background preloader

Journaux, revues & magazines

Facebook Twitter

Se déconnecter ? Oui mais pas trop ! Trouver le «bon tempo» Les nouveaux outils de l’âge digital et leur multitude d’écrans ne sont-ils pas à la fois l’une des causes de notre difficulté à bien gérer notre temps et paradoxalement l’une des solutions pour atteindre l’objectif d’une meilleure maîtrise ?

Se déconnecter ? Oui mais pas trop !

À l’heure du trop plein numérique, n’est-ce pas justement à chacun de définir ses propres règles de mieux-vivre technologique, social et psychologique ? C’est en tout cas le point de vue de Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages des Orange Labs. Il analyse en des mots très clairs la façon dont l’usage des NTIC transforme notre rapport au temps : Depuis quinze ans, les outils de communication ont tendance à nous désynchroniser. Commentaire sur "Se déconnecter ?" Oui, mais pas trop" / Culture Mobile. Why Sundance Is Going Ga-Ga for Internet Addiction. Photo: Valerie Veatch/HBO When documentary filmmaker Valerie Veatch took a vacation to Rome with her grandmother in 2010, she wasn’t really looking for her next big project.

Why Sundance Is Going Ga-Ga for Internet Addiction

But while taking in the city she caught something shocking on the news: A 3-month-old baby had starved to death while her parents were raising a virtual child in the popular online game Prius at an internet café in South Korea. It stuck with her. In the intervening years she completed her first feature documentary Me @ the Zoo, a film about viral video star Chris “Leave Britney alone!” Crocker, and took it to the Sundance Film Festival, where it got picked up by HBO Documentary Films. It’s a movie that’s nominally about the case of Kim Yun-jeong and Kim Jae-beom, but more broadly about how our lives offline are becoming inextricably intertwined with our online ones. "Why Sundance Is Going Ga-Ga for Internet Addiction" / Wired. Cyberdépendance : cinq astuces pour déconnecter. Les accros au web ont le fantasme d'ubiquité.

Cyberdépendance : cinq astuces pour déconnecter

Ils sont mariés avec leurs outils électroniques craignant de rater une information cruciale, d'être éliminés de leur réseau d'amis. L'objectif est également d'être suivis, regardés, vus. Ils sont au centre du monde au point d'en oublier leur environnement immédiat. Pourtant, certains s'interrogent sur leurs pratiques, redoutant le burn-out numérique. Commentaire sur "Cyberdépendance : cinq astuces pour déconnecter" / L'Express & L'Entreprise. Des centres spécialisés pour les drogués d'Internet. Aux Etats-Unis, la cure de désintoxication est facturée 14.500 dollars.

Des centres spécialisés pour les drogués d'Internet

En Chine, ces établissements très répandus utilisent des méthodes musclées, parfois à l'origine de bavures : un adolescent a été battu à mort début août. La demeure accueillante est nichée dans un parc de cinq hectares, à quelques kilomètres du campus de Microsoft. Commentaires sur "Des centres spécialisés pour les drogués d'Internet" / Le Figaro. Des camps pour vaincre l'addiction à Internet au Japon. Si Internet et toutes ses technologies associées sont probablement bénéfiques à notre monde actuel, certains en sont malheureusement dépendants, accros.

Europe, Amérique, Asie, pas un pays ne semble y échapper. La « lutte » contre cette nouvelle maladie s’organise. Le gouvernement japonais va mettre en place des camps spécialisés. L’idée n’est certes pas nouvelle – la Chine et les Etats-Unis s’y sont déjà essayés – mais la situation est très problématique au Japon. Non seulement les jeunes sont très attachés à leurs appareils connectés (qu’il s’agisse de jeu vidéo, de réseaux sociaux ou autres) – comme nous autres -, mais Internet est aussi devenu un refuge vers lequel ils se tournent après une difficulté ou un échec, certains ne refaisant jamais vraiment surface dans la vraie vie.

Espérons que cela permette de sauver la jeunesse japonaise, qui souffre d’un mal très particulier. Commentaire sur "Des camps pour vaincre l'addiction à Internet au Japon" / Gizmodo. Mort parce qu’il était accro à Internet. Août 2009.

Mort parce qu’il était accro à Internet

Deng Senshan, 15 ans, arrive dans un camp de redressement chargé de guérir les ados du nouveau mal de la jeunesse chinoise : la cyberdépendance. Il n’en ressortira pas… La famille Senshan quitte la ville de Nanning en voiture, direction la campagne. Le père, Deng Fei, la mère, Zhou Juan, et leur fils unique, Deng Senshan. Il fait chaud en ce mois d’août 2009. Commentaire sur "Mort parce qu’il était accro à Internet" / Sélection Reader's Digest. L'addiction à internet, un mal moderne. La dépendance à internet touche de plus en plus de monde.

L'addiction à internet, un mal moderne

C'est ce que révèle une étude allemande. Mais cette dépendance est-elle, comme certains l'entendent, une maladie mentale ? Et se traite-t-elle comme n'importe quelle addiction? Une étude commandée par le ministère de la Santé allemand, parue le 26 septembre, révèle que plus d'un demi-million d'Allemands seraient dépendants à internet. Un mal qui se traduit, selon les chercheurs, par une consommation moyenne de quatre heures du média internet chaque jour.

Commentaire sur "L'addiction à internet, un mal moderne" / Figaro. Les remèdes pour les addicts du numérique se développent. Les thérapies contre l'addiction aux nouvelles technologies se développent, du papier peint anti-Wifi aux vacances 100% offline, en passant par les cures de désintoxication. « Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions - au lit, au restaurant, dans les salles d'attente », constate Remy Oudghiri, directeur de l'institut de sondage français Ipsos et auteur d'un livre sur la « e-dépendance ».

Les remèdes pour les addicts du numérique se développent

Les écrans ont colonisé les années 2010. Aux États-Unis, près de la moitié des adultes disposent d'un smartphone, et plus d'un tiers arborent une tablette numérique. « Ce surgissement soudain des possibilités infinies de connexion, après une période initiale d'enthousiasme, conduit chaque utilisateur à réfléchir sur la façon de savourer l'existence tout en profitant de leur connexion. La question se pose de savoir comment éviter la dépendance », ajoute M. Oudghiri. Des chercheurs français ont créé un papier peint spécial qui bloque la transmission des ondes wi-fi. Commentaire sur "Les remèdes pour les addicts du numérique se développent" / Le Monde Informatique.