé par le journal, le think tank se défend : "Ces spots ne visent à soutenir aucun candidat.

Nous souhaitons simplement sensibiliser l'opinion à nos travaux". La similitude avec les "éléments de langage" du président est pourtant troublante. De la publicité politique à la télévision ?