background preloader

Liberté de la presse

Facebook Twitter

#Je Dessine. Après les attentats meurtriers de janvier 2015, toute une jeunesse a pris ses crayons pour dessiner. Dessiner pour dire son chagrin, sa colère, son incompréhension, pour exprimer son opinion. Dessiner pour soutenir aussi, parce que comme le remarque Boris Cyrulnik « quand des crayons assiègent une mitraillette, ils disent que pour eux, la liberté de penser est plus forte que les armes ». Parmi les 10 000 dessins reçus, 150 sont réunis dans cet ouvrage qui compte huit thématiques : Soutenir, Liberté d’expression, Symboles et valeurs de la République, Liberté de conscience, Se rassembler, Tous égaux, Non au terrorisme, Créer.

Avec la pertinence et la subtilité qui le caractérisent, Boris Cyrulnik introduit les dessins et nous aide à mieux les décrypter. « Ce livre offre aux enfants un lieu d’expression. Les petits eux-mêmes disent comment ils envisagent de ne pas se soumettre en apprenant à mieux vivre ensemble », Boris Cyrulnik. « Alors je suis Charlie, prouvez-le ! Monde entier ! Charlie Hebdo : son histoire - Archives vidéo et radio Ina.fr. Histoire. 17 JUILLET 2015 Charlie Hebdo devient la première entreprise solidaire de presse, qui impose de réinvestir dans l’entreprise au moins 70 % des bénéfices annuels. Charlie annonce que, pour 2015, ce sont 100 % des bénéfices qui seront réinvestis. Santé ! 5 FEVRIER 2015 Le Sénat vote à l’unanimité « l’amendement Charb », qui offre une réduction fiscale aux particuliers faisant un don aux entreprises de presse. Joli doigt d’honneur de Charb, initiateur de cette proposition, à ceux qui rêvent de tuer la liberté de la presse. 7 JANVIER 2015 Les frères Kouachi, encagoulés et armés de kalachnikovs, débarquent à l’heure de la conférence de rédaction. 2 NOVEMBRE 2011 La Une ne fait pas marrer tout le monde : dans la nuit, les locaux de Charlie sont incendiés au cocktail Molotov.

Heureusement, personne ne prend de coups de fouet, mais tout est cramé. 1 JANVIER 2008 Interdiction totale de fumer dans les lieux publics. 6 MAI 2007 Second tour de l’élection présidentielle. 1998 Année du tabac. Attentats de janvier 2015 : un an après. Depuis les attentats djihadistes de janvier 2015 – Charlie Hebdo le 7 janvier, l'Hyper Cacher le 9 janvier –, Réseau Canopé vous propose différents supports afin de susciter la discussion en classe, d'alimenter la réflexion avec les élèves et de travailler les thèmes associés tels le dessin de presse et la liberté d'expression.

Le kit pédagogique # Je dessine, conçu en partenariat avec l’association « Dessinez, Créez, Liberté » et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, révèle 27 dessins réalisés par des enfants et adolescents suite aux attentats de janvier 2015 et envoyés au journal Charlie Hebdo. Ils sont accompagnés de 7 dossiers pédagogiques composés de propositions d'activités, de pistes de débats, de ressources et de définitions pour appréhender des notions parfois complexes.

C - www.pierrecarles.org. Peu de temps avant la mort de Georges Bernier, alias « professeur Choron », fondateur des journaux Hara Kiri et Charlie Hebdo (avec Cavanna), Pierre Carles, le dessinateur-réalisateur Éric Martin et le caméraman Eric Maizy filment Choron. Tout démarre en 2003 lorsque Martin, qui vient de dessiner l’affiche de « Volem rien foutre al païs », propose à Pierre Carles de réaliser un documentaire sur « le prof ». Martin avait collaboré avec Choron à la fabrication de son dernier livre Tout s’éclaire . Il lui avait également confié une rubrique dans le journal satirique Zoo dont il était le rédacteur en chef. On n’entendait plus beaucoup parler du professeur Choron à cette époque.

Huit mois plus tard, Choron rendait l’âme. Alain de Greef, l’ex-directeur des programmes de Canal +, à l’origine de la censure de Pas vu à la télé, est présent à l’avant-première du film. Accueil du portail - Éduscol. De « Charlie » à Dieudonné, jusqu'où va la liberté d'expression ? « Pourquoi Dieudonné est-il attaqué alors que Charlie Hebdo peut faire des “unes” sur la religion » ? La question est revenue, lancinante, durant les dernières heures de notre suivi en direct de la tuerie à Charlie Hebdo et de ses conséquences. Elle correspond à une interrogation d'une partie de nos lecteurs : que recouvre la formule « liberté d'expression », et où s'arrête-t-elle ? La liberté d'expression est encadréeLa particularité des réseaux sociauxLe cas complexe de l'humourCharlie, habitué des procèsDieudonné, humour ou militantisme ?

1. La liberté d’expression est encadrée Le même principe est rappelé dans la convention européenne des droits de l'homme : « Toute personne a droit à la liberté d'expression. Cependant, elle précise : La liberté d'expression n'est donc pas totale et illimitée, elle peut être encadrée par la loi. Dernier cas particulier : l'apologie du terrorisme, plus durement sanctionné depuis la loi de novembre 2014 sur la lutte contre le terrorisme. 2. 3. 5. Liberté de la presse : la fragile conquête. Les événements bouleversants qu’a connus notre pays dans les premiers jours de janvier appellent, provoquent, exigent diverses mises en perspectives.

Au fil de nos prochains rendez-vous je vous inviterai donc à considérer notamment, de samedi en samedi, les relations compliquées des religions révélées avec les images au long des siècles, l’histoire politique des défilés et des manifestations, la résurgence inattendue de la notion d’indignité nationale, la portée des caricatures dans les sociétés successives. Mais ce matin, je vous propose d’aller tout droit vers la question primordiale de la liberté de la presse et de ses inévitables limites.

Son essor, en Occident, et en France assurément, s’est trouvé lié de près avec celui de la démocratie. Patrick Eveno, professeur à la Sorbonne, à l’Université de Paris 1, spécialiste de ces questions, est mon invité pour traiter de cette longue durée. Programmation sonore : - Chanson « Le 18 Fructidor » (1795), interprétée par Robert ROCCA. #Je Dessine.