background preloader

Articles de Presse : le monde des bibliothèques

Facebook Twitter

Prêt en bibliothèque : l’e-book assimilable au livre traditionnel. « Le prêt d’un livre électronique (e-book) peut, sous certaines conditions, être assimilé au prêt d’un livre traditionnel. » Ainsi en a décidé la Cour de justice européenne le 10 novembre, dans un arrêt qui va maintenant être examiné sous toutes ses coutures pour en déterminer la portée exacte sur la réglementation et les dispositifs – on pense à « Prêt numérique en bibliothèque » (PNB) – mis en place chez nous.

Prêt en bibliothèque : l’e-book assimilable au livre traditionnel

Avec cet arrêt, le juge accepte d’étendre au prêt de copies numériques l’exception au droit d’auteur prévue pour les livres papier dans la directive européenne de 2006 sur le droit de prêt. Cette directive « énonce, notamment, que le droit d’auteur doit s’adapter aux réalités économiques nouvelles, telles que les nouvelles formes d’exploitation. Or, le prêt effectué sous forme numérique relève incontestablement de ces nouvelles formes d’exploitation et, partant, rend nécessaire une adaptation du droit d’auteur aux réalités économiques nouvelles », indique l’arrêt. PNB : après l'expérimentation, la nécessité d’une loi sur le prêt numérique ?

Deux ans après la signature de la plateforme de recommandations pour le prêt numérique en bibliothèque, où en est-on avec PNB ?

PNB : après l'expérimentation, la nécessité d’une loi sur le prêt numérique ?

L’expérimentation Prêt Numérique en Bibliothèques n’en est plus une depuis plusieurs mois désormais. Elle est entrée dans sa phase industrielle. A-t-elle pour autant fait l’objet d’une évaluation ? Par Laurent Soual. Droit d’auteur : vers une prise en compte des «spécificités des bibliothèques» ? « Les bibliothèques ne sont pas exclues du droit d’auteur, mais le système de perception doit tenir compte de leurs missions et des spécificités de leur contexte. » Tel est en substance le premier message que la Société civile des éditeurs de langue française (SCELF), société de perception et de répartition des droits d’auteurs, compte adresser aux bibliothécaires en vue de l’ouverture d’une concertation.

Droit d’auteur : vers une prise en compte des «spécificités des bibliothèques» ?

Grincements de dents La SCELF et l’Association des bibliothécaires de France (ABF) doivent en effet se rencontrer le 14 novembre 2016. Une réunion qui intervient alors que le courrier adressé par la SCELF aux maires ces dernières semaines a fait grincer des dents dans les mairies, et plus encore, dans les bibliothèques. Parce qu’il y est question de versement de droits d’auteur lorsque la collectivité organise une lecture publique, une activité dont sont friandes les bibliothèques dans le cadre de leur programmation culturelle. Code de la propriété intellectuelle. Droit d’auteur sur les lectures en public : les négociations ont commencé. Ne pas sauver une bibliothèque juste parce que c'est une bibliothèque. Voilà peu encore, la Chambre britannique des Lords soulignait l’importance cruciale des bibliothèques, déplorant leur fermeture.

Ne pas sauver une bibliothèque juste parce que c'est une bibliothèque

Mais l’organisme caritatif, la Tinder Foundation, fait valoir que certains établissements doivent plier boutique. Parce que c’est ainsi que va le monde... Les inquiétudes de la Petite Bibliothèque Ronde de Clamart. Le dialogue est difficile entre la Petite Bibliothèque Ronde de Clamart et la municipalité de Clamart dans le contexte de travaux de rénovations.

Les inquiétudes de la Petite Bibliothèque Ronde de Clamart

L’association est forcée de partir sans garantie sur son sort et celui du bâtiment. Une manifestation aura lieu mercredi 19 octobre. La Petite Bibliothèque Ronde de Clamart est inquiète de son avenir. Promotrice depuis 1965 de l’accès à la culture et la lecture des enfants, elle doit quitter mercredi 19 octobre le bâtiment historique qu’elle occupait dans la cité de la Plaine, fermé pour travaux sans qu’une solution de relogement satisfaisant les équipes ait été trouvée. Une proposition de local avait été faite par la mairie, mais aux frais de l’association.

6,7 millions d'inscrits dans les bibliothèques publiques en 2016. Un arrêté daté du 13 octobre 2016 (JO du 25.10.2016) détermine, pour l’année 2016, le nombre d’usagers inscrits dans les bibliothèques accueillant du public pour le prêt.

6,7 millions d'inscrits dans les bibliothèques publiques en 2016

Ce chiffre permet de calculer le montant de la part de la rémunération au titre du prêt en bibliothèque à la charge de l’État. Ce sont ainsi très précisément 6.748.857 personnes inscrites dans les bibliothèques pratiquant le prêt dont 5.427.903 dans les bibliothèques publiques, 1.094.791 dans les bibliothèques des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel et des autres établissements publics d'enseignement supérieur et 226.163 usagers inscrits dans les autres bibliothèques accueillant du public pour le prêt.

« Il faut évaluer les évolutions territoriales qui traversent les réseaux de lecture publique » Débat sur une loi « bibliothèques » : l’ABF ouvre à son tour le dossier. Contactée par le Service du livre et de la lecture (ministère de la Culture), l’Association des bibliothécaires de France (ABF) compte s’associer à la réflexion en cours.

Débat sur une loi « bibliothèques » : l’ABF ouvre à son tour le dossier

Vraisemblablement, elle se joindra au séminaire que la Rue de Valois et l’Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt (ADBDP) envisagent d’organiser l’hiver prochain avec l’Institut des sciences sociales du politique à l’ENS de Cachan. « Socle minimum » Laura Pagès, du campus Condorcet : "Le modèle des bibliothèques totalement numériques est prématuré" En 2013, est apparue aux Etats-Unis la première bibliothèque municipale sans livres imprimés.

Laura Pagès, du campus Condorcet : "Le modèle des bibliothèques totalement numériques est prématuré"

Où en sommes-nous aujourd'hui ? Alors qu’il trouve ses origines au sein des bibliothèques universitaires, le mouvement des bibliothèques sans livres imprimés ne s’est pas beaucoup étendu en matière de lecture publique. Vers une loi sur les bibliothèques ? Déjà évoquée en juin 2016, lors du congrès de l’Association des bibliothécaires de France (ABF), l’ouverture d’une réflexion en vue de l’élaboration d’une loi sur les bibliothèques se confirme.

Vers une loi sur les bibliothèques ?

Le chantier est ouvert, a indiqué en substance le directeur du Service du livre et de la lecture (SLL, ministère de la Culture), Nicolas Georges, lors des journées d’études de l’Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt (ADBDP), qui se sont tenues à Caen du 19 au 22 septembre. Cas yvelinois. Archives-bibliothèques-documentation : les 5 nouveautés de la loi « CAP » Allons jouer à la bibliothèque ! Dans un rapport intitulé «Jeu et bibliothèque, pour une conjugaison fertile» (1), Françoise Legendre, inspectrice générale des bibliothèques, explore le rapprochement entre deux univers a priori étrangers l’un à l’autre, celui des savoirs classiques et celui des activités ludiques.

Allons jouer à la bibliothèque !

Ce rapprochement est déjà l’œuvre dans un certain nombre d’équipements, avec des réalités diverses, depuis l’offre de quelques dizaines de jeux proposés sur des étagères jusqu’à une salle dédiée à des tournois de jeux vidéo, en passant par des collections de jeux de plusieurs milliers de titres. Pratique ancienne Même si elles restent encore discrètes, les activités ludiques des bibliothèques sont sorties de l’ombre avec l’avènement du jeu vidéo comme pratique culturelle. La présence du jeu dans les rayons des bibliothèques est pourtant bien plus ancienne et remontent aux années 1960-1970 avec la multiplication des départements «jeunesse» dans les équipements de lecture publique.

Angle mort. Accessibilité des contenus, la problématique qui monte en bibliothèque. Daisy gagne du terrain L’association Valentin Haüy, qui œuvre auprès des personnes souffrant d’un handicap visuel, vient de retenir 15 nouvelles bibliothèques publiques pour les aider à travailler sur le développement de services de prêt de livres audio accessibles (1). Démarche intitulée « Daisy dans vos bibliothèques », qu’elle mène depuis 2013 avec le soutien du ministère de la Culture. Au total, l’association Valentin Haüy compte 62 bibliothèques partenaires. Bibliothèques : la circulaire sur le concours particulier précise les critères d'attribution de l'aide à l'extension des horaires.

Comme chaque année, une circulaire détaille - en pas moins d'une quarantaine de pages - les modalités de mise en œuvre du concours particulier créé au sein de la dotation générale de décentralisation (DGD) pour les bibliothèques municipales et les bibliothèques départementales de prêt. La circulaire 2016 présente toutefois une novation, avec la mise en œuvre de l'aide de l'Etat à l'extension des horaires d'ouverture, instaurée par la loi de finances pour 2016 et par un décret du 8 avril 2016 (voir nos articles ci-contre du 6 janvier et du 12 avril 2016). Toujours deux fractions distinctes. Bibliothèques : 5 clefs pour faire bouger les horaires d’ouverture.

On commence par parler « horaires » et on finit par s’interroger sur la place des collections dans les missions des bibliothécaires. C’est ce qui s’est passé lors de la journée organisée le 23 juin 2016 à Paris sur les horaires des bibliothèques, à l’initiative de Sylvie Robert, sénatrice (PS) d’Ille-et-Vilaine et auteure d’un rapport sur « l’adaptation et l’extension des horaires des bibliothèques publiques », de l’Association des bibliothécaires de France (ABF) et de la Fédération nationale des collectivités territoriales (FNCC). A lire aussi :Adaptation des horaires des bibliothèques : la boîte à outils de Sylvie Robert Pour Fabrice Chambon, directeur des bibliothèques de Montreuil (Seine-Saint-Denis), la première condition pour réussir un projet d’évolution des horaires « est d’avoir un minimum de méthode pour pouvoir analyser les données sur les publics, ce qui permet de formuler des propositions et d’engager des négociations ».

Des FabLabs en bibliothèque : bienvenue à l’âge du faire. Des FabLabs en bibliothèque : bienvenue à l’âge du faire Partager cet article : Aux Etats-Unis, plus de 100 bibliothèques ont été équipées en imprimantes 3D. Les enseignements du baromètre 2015 des prêts et des acquisitions en bibliothèque. Le ministère de la Culture a publié le 29 avril 2016 un baromètre des prêts et des acquisitions en bibliothèque, menée avec Livres Hebdo, et les sociétés TMO Grandes enquêtes et C 3RB informatique. Après une version expérimentale en 2014, l’enquête 2015 constitue la première édition réalisée sur une base consolidée. Objectif affiché par le ministère : « disposer chaque année d’un outil de mesure de l’offre documentaire proposée par les bibliothèques de lecture publique, des pratiques d’emprunt de leurs usagers et plus largement des services proposés autour de la médiation des collections. C’est la spécificité du rôle des bibliothèques au sein de la chaîne du livre que ce baromètre met ainsi en exergue. » Les données 2015 débouchent sur de nombreux constats.

Un nombre de titres prêtés considérable 7,4 millions de prêts enregistrés, portant sur 460 505 ISBN différents, avec, en tête les livres jeunesse (39%) et les BD (26%), suivis de la fiction adulte (24%) et des documentaires (11%). Handicap et accessibilité numérique: zéro pointé pour les bibliothèques. “Aucune réflexion n'est menée par nos tutelles politiques sur les enjeux de la lecture publique” Le courage de fermer une bibliothèque. Loi de finances : un décret sur (entre autres) le financement des extensions d'horaires des bibliothèques. La France manque encore de bibliothèques. Le prêt de livres numériques décolle - doucement - dans les bibliothèques publiques. "Les élus ne peuvent pas se passer d'un dialogue avec les bibliothécaires"