background preloader

Classifications

Facebook Twitter

CAS Authentication wanted! Internet Archive: Wayback Machine. Naviguer par thème - Bibliothèque numérique mondiale. Présentation de la classification B.B.K (en anglais) Pays utilisant la C.D.U. Pays utilisant la C.D.D. Système de classification L.C. Cotation Clément. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cotation Clément, ou lettrage Clément, représente le système de classification, créé à la fin du XVIIe siècle par le bibliothécaire français Nicolas Clément pour la Bibliothèque du Roi (actuelle Bibliothèque Nationale de France). Elle est utilisée à la BnF pour tous les documents entrés avant la fin de l'année 1996. Historique[modifier | modifier le code] Classification[modifier | modifier le code] Classification originelle[modifier | modifier le code] Dans la cotation Clément, les livres étaient triés par format et par sujet au sein de chaque division.

Évolutions postérieures[modifier | modifier le code] Afin de mieux classer les ouvrages, la cotation Clément est précisée par les bibliothécaires suivants de la BnF. En 1896, la classification utilisée par le département des imprimés de la BnF est la suivante[1] : Références et notes[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code]

Archives départementales. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En France, l’expression « archives départementales » désigne à la fois l'administration chargée de la gestion des archives produites dans un département, officiellement dénommée service départemental d'archives et le bâtiment où ces archives sont conservées et consultables par le public.

L'expression est très rarement employée pour désigner les archives elles-mêmes. Les archives propres au département en tant que collectivité territoriale forment une petite partie de ces archives[1]. Dans plusieurs départements, un guide des archives a été publié dans la seconde moitié du XXe siècle pour présenter au public ces différents aspects. Histoire[modifier | modifier le code] Les archives départementales ont été créées dans chaque département en vertu de la loi du 5 brumaire an V ()[2]. Cette situation favorise le classement et le tri des archives, ainsi que l’élaboration et l’impression d’instruments de recherche. Statut[modifier | modifier le code] A classification and subject index, for catalog... Dewey. La cote des livres ou comment classer des livres dans une bibliothèque – BiblioMab : le monde autour des livres anciens et des bibliothèques. Selon le Dictionnaire encyclopédique du livre, la cote est une « suite de signes (lettres, chiffres, symboles) qui indique la localisation précise d’un document dans une bibliothèque, sa place en rayon, et qui permet de l’y mettre ou de l’y trouver aisément ».

La cote est portée sur le document (dos, page de titre, contreplat), la notice du catalogue, le registre d’entrée (inventaire papier ou informatisé maintenant). La cote est adaptée aux grandes collections et aux bibliothèques publiques qui rassemblent des milliers de documents qui doivent pouvoir être recherchés facilement. Au Moyen Age et au XVIe siècle en Occident, la question du classement et de la cotation ne se posent pas ou très peu : les quelques ouvrages possédés par les particuliers sont rangés à plats sur une étagère, dans un coffre, une niche… (cf.

Le rangement des livres anciens mon précédent article). Le domaine ou la discipline : un classement méthodique exemple : T 8° 1420 Un classement « physique » Léo Mabmacien Sources. 48803 les classifications. Classification. Classification En son sens générique, la classification est une « répartition systématique en classes, en catégories, d'êtres, de choses ou de notions ayant des caractères communs notamment afin d'en faciliter l'étude; résultat de cette opération » (Trésor de la langue française informatisé).

Elle répond à un besoin constant de l’esprit humain d’organiser les savoirs pour les articuler entre eux (la démarche encyclopédique, par exemple), et de catégoriser les savoirs au sein d’une hiérarchie ou d’une chronologie (classification des espèces, par exemple). Généralités DAGOGNET, François. Le Catalogue de la vie : étude méthodologique sur la taxinomie. GROULT, Martine (dir.). VIGNAUX, Georges. DOBROWOLSKI , Zygmunt. La Classification dans les sciences. Quelques exemples de classifications Classification décimale universelle UDC-Consortium. DEWEY, MELVIL. RANGANATHAN, Shiyali Ramamrita. LIBRARY OF CONGRESS.

NATIONAL LIBRARY OF MEDICINE. Ressources KUMBHAR, Rajendra. LEVIE, Françoise. Voir aussi. Shiyali Ramamrita Ranganathan. Shiyali Ramamrita Ranganathan Puissant théoricien en sciences de l’information, ce mathématicien devenu bibliothécaire a renforcé une théorie de l’organisation des connaissances et une philosophie des sciences. Il est connu dans le monde entier pour sa théorie des facettes qui a révolutionné le monde de la classification. Aujourd’hui, où les insuffisances des classifications traditionnelles hiérarchiques deviennent de plus en plus évidentes, les classifications à facettes multidimensionnelles retrouvent un regain d’intérêt, en particulier avec le Web 2.0 et les logiciels libres. Une biographie 1892 : Naissance de Ranganathan à Shiyali dans l'état du Tamil Nadu, province de Madras (Inde) 1916-1928 : Enseignant de mathématiques dans l’état où il est né puis à l’université de Madras 1923 : Ouverture par l’université de Madras d’un poste de bibliothécaire. 1931 : Publication d’un livre majeur : Les cinq lois de la bibliothéconomie [2] 1937 : Publication de Prolegomena to Library Classification.