background preloader

Poissons-pêche

Facebook Twitter

Influence de l’homme sur la biodiversité : exemple du thon rouge. D'après un travail de Ludovic Delorme Le thon rouge de l’Atlantique (Thunnus thynnus) est un animal migrateur, dont le cheminement est dépendant de zones spécifiques liées à la reproduction et l’alimentation.

Influence de l’homme sur la biodiversité : exemple du thon rouge

Cet animal est recherché pour sa chair rouge, qui est très appréciée, notamment au Japon. Cependant, les stocks de thons rouges diminuent fortement depuis une vingtaine d’années incitant les pouvoirs publics à limiter la pêche au thon rouge de manière significative. Le dossier kmz présente les caractéristiques de l’espèce Thunnus thynnus, et illustre les voies migratoires, ainsi que les zones d’alimentation et de reproduction du thon rouge. (source : Pour la Science). Il contient aussi des informations sur la pêche traditionnelle (à la madrague) et sur la pêche actuelle industrielle (avec les thoniers senneurs).

A l’aide des informations fournies, l’élève doit : - expliquer les raisons de la disparition annoncée du thon rouge. - le niveau de surveillance, Exposition, Dans les mailles du filet. Exposition dans les mailles du filet © musée national de la Marine/A.Fux/ M.Bensassi Une exposition passionnante, une exposition contemporaine.

Exposition, Dans les mailles du filet

Dans les mailles du filet, c'est dans un premier temps, l’histoire de la Grande pêche, la pêche lointaine à la morue, dans les eaux de Terre-Neuve, du Labrador, de l’Islande et du Groenland : cinq siècles d'une incroyable aventure technique, économique et humaine pour exploiter une ressource longtemps apparue comme une manne intarissable. C’est l’histoire de milliers de marins partis chaque année dans des conditions difficiles et périlleuses qui inspire, à partir de la fin du XIXème siècle, de nombreux artistes, écrivains, illustrateurs, cinéastes, dont seront présentées les œuvres.

Cette « Grande pêche » si lucrative pendant des siècles a fait oublier qu’aucune ressource n’est inépuisable. L’histoire de la pêche morutière à Terre-Neuve, par ce qu’elle a d’exemplaire, nous invite à réfléchir aux conséquences d’une mauvaise gestion des mers. INTOX Enquête sur les lobbies de la pêche industrielle. Prends cinq minutes, et signe, copain. INTOX Enquête sur les lobbies de la pêche industrielle. Mieux consommer. La « page consommation » compte parmi les plus consultées de notre site internet et la question : « que puis-je faire en tant que citoyen / consomm’acteur ?

Mieux consommer

» nous est très souvent posée lors de nos interventions. Pas de doute : cela témoigne de votre envie d’agir face aux constats malheureusement souvent inquiétants que nous relayons sur l’état de santé de l’océan. Cette envie de faire bouger les choses est extrêmement encourageante et nous vous proposons dans cette nouvelle version de la page de nouveaux outils pour consommer de manière plus informée. Ici, vous ne trouverez pas de guide d’espèces à consommer / à éviter. Produits par de nombreuses ONG, ceux-ci peuvent être utiles pour rayer de sa liste de courses certains poissons dont la pêche ne peut pas être durable ou dont les stocks sont au plus bas. Nous sommes d’avis que le bon sens dicte l’adoption d’une approche plus précautionneuse consistant à : 1 – Choisir son poisson en utilisant l’engin de pêche comme critère principal.

Bloom AssociationLes méthodes de pêche - Bloom Association. Désinformation inquiétante au cœur des institutions. 09 mars 2016 Au cours du débat parlementaire sur la proposition de loi « économie bleue » à l’Assemblée nationale les 2 et 3 février 2016, le secrétaire d’État à la pêche, Alain Vidalies, ainsi que certains parlementaires, ont avancé des chiffres formidablement optimistes sur l’état de santé des stocks de poissons.

Désinformation inquiétante au cœur des institutions

Alain Vidalies a proclamé : « nous sommes aujourd’hui avec 70% des espèces qui sont au rendement maximum durable », et Philippe Le Ray (Les Républicains) : « on est à l’équilibre dans 75% des espèces ». Tous deux ont utilisé ce bilan extravagant de l’état de la ressource pour rejeter des mesures importantes, ayant justement pour ambition de restaurer les populations de poissons dans les eaux européennes et d’interdire la méthode de pêche la plus destructrice de toutes, le chalutage profond.[1] Des chiffres totalement faux Quelle est la source d’une désinformation aussi grave ?

La proposition de loi « économie bleue » sera discutée au Sénat les 10, 23 et 24 mars. Medias. Bloom AssociationL’esbroufe face à la rigueur scientifique - Bloom Association. 25 mars 2016 Le 23 mars dernier, Claire Nouvian, fondatrice de BLOOM, était invitée à l’émission « Du Grain à Moudre » (France Culture) pour participer au débat « Economie bleue : peut-on protéger les pêcheurs ET les poissons ?

Bloom AssociationL’esbroufe face à la rigueur scientifique - Bloom Association

». Face à elle, Gérard Romiti, président du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM). « À quand des fact checkeurs en direct ? » se demandait l’un de nos followers sur Twitter. . « 60% des stocks sont reconstitués à 100% […] dans toutes les mers d’Europe ».