background preloader

Agriculture

Facebook Twitter

Vidéos sur l'agroforesterie - Association Française d. Quand l’élevage est agroforestier... Durée : 6 minsType : ReportageProducteur : Benoît Bringer, Le monde en face, France 5Date : 03/2018Lieu : PortugalRésumé : A une heure de Lisbonne, l'exemple du pâturage (+ maraichage) en système agroforestier d'Alfredo Cunhal (Ferme Frexo do Meio au Portugal), fondé sur le cycle naturel de la fertilité : une combinaison remarquable de pâturage arboré traditionnel avec les connaissances agronomiques d’aujourd’hui. L’agroforesterie : une arme au service de l’agriculture durable face au changement climatique, qui permet de maintenir l'activité agricole et une économie locale. Extrait de : "Faut il arrêter de manger les animaux ? ", de Benoît Bringer. Les mauvaises associations des légumes au potager biologique. Les associations défavorables Les mauvaises associations des légumes sont une des causes d'échec. Exemple : l'ail est néfaste à tous les choux et aux légumineuses.

Par contre, l'ail est une bonne association à côté des : carottes, concombres, fraises, oignons, poireaux et tomates. Pour tous les autres légumes, sauf choux et légumineuses, les associations sont à faire et peuvent être bénéfiques. Mauvaises associations Ail avec : tous les choux-fève-haricots-pois Aubergine avec : pomme de terre Bette avec : basilic-betterave-épinard-poireau-tomate Betterave avec : bette-carotte-épinard-haricot-poireau-tomate Carotte avec : bette-betterave-carotte-menthe Céleri avec : céleri-laitue Chou blanc, chou rouge, chou de Milan, chou de Bruxelles avec : ail-échalote-oignon-panais-poireau-radis Chou-fleur avec : choux-oignon-pomme de terre Chou-rave avec : fraisier-radis Concombre avec : pomme de terre-radis Courgette avec : concombre-radis Épinard avec : bette-betterave Fenouil avec : chou rave-choux-haricots-tomate choux.

Pesticides systémiques, les apiculteurs européens veulent l’interdiction | Nature to Share. Toujours plus d'inondations en France et toujours plus de sécheresse...problème. Broadcast Yourself. " Avec le bio, je redeviens un vrai agriculteur " – Economie, social – Actualité – Vienne. Claude et Lydia BOURGUIGNON, mort des sols = mort des hommes…!!! « CentraL BloG InfO. L'agriculture chimique bientôt disponible en magasin. {sciences²} A5 29-05-12 Taches vulpin Peut-on cultiver à grande échelle nos plantes principales sans herbicides ? Ou avec un recours très réduit à ces puissants outils chimiques qui ont joué un rôle décisif dans "l'industrialisation" de l'agriculture ?

Il y a plus de dix ans, l'INRA, Institut national de recherche agronomique, a lancé une expérience de longue durée pour étudier cette question sur son site d'Epoisses, près de Dijon (photo d'un des champs expérimentaux). J'invite le lecteur à réfléchir aux relations entre cette approche et le débat soulevé par l'étude de Gilles-Eric Seralini sur un maïs transgénique résistant au Round Up de Monsanto, puisqu'il s'agit d'un des herbicides les plus utilisés en agriculture (lire ici un premier commentaire sur cette affaire).

Ci dessous, un reportage paru vendredi dernier dans Libération. «Et voilà notre fierté de l’année.» D’un geste large, Nicolas Munier-Jolain, de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) balaye le champ de blé. Claude Bourguignon, Où va le monde ? Jardinage sans travail du sol. L'amarante résiste aux OGM et au Round-Up. Bonjour et merci de votre visite, Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre.

Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds. N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article. La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Nombre de visites. Vignoble 100% durable, l’Espagne montre l’exemple. Espagne / / Europe Éclairage naturel des bâtiments, production excédentaire d’énergie verte, fertilisation naturelle et recyclage de l’eau ont valu à l’entreprise viticole Matarromera de décrocher le prix européen de l’environnement.

Un modèle à suivre ? Installé sur les rives du fleuve Douro, le groupe Matarromera perpétue la tradition viticole de la région à travers la production de quatre appellations d’origine : Ribera del Duero, Rueda, Cigales et Toro. Au cours des sept dernières années, l’entreprise s’est tenue à une stricte politique de production durable, qui a fait d’elle une pionnière en matière de préservation de l’environnement.

Les sept domaines du groupe produisent dans des bâtiments conçus et orientés de manière à optimiser l’apport de lumière solaire, afin d’économiser l’électricité. La source de cette énergie verte est directement liée à l’activité du groupe, puisqu’il s’agit en fait de la biomasse produite à partir des résidus de la fabrication du vin. Les paysans, otages des semenciers industriels. Par Laurence Girard En ces premiers jours d’août, les moissonneuses-batteuses commencent juste à grignoter les rangs des champs de blé de Christian Boisleux, à Wancourt, dans le Pas-de-Calais.

La récolte s’annonce bonne. Et comme les prix du blé frôlent les sommets – même si lui les considère comme “normaux, si on les compare à la hausse du prix du pain depuis vingt ans” –, tous les voyants sont au vert. Il va moissonner cette année 70 hectares de blé. Mais il ne vendra pas tout. L’exploitant pratique ce que l’on appelle la semence de ferme. Christian Boisleux n’est pas un cas isolé. Selon les chiffres publiés en juin par le Syndicat des trieurs à façon (Staff), les semences de ferme représentent 42 % des semences agricoles plantées en France.

Le sujet est très sensible en France. Un tel mécanisme existe déjà pour le blé tendre : tout agriculteur qui livre sa récolte à un organisme collecteur doit verser une contribution de 5 centimes par quintal de blé livré. Laurence Girard Like this: Terre d'Opale. Planter et cultiver son jardin bientôt interdit par la dictature capitaliste ? France Planter et cultiver son jardin bientôt interdit par la dictature capitaliste ? Les industries et multinationales semencières veulent rendre les paysans captifs… grâce à la loi. Les députés doivent examiner le 28 novembre un texte instaurant une « contribution volontaire obligatoire » : une véritable dîme sur les semences. Ressemer librement sa propre récolte ou échanger des variétés de plantes deviendra illégal. Soucieux de préserver l’autonomie alimentaire, des paysans et des citoyens entrent en résistance. Demain, graines et semences ne seront peut-être plus libres. . « L’enjeu de cette nouvelle proposition de loi est d’étendre ce mécanisme à tous les paysans, alerte Guy Kastler, du Réseau semences paysannes.

Qui sont ces propriétaires de semences à qui la « contribution volontaire » sera reversée ? Rendre les paysans captifs « Ce n’est pas la recherche qu’ils veulent rémunérer mais les actionnaires » Pourquoi cette redevance ? Des carottes illégales et des choux clandestins Bastamag. L'homme qui parle avec les plantes. L’ail et le piment : plus efficaces que les pesticides cancérigènes. L’ail et le piment : plus efficaces que les pesticides cancérigènes. Le développement de l’agriculture intensive et les changements des modes de productions et de consommation ont énormément influencé notre environnement. Prenant le cas des insectes. Si l’Homme avant qui vivait dans la nature tolère leurs présences puisqu’ils font partis de la chaine alimentaire, voila aujourd’hui que se soit dans le jardin où dans la maison, l’homme se dit gêner même en voyant une mouche passer à coté de lui.

Solution facile, achetez des pesticides pour se débarrasser de ces insectes. Et pourquoi s’il savait combien des produits chimiques nuisent à la nature, à sa santé, je suis certain qu’il changera d’avis. En effet, les pesticides sont utilisés en quantités considérable depuis plus d’un demi-siècle par l’agriculture intensive. On retrouve des résidus de pesticides partout: dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air, dans les aliments et dans notre corps. En premier lieu l’agriculture biologique.

Permaculture