background preloader

Agilité

Facebook Twitter

Application concrète des méthodes agiles. J’ai déjà parlé de plusieurs méthodes de travail sur ce blog, depuis le cycle en V jusqu’aux méthodes agiles en passant par les cycles itératifs. Pour illustrer tout ça, je vais vous parler de la manière dont nous gérons les projets dans mon entreprise. Le contexte Pour situer un peu les choses, il est nécessaire que je vous parle un peu de l’entreprise elle-même. Fine Media est éditeur de sites Web ; ce n’est pas une «web agency», nous sommes notre propre client. L’entreprise a officiellement commencé son activité en septembre 2007, elle existe donc depuis plus de 3 ans et demi. Nous sommes actuellement une trentaine de personnes. Les deux premières années se sont déroulées dans un climat classique de start-up à la française, dans un joyeux mélange d’élaboration de process, de développements itératifs rapides, de recrutements stratégiques et de bonne humeur.

L’équipe technique a évolué lentement mais sûrement. Refonte organisationnelle J’ai commencé par faire un constat sur les enjeux : Qu'est-ce que l'agilité en entreprise? | Grenoble Ecole de Management. Pourquoi ? Le contexte environnemental des organisations se caractérise aujourd’hui par quatre grandes évolutions : La montée de la complexité et, de façon liée, une perte de sens ; La montée de l’individualité, qui plaide pour une reconnaissance de la capacité de l’individu à penser et à agir, donc à avoir son libre arbitre et ses exigences, qu’il soit placé dans une posture de consommateur sur un marché ou de producteur dans une organisation ; La montée de l’incertitude, qui impose naturellement la nécessité d’anticiper pour améliorer encore nos capacités de réaction. En effet, nous postulons qu’anticiper les scénarios du futur permet de s’y préparer et de réagir plus vite le moment venu ; La montée de l’interdépendance, qui sous-tend le principe de partage du pouvoir tant à l’intérieur d’une organisation qu’entre les acteurs de l’économie d’un secteur par exemple.

Cette interdépendance s’interprète aussi sous l’angle de la coopération croissante entre acteurs publics et privés. Quoi ? Méthode agile. Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(janvier 2013). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. En ingénierie logicielle, les pratiques agiles mettent en avant la collaboration entre des équipes auto-organisées et pluridisciplinaires et leurs clients[1]. Elles s'appuient sur l'utilisation d'un cadre méthodologique léger mais suffisant centré sur l'humain et la communication[2]. Elles préconisent une planification adaptative, un développement évolutif, une livraison précoce et une amélioration continue, et elles encouragent des réponses flexibles au changement[3],[4].

Fondements[modifier | modifier le code] Le Manifeste pour le développement agile de logiciels est un texte rédigé aux États-Unis en 2001 par dix-sept experts du développement logiciels. Historique[modifier | modifier le code] La méthode Agile - Optimisation de la relation "client / fournisseur" Placer le client au centre des démarches et des personnes. C’est l'objectif des méthodes de développement dites "Agiles". De quoi s’agit-il ? Et surtout quels en sont les avantages et y a-t-il des inconvénients ou des risques d'échecs ? La méthode Agile est aujourd'hui très répandue dans les sociétés de services ou les agences web. J'ai souvent entendu qu'un des avantages de cette méthode était qu'on pouvait prendre ce qu'on voulait dedans, mais contrairement aux idées reçues, cette méthode ne portera ses fruits que si elle est respectée à la lettre.

En effet, chaque étape est importante. Nous verrons ainsi les nombreux avantages ainsi que les inconvénients ou risques éventuels à utiliser cette méthode. Principes de fonctionnement des méthodes « Agile » Le principe de base des méthodes « Agile » est qu’il est contre-productif qu’avant de développer un produit, il faille le planifier et en spécifier les moindres détails. L’Agile manifesto La conception d’un produit « Agile » Conclusion. Management agile. Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(février 2008). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Le management agile peut être vu comme une organisation de type holistique et humaniste basée essentiellement sur la motivation rationnelle des ressources humaines.

Son émergence, au début des années 1990, a été portée par la vague des nouvelles technologies (NTIC). Ses valeurs et principes combinent des aspects sociologiques et technologiques à une approche industrielle[1]. Le management Agile s’oppose aux fondements du taylorisme : parcellisation du travail, déresponsabilisation globale ainsi que d'autres principes de productivité individuelle dont la mise en œuvre devient difficilement défendable dans les pays industrialisés, compte tenu du coût des ressources humaines[2]. Portail du management. Grenoble Management. Grenoble Management.