background preloader

Socio/Psycho

Facebook Twitter

Naomi S. sur Twitter : "[Thread confiance] Déjà, il faut savoir qu’il n’y a pas une confiance mais quatre, qui se construisent ensemble : la confiance de base, ou sécurité intérieure, la confiance en sa propre personne, la confiance en ses compétences et. 3 conseils pour sortir de sa zone de confort. Croire en ses rêves et changer de vie – Biobeaubon. Si j’avais du écouter toutes les personnes qui ont tenté de me décourager ces dernières années, je pense que je serais encore sur le canapé de mon appartement parisien à rêver la vie des autres.

Croire en ses rêves et changer de vie – Biobeaubon

Combien de fois avez vous pensé : “Je rêve de le faire, mais c’est trop compliqué ” ? Je reçois souvent des commentaires ou messages de personnes souhaitant habiter à l’étranger, voyager ou réaliser un projet, mais qui ne savent pas comment démarrer leur projet. Evidemment qu’un projet se réfléchi, et qu’il est toujours plus prudent de prendre en compte toutes les éventualités avant de se lancer, mais la chose la plus importante est de se focaliser sur les solutions et non les freins. Je m’explique : à la question “Je rêve de déménager au Japon”, les réponses ne peuvent pas être : mais ce n’est pas possible car j’ai 2 enfants, 100 euros de côté, 2 chats, et que je ne parle pas japonais. Pensez toujours que chaque problème peut trouver sa solution. Comment survivre à une période de transition - Hippie Jack. C’est marrant comme c’est souvent l’été qu’on passe par nos plus grosses périodes de transition (ok, non, ça n’a rien de marrant, c’est juste logique, mais on va arrêter de chipoter tout de suite sinon je vais m’énerver).

Ça fait peur, ça fait chier, ça nous force à remettre tout un tas de choses en question et ça provoque deux ou trois crises d’angoisse par semaine, mais il est nécessaire de passer par là pour accéder à l’étape suivante. Mais kessecé ? Une période de transition se caractérise par une série de changements importants qui découlent d’un ou plusieurs évènement marquants. Ça peut partir d’une rupture, d’un déménagement dans une autre ville/un autre pays, d’un changement de carrière, d’une fin de cycle scolaire (bac, licence, master) et de tout un tas d’autres trucs plus ou moins perturbants.

Parfois c’est le résultat d’une petite révolution intérieure que personne n’avait vue venir et qui semble sortir de nulle part. Améliorez vos révisions grâce à ces astuces psychologiques ! Réviser, c’est facile… BIEN réviser, c’est une autre paire de manches.

Améliorez vos révisions grâce à ces astuces psychologiques !

Voici donc quelques conseils piochés dans la psychologie ! Prenez des bonnes décisions... en imaginant être quelqu'un d'autre. « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » : l’adage est bien connu.

Prenez des bonnes décisions... en imaginant être quelqu'un d'autre

Alors pour vous donner, à vous-mêmes, de bons conseils… mettez-vous dans la peau d’un•e autre ! Avez-vous déjà regretté l’une de vos décisions ? Why 'Follow Your Passion' Is Bad Career Advice. Self-help books and career-building workshops love to peddle one secret to a successful career: Follow your passion.

Why 'Follow Your Passion' Is Bad Career Advice

Ever since Confucius proclaimed, "Choose a job you love, and you will never have to work a day in your life," chasing one's passion has been frequently served up as a quick fix for career happiness. "Following your bliss" may be perfectly good (if a little hackneyed) advice, but when it comes to building sustainable success in your career, the answer might not be that obvious, according to Monique Valcour, a professor of management at EDHEC Business School in France, who has spent 15 years researching careers.

"The 'follow your passion' self-help industry tends to under-emphasize this key point: all of the self-awareness in the world is of little use if you can't pitch your passion to a buyer," Valcour wrote in a recent Harvard Business Review blog. "A sustainable career is built upon the ability to show that you can fill a need that someone is willing to pay for. " La fin de l'hégémonie du QI. Être intelligent, c'est être capable de logique, de déduction, d'abstraction.

La fin de l'hégémonie du QI

C'est répondre haut la main aux tests de QI, lesquels, inspirés des travaux d'Alfred Binet, au début du XXe, dominent notre manière de concevoir l'intelligence. Oui... Mais. La stratégie du mauvais élève. Un peu ancien sur un blog nommé "Paroles de Papa".

La stratégie du mauvais élève

Je résume rapidement de quoi il s'agit si vous ne voulez pas vous en infliger la lecture intégrale, rapidement roborative et prévisible : un père s'occupe seul de ses deux enfants pour la journée et publie les échanges de SMS avec sa conjointe, échanges qui montrent comme il est trop pas doué LOL genre il amène le gamin à McDo et dit que c'est équilibré parce que les frites c'est des légumes MDR et aussi il sait pas reconnaître la machine à laver et le lave-vaiselle ROFL. Pourquoi parle-t-on avec les mains ? Pondu par Justine_ le 22 avril 2014 Tout le monde parle, à un niveau ou à un autre, avec ses mains : on s’échauffe, on mime, on encadre entre guillemets, on ouvre une parenthèse, on balaie un sujet… Mais pourquoi donc ?

Pourquoi parle-t-on avec les mains ?

L’autre jour, j’ai vu ma copine Maitena et, tu vois, Maitena, lorsqu’elle te raconte un truc, elle gigote, elle bouge, elle gesticule, elle fait de grands mouvements – ça t’emporte direct dans son discours. En bref, elle est géniale, investie, et s’exprime un peu avec ses mains. Mais pourquoi parle-t-on avec les mains ? Est-ce que ces gestes ont une signification particulière ? Des gestes pour communiquer. Je suis bipolaire — Témoignage. Iris est bipolaire.

Je suis bipolaire — Témoignage

Cette maladie, grandement méconnue et souvent invoquée à tort, fait partie de sa vie depuis des années, et ne se guérit pas. Voici comment elle la gère au quotidien, avec ses armes et ses défenses. À 22 ans et quelques mois, presque 5 ans me séparent maintenant de mon premier diagnostic. 5 années, c’est très long, surtout quand, comme moi, tu as passé des années à être terrifiée par les antipsychotiques… On est beaucoup de bipolaires dans ce cas, à préférer l’auto-médication, à se détruire à petit feu, à vivre une vie faite d’extrêmes, dans la joie comme dans la tristesse. Trop souvent, dans les médias, la bipolarité et d’autres troubles sont accolés à tort à des horreurs.

Sommes-nous conscients de TOUT ce que nous faisons ? Pondu par Justine_ le 5 mars 2014 Parfois, on fait des choses sans même s’en rendre compte.

Sommes-nous conscients de TOUT ce que nous faisons ?

Mais comment est-ce possible de ne pas être conscient de ce qu’on est en train de faire ? Justine a quelques pistes… Il y a quelques semaines, dans Top Chef, ce fifrelin de Jean-Edern a fait une bonne boulette dans l’un de ses plats : il a utilisé du sel à la place du sucre – ou l’inverse, je ne sais plus vraiment. Catastrophé, le cuisinier en jean disait à la caméra que, quand même, comment avait-il pu se tromper comme ça ? On se le demande. Ce genre de choses nous arrive à tous. Des comportements mécaniques et un esprit « passif »

Les rêves lucides : et si on pouvait contrôler nos rêves ? Rêver lucide, c’est se rendre compte qu’on rêve, et en profiter pour modifier ce qu’il se passe.

Les rêves lucides : et si on pouvait contrôler nos rêves ?

On peut ainsi s’entraîner au snowboard ou plier le monde façon Inception… mais comment ça marche, ce drôle de phénomène ? L’autre jour, ma collègue Elise m’a parlé d’un truc formidable diffusé par Arte : un documentaire dédié aux rêves lucides – des rêves dans lesquels le dormeur aurait conscience de rêver… et aurait parfois même la capacité d’influencer le cours du rêve ! Le Projet d'Imagination Héroïque : deviens un héros avec Zimbardo. Le chercheur à l’origine de l’expérience de la prison de Stanford travaille actuellement sur un nouveau projet, visant à faire de tout un chacun un « héros ordinaire ». Explications de Justine. Pour celles et ceux qui traînent leurs savates dans le coin psycho-socio de notre site préféré (je leur fais des bisous, d’ailleurs*), vous avez déjà entendu parler de Zimbardo et de sa fameuse « expérience de la prison de Stanford » ici et plus récemment là. Depuis quelques temps, le chercheur atteint un nouveau degré de génie et est à l’origine d’un projet brillant qui fait du bien au moral – je vous le jure : the Heroic Imagination Project (le Projet d’Imagination Héroïque).

Genèse du projet : la prison de Stanford et l’effet Lucifer Marqué par cette expérience, Zimbardo dédie sa carrière à la compréhension de ce qu’il nomme l’Effet Lucifer : placés dans un certain contexte, nous pourrions tous subir une « luciférisation » et devenir des monstres. Un héroïsme normal La mise en œuvre du projet. Comment réveiller le tortionnaire caché en chacun(e) de nous ? Pondu par Justine_ le 21 janvier 2011 Comment des soldats peuvent brutaliser à mort des prisonniers ?

Sont-ils nés bêtes sanguinaires ou bien le contexte y est pour beaucoup dans leur comportement ? Décryptage d’une expérience passionnante datant de 1971. Oh, ne faites pas les fausses innocentes, vous vous gaussez autant que moi devant les merveilles dégotées par Elise, non ? Alors quoi, si on se poile de bon cœur devant un evil cat qui dégaine une bonne torgnole à un bébé sans défense, sommes-nous pour autant de petits diables en puissance ?

(Sachez qu’à ce stade de l’article, j’aurais pu citer J.J. Le contexte c’est plus fort que toi. Bizutage, intégration et traditions étudiantes : témoignage & décryptage. Le bizutage est une pratique encore bien ancrée dans de nombreuses grandes écoles. On l’appelle « rite d’initiation », « intégration »… Voici le témoignage d’une madmoiZelle bizuth et bizuteuse, accompagnée des explications de Justine. Petites manies et pensée magique : serions-nous un peu givrés ? Ce n’est pas sans doute ni la première ni la dernière fois que nous nous disons ça : nous avons souvent de drôles d’habitudes et de croyances. Halloween, zombies, bonbons et désindividualisation. Halloween, les zombies, l’« uncanny valley » ou encore les sales gosses voleurs de bonbons… C’est le programme de l’article psycho de la semaine ! Bonjour. Psychologie des goûts musicaux et de leur évolution.

Les goûts musicaux évoluent avec l’âge, c’est une évidence… Mais une étude vient de mettre en lumière les grandes tendances « dictant » ce qu’on écoutera davantage à 30 ans qu’au lycée. Genre et jouets : l'avis d'une sociologue. Le bijoutier de Nice, la propagande et l'émotion. Le bijoutier de Nice est un commerçant ayant abattu un des deux braqueurs qui venaient de cambrioler sa boutique. Coca-Cola, Nutella et la « personnalisation de masse » Pondu par Gingermind le 1 juillet 2013 Il semblerait que ce soit la dernière tendance : des marques planétaires mais pourtant ultra-personnalisées. Un paradoxe ? Mon Coca/Nutella à MOI À moins de vivre sur une autre planète tu as dû te rendre compte que Coca-Cola proposait depuis quelques semaines des bouteilles personnalisées avec ton prénom dessus.

Et si la crise développait la conscience sociale des jeunes ? Pondu par Justine_ le 15 juillet 2013 Cette semaine, Justine se penche sur une étude réalisée aux US : quels sont les effets de la crise sur la conscience sociale de la jeunesse ? Vous n’avez pas pu louper l’information, depuis quelques années, la crise économique sévit – le chômage grimpe, le coût de la vie aussi, et le climat social se tend… et l’on mentionne souvent les impacts de la crise sur le moral de la population (stress des travailleurs, dépression des ménages, …). Comment les jeunes vivent-ils la crise ? Comment grandit-on en temps de récession ?