background preloader

Television

Facebook Twitter

La télévision en France depuis 1853. Pierre Bourdieu. Sur la télévision. Le conformisme provisoire de la programmation. L’audience n’est pas une « chose » qu’il s’agirait d’engranger, ni un « public » réel qu’il suffirait de compter, elle est un construit qui désigne à la fois un processus relationnel complexe entre les individus et la télévision, et la traduction simplifiée, standardisée et abstraite de cette relation.

Le conformisme provisoire de la programmation

Si on se place du point de vue de « l’audience » mesurée par « l’audimat », il est tout à fait juste d’en parler comme d’un opérateur de marché. En effet, à la différence des autres industries, les chaînes de télévision ne vendent pas leurs produits aux consommateurs, mais vendent leurs consommateurs aux annonceurs publicitaires, en proportion des « parts de marché » que chaque chaîne occupe dans le partage de l’audience totale de la télévision.

Ceci étant, les mesures d’audience permettent-elles de savoir ce qui intéresse les gens qui regardent la télévision afin de mieux organiser, voire de mieux « programmer » la réception ? Ma vie au poste - Blog. La télévision (1/5) : Professions spectateurs : comment nous parle la télé ? Nous recevons Samuel Gontier, journaliste à Télérama, il tient le blog Ma vie au poste et Les Garriberts (Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts), sur le site d'information en ligne Les jours, ils écrivent sur Vincent Bolloré et Cyril Hanouna.

La télévision (1/5) : Professions spectateurs : comment nous parle la télé ?

Regarder la télévision est au cœur de leurs professions. Nous appuyant sur leur forte connaissance des contenus télévisuels, nous axerons notre réflexion sur le langage télévisuel. Ces nouvelles vagues, nous pensons qu'elles sont portées par des êtres et souvent le fruit d'expériences marquantes. En fin d'émission cette semaine, la comédienne Charline Grand se prête à l’exercice au micro d'Inès Dupeyron. France Télévisions tente d’ouvrir ses écrans à la diversité. Le groupe public lance un annuaire de personnalités issues de la diversité à destination de ses journalistes et producteurs d’émissions.

France Télévisions tente d’ouvrir ses écrans à la diversité

C’est un joli coup que va signer France Télévisons en annonçant, début novembre, le lancement d’un « guide expertise », annuaire de personnalités issues de la diversité à destination des journalistes et producteurs d’émissions. Imaginée et mise en place avec le Club du XXIe siècle, réseau qui milite pour la valorisation de la diversité, cette plateforme interne, appelée « Experts Plus » a recensé 150 personnalités, toutes issues des minorités visibles, qui sont à même d’être invitées dans les JT et les émissions de débat. Sur les plateaux, lors des débats politiques ou de société auxquels sont conviés experts économiques, chercheurs ou acteurs de la société civile, ce sont encore majoritairement des hommes blancs qui s’expriment à l’écran.

Attentats du 13 novembre : la saturation des écrans TV. En termes de genres télévisuels, c’est naturellement le journal qui a le plus relayé les attentats (57 heures au total toutes chaînes confondues).

Attentats du 13 novembre : la saturation des écrans TV

Le poids du JT dans les programmes de M6 consacrés aux événements atteint par exemple 84 % de la durée d’antenne sur la semaine analysée. Pour France 3, cette part est en moyenne de 58 %. Néanmoins, la plupart des chaînes (à l’exception de France 5, M6 et Arte), ont bouleversé leurs grilles, en diffusant à la place de leurs programmes habituels des émissions spéciales d’information sur les attaques terroristes. Ces émissions totalisent près de 46 heures sur la semaine post-attentats. Le poids de ces éditions spéciales représente notamment la moitié du volume de grille de TF1 (contre 41 % pour les JT) et 41 % de celui de France 2, dépassant également la part des JT (33 %).