background preloader

Missions & critères de classement

Facebook Twitter

Les offices de tourisme changent de style. Dépassés les offices de tourisme à l'heure du numérique, des réseaux sociaux et du CtoC ?

Les offices de tourisme changent de style

Une nouvelle génération, dopée à la créativité et au marketing expérientiel, casse cette image. Le vent du changement se lève dans les offices de tourisme français. Après l'irruption du numérique, un nouveau leitmotiv stimule l'innovation : il s'agit désormais de bâtir une stratégie d'ensemble qui agrège réflexion sur l'accueil, prise en compte des nouvelles pratiques de consommation, mobilité et nouveaux liens sociaux.

«Le numérique nous a réveillés et a insufflé une dynamique», résume Emmanuelle Rivas, directrice de l'OT de Sète et vice-présidente d'Offices de Tourisme de France. «Mais il faut le mettre au service de l'humain et pas l'inverse. 1. Pourquoi pousser la porte d'un office de tourisme quand les informations sont déjà disponibles en ligne ? 2. Aller à la rencontre des visiteurs : c'est aussi pour certains le support d'une stratégie marketing rajeunie, à l'exemple de Brive-la-Gaillarde. L'office de tourisme du futur. Les critères du nouveau classement. Trois catégories, au lieu des étoiles : l’arrêté de classement des offices de tourisme a été publié le 18 novembre 2010.

Les critères du nouveau classement

Le télécharger Même s’il n’entre définitivement en vigueur qu’au 1er janvier 2014, il est intéressant de se pencher sur ses principales caractéristiques. Voici ce que dit le texte : L’office de tourisme classé dans la catégorie I est une structure de type entrepreneurial ayant vocation à fédérer les professionnels et à développer l’économie touristique dans sa zone géographique d’intervention laquelle supporte un flux touristique naturel important de provenance nationale et internationale.Son équipe polyglotte est nécessairement pilotée par un directeur. Office de tourisme de demain. Se positionner et bâtir sa stratégie en fonction de son contexte territorial En fonction de son contexte territorial, un Office de tourisme doit d’abord définir son positionnement et son projet stratégique pour le futur avec 3 questions clefs : Quel territoire ?

Office de tourisme de demain

Quels clients ? Quels services ? L’Office de tourisme d’une petite commune rurale s’inscrit dans un projet bien différent de celui de l’Office d’une destination touristique urbaine… Pavillon d’accueil touristique de Strasbourg Parc de l’étoile (crédits photos : Rouby Hemmerlé architectes) Les locaux du futur. Offices de Tourisme de France - Fédération Nationale. Enjeux : L’office de tourisme de demain. Le vacancier d’aujourd’hui est internaute.

Enjeux : L’office de tourisme de demain

Il est, aussi, équipé d’un Smartphone. Autonome dans son expédition, il bouleverse les cultures des professionnels du tourisme : Quel est le rôle que doit jouer un office de tourisme ? Quel est aujourd'hui son territoire d'action et de communication ? Quel sont les missions que doit remplir un agent d’accueil ? Quels services nouveaux imaginer ? Le vacancier d’aujourd’hui est internaute. « 77 % des touristes préparent leurs vacances sur internet », confirme Philippe Fabry, responsable nouvelles technologies à Atout France , agence nationale de développement touristique. Le touriste d’aujourd’hui est, aussi, équipé d’un Smartphone : 46,2% du parc national de téléphonie mobile était constitué, fin 2010, de terminaux multimédia capables de se connecter à internet.

Elle vise à délivrer des préconisations sur l’évolution des missions des offices de tourisme (OT) face aux nouvelles technologies. SP_OFFICE_missions_yonne. Missions et activités de l'office du tourisme à Frontignan en méditerranée. Le projet boutique. Souvenez-vous...

Le projet boutique

La marque régionale Annakiten, créée à l’initiative de la MOPA et du CRTA, a été lancée le 06 mai 2008. Mais très vite, la MOPA, et les offices de tourisme partenaires, se sont rendus compte que les produits Annakiten ne se vendaient pas suffisamment. Et pour cause, c’est une logique de marque qui prévaut sur les territoires. En effet, les visiteurs d’un territoire souhaitent avoir un souvenir du lieu visité, un souvenir marquant et identitaire.

L’activité boutique représente donc un enjeu important pour les offices de tourisme pour deux raisons : Augmenter leur autofinancement Véhiculer leur image auprès des visiteurs. Quelques questions à se poser lorsque l’on souhaite démarrer une activité boutique au sein de son office de tourisme. Animer, gérer une boutique demande des compétences accrues. Une gamme de produits tiendra donc compte des spécificités locales et de la clientèle. Ce qui change : Contact : Laure Dubois - 05 57 57 03 83laure.dubois@aquitaine-mopa.fr.